Gilles Marcotte

Gilles Marcotte, journaliste, critique, professeur, romancier, essayiste (né en 1925 à Sherbrooke, Québec; décédé le 20 octobre 2015 à Montréal).

Marcotte, Gilles

Gilles Marcotte, journaliste, critique, professeur, romancier, essayiste (né en 1925 à Sherbrooke, Québec; décédé le 20 octobre 2015 à Montréal). Un des intellectuels les plus respectés du Québec. Journaliste à la Tribune, puis au Devoir et à la Presse, il travailla pour Radio-Canada et l'ONF avant de devenir professeur de littérature à l'Univ. de Montréal en 1965. Il a publié régulièrement aussi bien dans les Ecrits du Canada français que dans le magazine l'Actualité. Trois romans fort différents, le Poids de Dieu (1962), Retour à Coolbrook (1965), Une mission difficile (1977), et un bref récit, (Un Voyage, 1973; La Mort de Duplessis et autres récits, 1999) et d'un recueil d'histoires cruelles sur les dépaysement, l'errance et la mort (La Vie réelle, 1989). Son premier recueil d'essais, Une Littérature qui se fait (1962) dénote une certaine originalité dans l'étude de l'évolution de la pensée critique au Québec, notamment sur Saint-Denys Garneau et les thèmes de son oeuvre: le vertige et l'exil. Le Roman à l'imparfait (1976) analyse les expériences de quelques romanciers en lutte avec des personnages qui sont eux-mêmes écrivains ou lecteurs: Bessette, Blais, Ducharme, Ferron, Godbout. La Littérature et le reste (1980) se présente comme un échange de lettres philosophiques et sportives avec l'écrivain André Brochu. L'Amateur de musique (1992) réunit des chroniques parues dans Liberté, et La Prose de Rimbaud (1984), des essais sur Lautréamont et René Char. Marcotte ne sépare jamais Littérature et circonstances (1989), histoire et fiction, texte et institution, langage et société, écriture et espace (Écrire à Montréal, 1997). En 1997, il a reçu le prix David pour l'ensemble de son oeuvre. Pour une discussion serrée sur l'enseignement, l'écriture, la religion, la langue, voir Pierre Popovic, Entretiens avec Gilles Marcotte (1996). Voir aussi B. Melançon et P. Popovic (dir.), Miscellanées en l'honneur de Gilles Marcotte (1995). Prix David 1997.