Michael Edgson

​Michael Edgson, nageur (né le 6 mai 1969 à North Vancouver, en Colombie-Britannique). Michael Edgson a remporté 20 médailles aux Jeux paralympiques de 1984 à 1992 et 10 médailles d’or à l’occasion des Championnats du monde de natation pour les personnes présentant un handicap physique.

Michael Edgson, nageur (né le 6 mai 1969 à North Vancouver, en Colombie-Britannique). Michael Edgson a remporté 20 médailles aux Jeux paralympiques de 1984 à 1992 et 10 médailles d’or à l’occasion des Championnats du monde de natation pour les personnes présentant un handicap physique. Il détient également les records pour le Canada du plus grand nombre de médailles d’or paralympiques en carrière et lors de mêmes Jeux paralympiques, en l’occurrence à Séoul en 1988, avec respectivement 17 et 9 médailles. En 2015, il est intronisé au Panthéon des sports canadiens.

Enfance et handicap

Né à North Vancouver, Michael Edgson passe une bonne partie de son enfance à Nanaimo, en Colombie-Britannique. Alors qu'il est bébé, on lui prescrit un médicament qui endommage ses nerfs optiques. Il perd alors presque toute sa vue.

Jeune enfant, ses parents, George et Sylvia, lui permettent de s'inscrire au soccer et au hockey malgré son handicap visuel. Il se voit toutefois contraint d'abandonner les deux sports, car il ne peut ni voir le ballon ou la rondelle (sauf de tout près) ni bien faire la distinction entre ses coéquipiers et l'équipe adverse. Il connaît plus de succès en gymnastique, mais doit abandonner en raison de l'arthrite qui touche ses poignets et ses articulations.

Natation

En 1981, les parents de Michael Edgson l'inscrivent à la natation au centre récréatif Beban Park de Nanaimo.

À 11 ans, Michael Edgson est un vrai poisson dans l'eau, ce qui surprend ses parents. Lors de l'un de ses premiers cours de natation, son père s'inquiète lorsqu'il voit un nageur en difficulté dans la piscine qui fonce dans les murs et ne peut rester dans son couloir. Or, George Edgson regardait un autre nageur, ce qu'il réalise seulement lorsque son fils vient le rejoindre.

En fait, Michael Edgson a tôt fait d’exceller dans la piscine et se joint peu après à l'équipe de natation Nanaimo Riptides, entraînée par Les Bogdan. À 12 ans, il devient membre de la Blind Sports and Recreation Association de la Colombie-Britannique, ce qui lui permet de participer aux championnats nationaux de natation de l'Association canadienne des sports pour aveugles. Au championnat national de 1982 à Calgary, en Alberta, il remporte sept médailles, dont une d'or.

Toutefois, Michael Edgson ne compétitionne pas seulement contre des nageurs handicapés. En 1982, il se qualifie aussi pour le premier championnat de natation de la Colombie-Britannique et pour le championnat national canadien junior de natation.

Jeux internationaux pour handicapés de 1984

Michael Edgson connaît ses premiers succès sur la scène internationale à 15 ans. Il remporte alors quatre médailles d'or aux Jeux internationaux pour handicapés de 1984 (aujourd'hui les Jeux paralympiques) à Long Island, dans l'État de New York.

Dans la catégorie B3 (athlètes avec vision partielle), il remporte la médaille d'or au 100 m papillon, au 200 m quatre nages individuel, au 400 m quatre nages individuel et au relais 4 x 100 m quatre nages B1-B3. Il remporte aussi des médailles d'argent au 100 m dos et au relais 4 x 100 m nage libre B1-B3.

De plus, il établit des records du monde au 100 m papillon hommes (1:05:32) et au 400 m quatre nages individuel hommes (5:28:40), en plus de faire partie de l'équipe canadienne qui établit un record du monde au relais 4 x 100 m quatre nages B1-B3 (4:42:81).

Jeux paralympiques de 1988

En 1988, les Jeux olympiques et les Jeux paralympiques ont lieu dans la même ville pour la première fois depuis 1964. La ville de Séoul, en Corée du Sud, accueille les meilleurs athlètes handicapés au monde du 15 au 24 octobre, deux semaines tout juste après les Jeux olympiques de 1988.

Selon Michael Edgson, les Jeux sont une occasion de présenter le sport amateur canadien de manière positive. À l'époque, les médias sportifs internationaux se concentrent encore sur la controverse entourant le scandale de dopage de Ben Johnson, qui fait rage depuis le sprint 100 m hommes ayant eu lieu aux Jeux olympiques quelques semaines auparavant.

Michael Edgson remporte neuf médailles d'or aux Jeux paralympiques, un record canadien, et établit des records du monde au 100 m dos (1:07:97), au 100 m papillon (1:02:20) et au 200 m quatre nages individuel (2:21:70). Il remporte aussi des médailles d'or au 100 m nage libre, au 400 m quatre nages individuel, au 400 m nage libre, au 50 m nage libre, au relais 4x 100 m quatre nages B1-B3 et au relais 4 x 100 m nage libre.

Son exploit est surtout impressionnant, car il remporte neuf médailles d'or dans neuf épreuves. Le Comité paralympique canadien souligne le triomphe de Michael Edgson en le nommant porte-drapeau du Canada pour la cérémonie de clôture des Jeux.

Dans une entrevue accordée en 2015 au journaliste sportif canadien Jim Morris pour Natation Canada, Michael Edgson se souvient de la pression et des défis de taille des Jeux de 1988 : « On pourrait penser qu'avec neuf épreuves, plus on approche de la fin, plus c'est facile. Or, c'est tout le contraire. Plus j'avançais, plus c'était difficile et plus le stress de la victoire se faisait sentir. »

À son retour au Canada, Michael Edgson est un héros local et se voit remettre la clé de la ville de Nanaimo.

