McLintock, Ellis

Ellis (Lee) McLintock. Trompettiste, chef d'orchestre, arrangeur (Toronto, 18 novembre 1921 - Stratford, Ontario, 25 septembre 1997). Ellis McLintock étudie le cornet avec son père, Ellis, et la trompette avec A.J. Williams.

McLintock, Ellis

Ellis (Lee) McLintock. Trompettiste, chef d'orchestre, arrangeur (Toronto, 18 novembre 1921 - Stratford, Ontario, 25 septembre 1997). Ellis McLintock étudie le cornet avec son père, Ellis, et la trompette avec A.J. Williams. En 1936, Ellis McLintock se classe premier à l'audition pour le contingent canadien du British Empire Boys' Band et fait une tournée de deux mois en Angleterre. À son retour au Canada, il remporte une bourse d'études du Conservatoire royal de musique. Il devient quatrième trompettiste de l'Orchestre philharmonique de Toronto en 1937 et, l'année suivante, alors qu'il est toujours à l'école secondaire, il se joint à l'Orchestre symphonique de Toronto (OST) en tant que premier trompettiste et, simultanément, il occupe le même poste avec le Conservatoire royal de musique et l'Université de Toronto. À cette époque, il commence aussi à passer à la radio.

E. McLintock entreprend des études approfondies à New York en 1940 et avec Ernest Williams en 1941. Cette même année, il effectue une tournée en Amérique du Nord comme membre de l'All-American Youth Orchestra dirigé par Stokowsk,i puis sert dans l'Aviation royale du Canada comme soliste de la musique centrale à Ottawa. McLintock est de nouveau trompette solo de l'OST (1944-1945) puis de l'Orchestre symphonique de la SRC (1952-1963), et joue avec divers orchestres de radio de la SRC dirigés par Lucio Agostini, Jack Kane, Bert Niosi et d'autres. Entre 1944 et 1950, il dirige son propre orchestre de danse (Ellis McLintock, sa trompette et son orchestre) qui se produit successivement à Toronto (Casa Loma et Palais Royale), à Montréal (parc Belmont), à Peterborough, à Muskoka et à Burlington (Ont.). Le groupe se classe parmi les meilleurs groupes torontois de l'ère du swing. McLintock commence à jouer pour des émissions télévisées dans les années 1950 et 1960, comme pour The Wayne and Shuster Show , Cross Canada Hit Parade et The Music Makers et il travaille au théâtre du Festival de Stratford sous Louis Applebaum. Pendant les années 1960, il dirige de nouveau un orchestre de danse (à l'Old Mill de Toronto) et il forme l'Ellis McLintock Concert Band. Il est directeur musical pour le Community Folk Art Council of Canada (qui présente les « Nationbuilders - Canada » chaque année au Grandstand de la Canadian National Exhibition) et au Pavillon du Canada à l'Expo 67.

Les années suivantes, après une chirurgie pour un cancer qui l'empêche de jouer de son instrument au même niveau, il enseigne la musique dans des écoles secondaires, d'abord à Thornhill puis à Orillia (Ont). Il prend sa retraite à Delhi (Ont.), en 1986. Avec sa deuxième femme, Erna, il s'installe à Stratford (Ont.) vers 1993. McLintock est nommé musicien distingué par la Toronto Musicians' Association.

McLintock est chef d'orchestre et instrumentiste sur les 33 tours At the Old Mill (1962, RCA Camden CAS-967), Trumpets-A-Plenty (1964, CTL CTLS-5054), Ellis McLintock, His Trumpet and Orchestra (1965, CTL CTLS-5070) et La Musique du Pavillon du Canada à l'Expo 67 (1967, RCI 232 et RCA PCS-1179).

Bibliographie

Jennifer GRAY-GRANT, « He's the music man », Hamilton Spectator (6 janv. 1990).

Bob REID, « Trumpeting great Ellis McLintock recalls glory days of big band era », Beacon Herald (Stratford, 18 juin 1993).

Rick WHELAN, « McLintock's life chronicles history of Canadian music », Star (Toronto, 23 janv. 1994).

« Ellis McLintock - 1994 musician of distinction », Crescendo (janv.-fév. 1995).


Lecture supplémentaire

  • Gray-Grant, Jennifer. 'He's the music man,' Hamilton Spectator, 6 Jan 1990

    Reid, Bob. "Trumpeting great Ellis McLintock recalls glory days of big band era," Stratford Beacon Herald, 18 Jun 1993

    Whelan, Rick. "McLintock's life chronicles history of Canadian music," Toronto Star, 23 Jan 1994

    "Ellis McLintock - 1994 musician of distinction," Crescendo, Jan-Feb 1995