Manteca

Manteca. Ensemble de jazz de style fusion fondé à Toronto en 1979 par le percussionniste Matt Zimbel (Tarrytown, N.Y., 27 octobre 1956) et la guitare basse Henry Heillig (Montréal, 11 octobre 1952), en compagnie d'Aaron Davis (claviers), John Johnson (saxophones, flûte, piccolo) et d'autres.

Manteca

Manteca. Ensemble de jazz de style fusion fondé à Toronto en 1979 par le percussionniste Matt Zimbel (Tarrytown, N.Y., 27 octobre 1956) et la guitare basse Henry Heillig (Montréal, 11 octobre 1952), en compagnie d'Aaron Davis (claviers), John Johnson (saxophones, flûte, piccolo) et d'autres. Ayant tiré son nom d'une composition de jazz latin écrite dans les années 1940 par Dizzy Gillespie et Chano Pozo, Manteca joua d'abord dans des clubs de Toronto, faisant ses débuts au TGIF (Thank God It's Friday) en novembre 1979. Il se produisit plusieurs années de suite au Festival of Friends (Hamilton, Ont.) et à l'Ontario Place; en 1987, il était devenu l'un des groupes de concert le plus populaires dans le monde canadien du jazz et il faisait des tournées chaque année. Manteca fit ses débuts aux É -U. en 1989 au Concord Jazz Festival, à Concord, Cal., et il fut invité en 1990 aux festivals de jazz de la Mer du Nord (La Haye, Hollande), de Pori (Finlande) et de Stockholm. Zimbel, Heillig, Davis et Johnson furent des membres permanents pendant toutes les années 1980. Gordon Sheard remplaça Davis en 1991. Manteca, qui compte neuf musiciens, a eu pour membres une série de trompettistes (Wayne Baker, Herb Koffman, Rick Tait, Steve McDade), de saxophonistes (Kirk MacDonald, Ralph Bowen, Gary Boigon, Phil Dwyer), de timbaliers (Earl Leader, Norman Jones, Art Avalos) et de batteurs (Mike Sloski, David James, Charlie Cooley).

Le répertoire de Manteca inclut des pièces de Davis et de Tait ainsi que du compositeur et arrangeur torontois Jim McGrath. Ses souches latines originelles se sont enrichies de nombreux rythmes du tiers monde tout en incorporant les synthétiseurs les plus sophistiqués; il en résulte un style baptisé « panfusion » qui allie les influences tribales et la haute technologie avec l'improvisation de jazz. Les pièces les plus connues du groupe incluent Ruwenzori, Danceteria, Nu Nu et Oseo de Davis, et No Heroes, Perfect Foot et Take Me There de Tait. Les ventes de disques dépassaient les 80 000 exemplaires en 1991; Perfect Foot était alors l'enregistrement le plus populaire. Manteca, qui reçut en 1989 le prix Juno d'artiste instrumental de l'année, forma avec UZEB et Skywalk le triumvirat des principaux groupes de fusion au Canada dans les années 1980.


Lecture supplémentaire

  • Miller, Mark. 'Fusion band poised to leap off the fence,' Toronto Globe and Mail, 18 Jan 1985

    MacInnis, Craig. 'Zimbel's conga's keep Manteca on time,' Toronto Star, 2 Jun 1989