Michael Ironside

Michael Ironside, né Frederick Reginald Ironside, acteur, metteur en scène, écrivain (Toronto 12 fév. 1950). Michael Ironside est un acteur travailleur aux yeux d'acier qui est spécialisé dans les rôles de mauvais garçons.

Michael Ironside

Michael Ironside, né Frederick Reginald Ironside, acteur, metteur en scène, écrivain (Toronto 12 fév. 1950). Michael Ironside est un acteur travailleur aux yeux d'acier qui est spécialisé dans les rôles de mauvais garçons. Sa carrière débute tôt : il écrit une pièce à l'âge de 15 ans et la fait produire au Factory Theatre Lab de Toronto. Il fréquente le Riverdale Collegiate et l'Ontario College of Art et reçoit une formation en production de films à l'OFFICE NATIONAL DU FILM DU CANADA. Ayant choisi la carrière d'acteur, il se fait un nom en jouant Jimmy Porter dans Look Back de John Osborne à la télévision anglaise de la SRC en 1977. Il commence à figurer dans de petits rôles de films canadiens tels que Suzanne de Robin SPRY (1980) et Surfacing de Claude JUTRA (1981). Dans le rôle principal du film de Jean-Claude Lord Visiting Hours (1982; v.f. Terreur à l'hôpital central), il interprète un tueur fou; le film fait recette et jouit d'une bonne distribution aux États-Unis.

Après un rôle de meurtrier dans le film de David CRONENBERGScanners (1981), un succès de salle qui lui vaut une nomination aux PRIX GÉNIE, Ironside part pour Los Angeles et, dès lors, travaille sans arrêt dans des films américains et canadiens et à la télévision. Aux États-Unis, sa chance se présente sous la forme de la minisérie en trois parties V: The Final Battle (1984), une suite de la série originale V de 1983. Ironside y recrée son personnage de Ham Tyler dans 20 épisodes de la série V de 1984-1985. Parmi ses rôles les plus remarquables : le personnage de Jester dans le grand succès Top Gun (1986), celui du Dr Wild Willy Swift de la série médicale ER (1995-2002) et celui du fasciste Jean Rasczak dans Starship Troopers (1997; v.f. Les patrouilleurs de l'espace). Son rôle le plus mémorable est peut-être celui de Richter, le fanatique agent du renseignement qui poursuit inlassablement Arnold Schwarzenegger jusqu'à la planète Mars dans Total Recall (1990; v.f. Voyage au centre de la mémoire).

Parmi ses autres participations à noter à la télévision et au cinéma nommons : The Falcon and the Snowman (1985; v.f. Le jeu du Faucon), Race for the Bomb (1987; v.f. La course à la bombe, dans le rôle de Werner Heisenberg, physicien théoricien lauréat du prix Nobel), One Boy, One Wolf, One Summer (1988; en nomination pour le PRIX GÉMEAUX du meilleur second rôle), Free Willy (1993; v.f. Mon ami Willy), The Next Karate Kid (1994; v.f. Le nouveau Karaté Kid), Major Payne (1995), SeaQuest DSV (série de 1995-1996; v.f. Sea Quest, police des mers), The Arrow (1997; v.f. Projet Arrow), The Perfect Storm (2000; v.f. La tempête), Hemingway vs. Callaghan (2003), The Machinist (2004), Young Blades (série de 2005) et Desperate Housewives (2005-2006; v.f. Beautés désespérées). Il incarne Vladimir Lénine, un chef révolutionnaire russe, dans la minisérie du réseau anglais de la SRC Witness to Yesterday en 1998, et il est en nomination deux années de suite pour un prix Gémeaux pour son interprétation d'un cruel chef de motards dans les miniséries de la SRC The Last Chapter (2002; v.f. Le dernier chapitre) et The Last Chapter: The War Continues (2003; v.f. Le dernier chapitre - La vengeance).

En 1990, Ironside est co-auteur et producteur exécutif du film canadien à petit budget Chaindance, avec Bard Dourif, Rae Dawn Chong et lui-même dans le rôle principal et, en 1998, il écrit et réalise Deadly Arrangement (v.f. Trafic mortel), dans lequel il est en vedette. Il a fait beaucoup de travail de voix dans des films d'animation, dont le film canadien Heavy Metal 2000 (2000) et les séries animées Superman (1997-2000), Justice League (2003-2006; v.f. La ligue des justiciers) et Wolverine and the X-Men (2005-2006). On le voit dans les séries télévisées Smallville (2004-2010), Cold Case (2009; v.f. Victimes du passé), Burn Notice (2010; v.f. Agent libre) et Castle (2010).