Bluteau, Lothaire

Lothaire Bluteau apparaît dans un court métrage de Brigitte Sauriol, Bleue brume (1982), puis dans des films plus longs comme Rien qu'un jeu (1983), également de Sauriol, et Les années de rêves (1984), réalisé par Jean-Claude Labrecque.


Bluteau, Lothaire

 Lothaire Bluteau, acteur (Montréal, 14 avril 1957). Lothaire Bluteau est un acteur intense et talentueux qui travaille dans les domaines du théâtre, du cinéma et de la télévision au Canada et ailleurs. Après avoir travaillé avec André BRASSARD, l'un des plus importants metteurs en scène du Québec, Bluteau consacre plusieurs années au théâtre et à la télévision, où il joue principalement des rôles de jeunes délinquants, d'escrocs et de vendeurs de drogue. Cependant, sa stature peu imposante et son manque de connaissance de l'anglais limitent ses aspirations professionnelles et, après avoir séjourné à Paris, Londres, New York, Los Angeles et Toronto, il revient au Québec. En 1984, il remporte le grand prix de la Quinzaine internationale de théâtre de Québec ainsi que le prix de la critique remis par l'Association québécoise des critiques de théâtre.

Lothaire Bluteau apparaît dans un court métrage de Brigitte Sauriol, Bleue brume (1982), puis dans des films plus longs comme Rien qu'un jeu (1983), également de Sauriol, et Les années de rêves (1984), réalisé par Jean-Claude Labrecque. La chance lui sourit en 1985, lorsqu'il joue dans Being at Home with Claude de René-Daniel DUBOIS, une production théâtrale acclamée par la critique, dans laquelle il offre une performance explosive dans le rôle d'un homosexuel instable qui égorge son amant; la pièce connaît le plus grand succès de la saison. Il est un des premiers à se porter volontaire pour répéter l'interprétation dans la version cinématographique de 1992 réalisée par Jean BEAUDIN, mais le rôle est donné à Roy DUPUIS.

La pièce lance tout de même la carrière de Lothaire Bluteau à l'écran puisqu'il obtient le rôle important d'un jeune homme déficient intellectuel dans Les fous de Bassan (1987), réalisé par Yves Simoneau, d'après le roman d'Anne HÉBERT. Suivent d'autres rôles, dans La nuit avec Hortense (1988) de Jean Chabot, Bonjour Monsieur Gauguin (1988) de Labrecque et le court-métrage Mourir (1988), réalisé par François GIRARD. Par la suite, Denys ARCAND le sollicite pour le rôle principal dans Jésus de Montréal. Le film remporte un vif succès au Canada, où Bluteau gagne le PRIX GÉNIE du meilleur acteur; il est aussi récompensé à l'étranger puisqu'il gagne des prix au Festival de Cannes de 1989 et est en nomination pour l'Oscar du meilleur film en langue étrangère.

Being at Home with Claude connaît une deuxième vie dans le West End de Londres, où Lothaire Bluteau reçoit le prix du choix du public de Time Out pour son interprétation. C'est là que le réalisateur australien Bruce Beresford le voit sur scène et lui offre le rôle principal dans le drame historique BLACK ROBE (v.f. Robe noire, 1991), une coproduction canado-australienne dont l'histoire se passe au Québec du XVIIe siècle. EL film est un autre succès pour Bluteau et remporte le prix Génie du meilleur film et LA BOBINE D'OR pour le film ayant généré le plus de recettes en salles au Canada en 1992.

En 1992, Bluteau apparaît en outre dans Orlando de Sally Potter et The Silent Touch de Krzysztof Zanussi. En 1995, il tient le rôle principal dans Le Confessionnal de Robert LEPAGE, rôle qui lui vaut une nomination pour un prix Génie dans la catégorie du meilleur acteur. En 1996, Mary Harron lui donne un rôle dans son premier film, I Shot Andy Warhol et, en 1997, il apparaît dans Other Voices, Other Rooms, inspiré du roman de Truman Capote, et dans Bent, un film sur la persécution des homosexuels dans l'Allemagne nazie. En 1999, il joue pour la première fois un rôle principal romantique dans Conquest, l'histoire excentrique d'une aventure entre un banquier canadien-français et une touriste britannique coincée dans la ville moribonde de Conquest dans les Prairies, en Saskatchewan. Il joue le rôle d'un guérisseur spirituel troublé dans Julie Walking Home (v.f. Le retour de Julie) en 2002, puis celui d'un violent truand en 2007 dans Walk All Over Me.

Au petit écran, Bluteau participe, entre autres, à la minisérie « Nostromo » (1997), à « Race to the Moon » (2007) et au téléfilm Dead Aviators (1999). Pour ce qui est des séries télévisées, il joue un rôle récurrent dans la saison de 2004 de « 24 » et apparaît dans « Miami Vice » (v.f. « Deux flics à Miami ») et dans « Law & Order: Special Victims Unit » (v.f. « La loi et l'ordre - Crimes sexuels »).