Lucas et Ccile

Lucas et Cécile. Opéra-comique, paroles et musique de Joseph Quesnel, dont seules les parties vocales ont survécu. Bien que le livret ait été perdu, l'intrigue a pu être reconstituée à partir des paroles des 17 numéros (12 ariettes, 2 duos, 2 trios et un ensemble final).

Lucas et Ccile

Lucas et Cécile. Opéra-comique, paroles et musique de Joseph Quesnel, dont seules les parties vocales ont survécu. Bien que le livret ait été perdu, l'intrigue a pu être reconstituée à partir des paroles des 17 numéros (12 ariettes, 2 duos, 2 trios et un ensemble final). Lucas et Cécile sont amoureux l'un de l'autre. Thérèse, la mère de Cécile, approuve leur projet de mariage mais son mari, Mathurin, s'y oppose fermement. Au contraire, il préfère le prétentieux DuSotin qu'il admire pour son savoir. Ce dernier, attiré par Cécile, voudrait bien soudoyer Lucas afin d'avoir l'avantage de la séduire. Mais la colère et le refus de Lucas (ariette « Ah! gardes, gardes votre bien ») retourne la situation et la pièce se termine par le mariage des amoureux dans un rondeau final auquel DuSotin ne participe pas (son sort demeure inexpliqué sans le recours au livret). Une transcription du livret a été publiée pour la première fois dans le périodique Études canadiennes, en 1984.

Les cinq rôles adoptent le registre du soprano ou du ténor et une ariette de DuSotin (n 10) reprend une mélodie également utilisée par Quesnel dans le vaudeville (n 13) de Colas et Colinette. Aucune date de composition ne figure sur le manuscrit conservé aux archives du séminaire de Québec (fonds Verreau), manuscrit mis à jour par Helmut Kallmann en 1952. Cependant, le Courrier de Québec du 3 décembre 1808 en avait annoncé la création par le Théâtre de société pour la saison d'hiver 1809. L'oeuvre ne fut pourtant pas présentée; le décès de Quesnel survenu en juillet 1809 aura manifestement joué un rôle en ce sens. À ce jour, rien n'indique de façon certaine que l'oeuvre ait été chantée du temps de Quesnel ou plus tard, jusqu'à la présentation, dans le cadre de Music at Sharon en 1989, d'une version concert de huit extraits reconstitués par John Beckwith. En 1991, ce dernier avait terminé la reconstitution des autres numéros et l'orchestration de l'oeuvre complète pour un effectif semblable à un ensemble instrumental du XVIIIe siècle. De même, une édition pour chant et piano était en voie de réalisation aux Éditions Doberman-Yppan. Des extraits de Lucas et Cécile ont été publiés dans le PMC (vol. X).


Lecture supplémentaire

  • Jean MARMIER, "Joseph Quesnel : Lucas et Cécile, texte inédit", Études canadiennes, 16 (1984).

    Beckwith, John. 'Le Lucas et Cécile de Joseph Quesnel: quelques problèmes de restauration,' Cahiers de l'ARMuQ, 13, May 1991