Jeux paralympiques de 1992

Quatre ans après son triomphe aux Jeux de 1988, Michael Edgson remporte quatre autres médailles d'or aux Jeux paralympiques de 1992 tenus à Barcelone, en Espagne. Il arrive premier au 100 m dos, au 100 m papillon, au 200 m quatre nages individuel et au 400 m quatre nages individuel. Il établit à nouveau un record du monde au 200 m quatre nages individuel hommes (2:21:02).

De plus, Michael Edgson remporte la médaille d'argent au 200 m dos hommes, mais est déçu d'avoir été dépassé au fil d'arrivée par Noel Pedersen, de la Norvège. « J'étais davantage préoccupé par le concurrent à mes côtés que par ma propre course », déclare-t-il à Natation Canada en 2015.

À la fin de la saison de natation de 1992, il est finaliste du prix Norton H. Crowe, présenté chaque année au meilleur athlète amateur masculin du Canada. Il perd aux mains du nageur canadien Mark Tewksbury, qui avait remporté la médaille d'or au 100 m dos lors des Jeux olympiques de 1992, à Barcelone.

Médailles paralympiques

Année

Épreuve

Médaille

1984

100 m papillon B3

Or

1984

200 m quatre nages individuel B3

Or

1984

400 m quatre nages individuel B3

Or

1984

Relais 4 x 100 m quatre nages B1-B3

Or

1984

100 m dos B3

Argent

1984

Relais 4 x 100 m nage libre B1-B3

Argent

1988

50 m nage libre B3

Or

1988

100 m dos B3

Or

1988

100 m papillon B3

Or

1988

100 m nage libre B3

Or

1988

200 m quatre nages individuel B3

Or

1988

400 m nage libre B3

Or

1988

400 m quatre nages individuel B3

Or

1988

Relais 4 x 100 m quatre nages B1-B3

Or

1988

Relais 4 x 100 m nage libre B1-B3

Or

1992

100 m dos B3

Or

1992

100 m papillon B3

Or

1992

200 m quatre nages individuel B3

Or

1992

400 m quatre nages individuel B3

Or

1992

200 m dos B3

Argent

Autres compétitions

En plus de participer aux Jeux paralympiques, Michael Edgson brille lors d'autres compétitions de natation en Amérique du Nord et en Europe. En 1985, soit un an après sa première compétition internationale, il établit cinq records du monde et remporte cinq médailles d'or aux Jeux canadiens pour handicapés tenus à Sault Ste. Marie, en Ontario. Aux championnats du monde pour handicapés de 1986 à Gothenburg, en Suède, Michael Edgson remporte trois médailles d'or. L'année suivante, il remporte sept médailles d'or aux Jeux Can-Am pour handicapés de 1987 à Uniondale, dans l'État de New York. En 1990, il remporte sept autres médailles d'or aux championnats du monde pour handicapés à Assen, aux Pays-Bas.

Université de Victoria

Michael Edgson obtient son diplôme d'études secondaires à l'école secondaire du district de Nanaimo, puis étudie à l'Université de Victoria. Il fait partie de l'équipe de natation de l'Université de Victoria, les Vikes, en 1987, puis de 1989 à 1991. Il s'entraîne de façon régulière avec son équipe universitaire et se mesure aux nageurs non handicapés de l'équipe, mais il ne se qualifie pas pour le championnat national de natation de l’Union sportive interuniversitaire canadienne. En 1993, Michael Edgson obtient un diplôme en comportement organisationnel de l'Université de Victoria. Il est intronisé au Temple de la renommée des sports de l'Université de Victoria en 2012.

Retraite

Michael Edgson reste actif dans le monde de la natation après sa retraite en 1992. Il est membre du comité d'organisation des Jeux du Commonwealth de 1994 à Victoria, en Colombie-Britannique, et contribue de manière importante à l'organisation des épreuves de natation. De 2009 à 2012, il est aussi directeur des finances du Comité paralympique canadien.

Michael Edgson travaille comme planificateur financier et de retraite à la Banque Royale du Canada à Richmond, en Colombie-Britannique. Il vit tout près, à Delta, avec sa femme et ses trois enfants. Il siège aussi au conseil d'administration de Delta Gymnastics et gère des compétitions de natation en Colombie-Britannique.

Honneurs

Michael Edgson est nommé athlète handicapé de l'année de la Colombie-Britannique en 1984, 1988 et 1990. Il est le deuxième athlète à remporter ce prix à trois reprises. Le coureur en fauteuil roulant Rick Hansen avait remporté le prix en 1979, 1980 et 1982.

En 2006, Michael Edgson est intronisé au Terry Fox Hall of Fame (depuis 2009, le Canadian Disability Hall of Fame), qui honore les Canadiens ayant un handicap qui ont contribué de façon extraordinaire à la société.

En 2009, il est intronisé au Nanaimo Sports Hall of Fame et devient le premier nageurparalympique à être intronisé au Cercle de l'excellence de Natation Canada. En 2011, il est intronisé au Temple de la renommée paralympique canadien, et en 2012, il est intronisé au BC Sports Hall of Fame à Vancouver. En 2013, il est le premier athlète paralympique à être intronisé au Greater Victoria Sports Hall of Fame.

Il reçoit sa plus grande distinction personnelle en 2015 lorsqu'il est intronisé au Panthéon des sports canadiens. En apprenant la nouvelle, Michael Edgson déclare à Cleve Dheensaw, du Times Colonist de Victoria : « c'est le summum […] C'est la cerise sur le sundae ».