McLaren, Norman

McLaren acquit une réputation internationale pour sa contribution, ingénieuse et imaginative, à l'art cinématographique. De nombreux pays ont rendu hommage à son talent.

McLaren, Norman
Son esprit innovateur place le cinéaste Norman McLaren au premier rang des réalisateurs de films d'animation au Canada (avec la permission des Biblioth\u00e8que et Archives Canada).

McLaren, Norman

Norman McLaren. Cinéaste (Stirling, Écosse, 11 avril 1914 - Montréal, 26 janvier 1987). LL.D. h.c. (McMaster) 1966, D.èsL. h.c. (York) 1972. Il commença à s'intéresser aux techniques cinématographiques alors qu'il étudiait à la Glasgow School of Art et passait ses temps libres à faire des films et à jouer de l'orgue. Ses talents attirèrent l'attention de John Grierson qui lui offrit un emploi à la British General Post Office Film Unit à sa sortie de l'école. Il demeura à ce poste jusqu'en 1939. Vers cette époque, il entreprit des expériences avec le son synthétique et mit au point un nombre considérable d'effets semi-musicaux, le plus souvent percussifs. Après avoir travaillé à titre autonome à New York (1939-41), il se joignit à l'ONF dont Grierson était devenu le dir. et commença à appliquer les techniques innovatrices du film d'animation qui éliminaient la caméra et exigeaient de l'artiste qu'il dessine directement sur la pellicule. McLaren créa également le « son d'animation », une forme de son « visible » ou synthétique obtenu au moyen de dessins à la main sur la bande sonore du film. Il expliqua sa méthode dans le court métrage Pen Point Percussion. Les implications de la méthode soulevèrent un intérêt considérable chez les compositeurs de musique électroacoustique et valurent à McLaren une haute estime comme pionnier du son. En plus de ses bandes sonores synthétiques, il utilisait une grande variété de formes musicales dans ses films, et ce d'une manière tout à fait intégrée. Le Trio lyrique de Montréal interprète une chanson folklorique dans Le Merle; Ravi Shankar et Chatur Lal s'exécutent dans A Chairy Tale; Glenn Gould interprète Bach dans Spheres; un calliope est utilisé dans Hoppity Pop, et des flûtes de Pan dans Pas de deux; du jazz d'Eldon Rathburn figure dans Short and Suite, et le Trio d'Oscar Peterson dans Begone Dull Care. Dans Lines-Horizontal et Lines-Vertical - films de pure animation -, des motifs de lignes droites dessinés directement sur la pellicule « interprètent » respectivement la musique de Pete Seeger et celle de Maurice Blackburn.

McLaren acquit une réputation internationale pour sa contribution, ingénieuse et imaginative, à l'art cinématographique. De nombreux pays ont rendu hommage à son talent. Au Canada, il reçut notamment la première médaille de la Royal Canadian Academy of Arts en 1963, la médaille du CAC en 1966, le Prix Molson en 1971 et le Diplôme d'honneur de la CCA en 1978. En 1973, il fut nommé compagnon de l'Ordre du Canada. En 1982, le MACQ lui décerna le prix Albert-Tessier pour le cinéma, et en 1985, il fut promu Chevalier de l'Ordre national du Québec. Une liste complète de ses films et de ses nombreuses récompenses jusqu'en 1975 figure dans l'ouvrage de Maynard Collins, Norman McLaren.

FILMS AVEC MUSIQUE

Love on the Wing (General Post Office Film Unit 1938); Divertissement d'Ibert.

Allegro (Guggenheim Museum 1939); son synthétique.

Rumba (ibid. 1939); son synthétique.

Stars and Stripes (ibid. 1939); air de marche.

Dots (ibid. 1940); son synthétique.

Boogie-Doodle (ibid. 1940); Albert Ammons joue du boogie.

Spook Sport (1940); interprétation de la Danse macabre de Saint-Saëns.

Mail Early (ONF 1941); « Jingle Bells » de Benny Goodman.

V for Victory (ONF 1941); marche de Sousa.

Five for Four (ONF 1942); Ammons joue « Pinetop's Boogie ».

Hen Hop (ONF 1942); musique de danse campagnarde.

Dollar Dance (ONF 1943); musique d'Applebaum, paroles de Guy Glover et McLaren.

Alouette (ONF 1944); première de la série d'émissions de chants à répondre (« singalong ») Let's All Sing Together.

C'est l'aviron (ONF 1944); de la série Chants populaires; également sur la cassette vidéo-compilation The Genius of Norman McLaren.

Là-haut sur ces montagnes (ONF 1946); de la série Chants populaires; illustration de la chanson folklorique.

A Little Phantasy on a 19th-Century Painting (ONF 1946); son synthétique.

Hoppity Pop (ONF 1946); musique d'orgue mécanique.

Fiddle-De-Dee (ONF 1947); un violoneux joue « Listen to the Mocking Bird ».

La Poulette grise (ONF 1947); Anna Malenfant chante la chanson folklorique.

Begone Dull Care (ONF 1949); le Trio d'Oscar Peterson joue du jazz.

Pen Point Percussion (ONF 1950); son synthétique.

Around is Around (ONF 1951); musique de Louis Applebaum.

Now Is the Time (ONF 1951); son synthétique.

Neighbours (ONF 1952); son synthétique.

A Phantasy (ONF 1952); musique pour saxophone de Maurice Blackburn et son synthétique; également sur la cassette vidéo-compilation The Genius of Norman McLaren.

Two Bagatelles (ONF 1952); son synthétique.

Blinkity Blank (ONF 1955); musique de Blackburn et son synthétique.

Rythmetic (ONF 1956); son synthétique.

A Chairy Tale (ONF 1957); musique interprétée par Ravi Shankar et Chatur Lal; également sur la cassette vidéo-compilation The Genius of Norman McLaren.

Le Merle (ONF 1958); le Trio lyrique interprète la chanson folklorique « Mon merle ».

Mail Early for Christmas (ONF 1959); musique d'Eldon Rathburn.

Serenal (ONF 1959); l'orchestre Grand Curacaya de Trinidad.

Short and Suite (ONF 1959); musique d'Eldon Rathburn pour ensemble de jazz.

Lines Vertical (ONF 1960); Blackburn joue du piano électronique.

Lines Horizontal (ONF 1962); Pete Seeger joue des instruments à vent et à cordes.

Canon (ONF 1964); démontre comment est construit un canon musical en utilisant de la musique de Rathburn.

Mosaic (ONF 1965); son synthétique.

Pas de deux (ONF 1967); flûtes de Pan; également sur la cassette vidéo-compilation The Genius of Norman McLaren.

Spheres (ONF 1969); Gould joue la Fugue XXIV et le Prélude XX (livre I) et la Fugue XIV (livre II) du Clavier bien tempéré de Bach.

Synchromy (ONF 1971); son synthétique.

Ballet Adagio (ONF 1972); Adagio d'Albinoni; également sur la cassette vidéo-compilation The Genius of Norman McLaren.

Narcisse (ONF 1983); interprétation, sous forme de ballet, du mythe grec; musique de Maurice Blackburn.

Et Animated Motion (ONF 1976-78), série de cinq études de films, préparée par McLaren à propos des techniques d'animation.

Filmographie

The Eye Hears The Ear Sees (télévision de la BBC 1970).

Creative Genius : Norman McLaren (ONF 1990).


Liens externes