Magnetic Band

Magnetic Band (Days Months and Years to Come, 1974-82). Groupe de Vancouver fondé en 1974 en vue d'exécuter de nouvelles compositions canadiennes parallèlement à d'autres oeuvres de musique contemporaine et de commander des oeuvres.

Magnetic Band

Magnetic Band (Days Months and Years to Come, 1974-82). Groupe de Vancouver fondé en 1974 en vue d'exécuter de nouvelles compositions canadiennes parallèlement à d'autres oeuvres de musique contemporaine et de commander des oeuvres. Un noyau stable d'exécutants fut mis sur pied afin d'assurer le maintien d'un niveau de qualité et d'offrir aux compositeurs une tribune spécifique. Le dir. du groupe, le pianiste-compositeur Alex Pauk, était un membre fondateur d'Array à Toronto et d'Array West à Vancouver. Ce dernier groupe fut remplacé par Days Months and Years to Come, dirigé par Pauk (1974-79) puis Owen Underhill (à partir de 1982), et où l'on trouvait la flûtiste Kathryn (Birute) Cernauskas, les percussionnistes Paul Grant puis Salvador Ferreras (vers 1978), les hautboïstes Anthony Nickels puis David Owen (vers 1982), l'organiste et claveciniste Patrick Wedd, le pianiste Arlie Thompson (à partir de 1978 environ), le violoniste Victor Costanzi (à partir de 1982) et le violoncelliste Lee Duckles. Days Months and Years to Come devint l'ensemble de musique contemporaine résident du Vancouver East Cultural Centre en 1975 et entreprit de présenter cinq concerts d'abonnement chaque saison et des concerts dans les écoles secondaires. La présence des compositeurs et leur rencontre avec l'auditoire étaient encouragées. Des notices de programme bien documentées étaient postées aux abonnés avant chaque concert. Les programmes exploraient divers aspects de la nouvelle musique, notamment l'improvisation, les techniques de composition et l'instrumentation inusitée. Au besoin, l'ensemble s'adjoignait des interprètes invités; les compositeurs participaient souvent à l'exécution de leurs propres oeuvres. Le groupe enregistra Mandala I de Saint-Marcoux en 1980 (RCI 525 et 5-ACM 18), Cantorum vitae de Beecroft en 1981 (4-ACM 13) et Tellus de Pentland en 1982 (6-ACM 25).

En 1982, Magnetic Band s'associa à l'Université Simon Fraser et y donna la plus grande partie de ses concerts. On l'a entendu aussi à l'extérieur du campus (par exemple au Vancouver East Cultural Centre et à l'Arts Club), et en 1984, il participa au festival montréalais de la SIMC. Le groupe mit un terme à ses activités après avoir produit de manière indépendante ses derniers concerts (mai 1986), l'un consacré à la musique de George Crumb (lequel était du reste invité) et donné à l'Arts Club, un autre concert mettant en jeu des oeuvres de compositeurs montréalais, dont la Lettre à un ami (1986) de Denis Gougeon, créée à cette occasion.

Les programmes du groupe regroupaient des oeuvres de musiciens connus mondialement comme György Ligeti, Toru Takemitsu et Elliott Carter. La préférence fut cependant accordée aux pièces écrites pour l'effectif particulier du groupe : Comp 1101011 et Salmacis (1975) de Bruce Davis, The Vancouver Piece (1975-76) d'Olov Frauzen, Rainbow Sketches (1976) d'Allan Rae, Trismegiste (1976) de Christopher Butterfield, Underneath the Afternoon (1977) et Beyond (1978) de Pauk, Year of the Horse : Three Rituals (1978) et l'oeuvre collective Six Bagatelles (1978, pour exécutants et auditoire) de Grant, Escalator (1982) d'Owen Underhill et In Memoriam John Gardner (1986) de David MacIntyre. L'appui du CAC a permis à l'ensemble de commander Rush-Hour Blues de Marjan Mozetich (1976), Partimento : Here the Forsaken Virgin Rests de John Fodi (1976), The Explainer de Harry Freedman (1976), Jeux de scène de John Rea (1977), Yantra : Come Sweet Death de Thomas Baker (1977), The Midnight Narcissus de Rudolf Komorous (1977) et Lotus d'Alexina Louie (1977). Des oeuvres de Serge Garant (Quintette), Donald Steven et Claude Vivier furent commandées pour la saison 1978-79. Toujours grâce au CAC, l'ensemble put commander Divertimento (1984) à Edward Arteaga et Lettre à un ami (1986) à Gougeon.


Lecture supplémentaire

  • Mertens, Susan. 'Taste in music: to stop at the soup is to miss the duck,' Vancouver Sun, 23 Oct 1976