Michael Schade

Michael Schade, ténor (Genève, Suisse, 23 janv. 1965) B. Mus. (Western Ontario) 1988. Michael Schade naît dans une famille de musiciens. Ses parents chantent dans le Toronto Mendelssohn Choir et il reçoit des leçons de chant dès son jeune âge. De plus, Schade étudie à la St. Michael's Choir School.

Michael Schade

Michael Schade, ténor (Genève, Suisse, 23 janv. 1965) B. Mus. (Western Ontario) 1988. Michael Schade naît dans une famille de musiciens. Ses parents chantent dans le Toronto Mendelssohn Choir et il reçoit des leçons de chant dès son jeune âge. De plus, Schade étudie à la St. Michael's Choir School. Dès son entrée à l'Université de Western Ontario, il étudie les sciences. Il entre dans la chorale de l'université et son talent est remarqué par la professeure de chant Roma Butler Ridell qui l'aide à obtenir une bourse pour étudier à l'école de musique de l'Université Western Ontario. Après l'obtention de son diplôme en 1988, il suit des cours avec Marlena Malas au Curtis Institute of Music in Philadelphia. En 1990, Schade se joint au Merola Program, une troupe de jeunes chanteurs d'opéra montée par la San Francisco Opera Company.

Concerts d'opéra et rôles

En 1988, Schade fait ses débuts professionnels avec le Pacific Opera Victoria dans le rôle de Jacquino dans Fidelio de Beethoven. En 1990, son premier prix au concours New York Oratorio lui permet de faire ses débuts au Carnegie Hall le 17 décembre dans Le messie de Haendel. En 1991, à Bologne, en Europe, il joue le rôle de Tamino dans La Flûte enchantée et, le 4 décembre 1993, il chante pour la première fois avec le Metropolitan Opera, à nouveau dans le rôle de Jacquino.

Dès lors, Schade est célébré partout pour son interprétation de Mozart; on dit de lui dans le Chicago Tribune du 11 décembre 2005 qu'il est « le ténor mozartien de l'heure ». Il est surtout connu pour ses interprétations de Tamino et de Don Ottavio dans Don Juan et pour son rôle principal dans La Clémence de Titus. En 2005, Schade écrit The Mozart Letters, une mise en scène avec musique et narrations. Cette œuvre accompagnée par l'Orchestre symphonique de Toronto est créée en mai 2006.

Le répertoire opératique de Schade comprend près de quarante rôles puisés dans des œuvres baroques, romantiques et contemporaines. Parmi ses interprétations figurent un premier rôle dans Albert Herring (Britten), Ernesto dans Don Pasquale (Donizetti), Rinaldo dans Armida (Haydn), Alfred dans La chauve-souris (Strauss), Fenton dans Falstaff (Verdi) et David dans Les maîtres chanteurs du Nuremberg (Wagner). En 2002, il interprète le premier rôle dans l'opéra de Stravinsky Oedipus Rex dirigé par Richard Bradshaw et chanté par la Canadian Opera Company. Cette production est présentée à Toronto et au Festival d'Édimbourg.

Outre ses fréquents rôles à l'opéra, Schade se produit régulièrement en récital sur plusieurs grandes scènes dans le monde, dont la Staatsoper et la Musikverein à Vienne, la Wigmore Hall à London ainsi que l'Alice Tully Hall à New York. Le 25 février 2001, Schade présente son premier spectacle à New York au Lincoln Center. Au Canada, il chante au Roy Thomson Hall à Toronto et au Chan Centre de Vancouver ainsi qu'à Montréal, Victoria, Ottawa, Québec et dans d'autres villes. De plus, il présente des récitals en duo et enregistre des pièces avec le baryton Russell Braun à deux reprises pour l'étiquette Société Radio-Canada - Enregistrements. Il se produit également en spectacle en compagnie des chanteurs canadiens Isabel Bayrakdarian, Ben Heppner et Adrianne Pieczonka.

Schade collabore avec plusieurs grands chefs d'orchestre, dont Nikolaus Harnoncourt, Riccardo Muti, Trevor Pinnock, Sir Simon Rattle et Helmuth Rilling. Il chante avec l'Orchestre symphonique de Toronto, l'Orchestre du Centre national des arts et l'Orchestre symphonique de Montréal. Depuis 1994, il participe au Festival de Salzbourg chaque année. Il anime également des ateliers de maître. Depuis 2001, il organise des activités de collecte de fonds et y chante pour la recherche sur la leucémie.

Prix et distinctions

Michael Schade reçoit deux prix Juno de l'album classique de l'année (chanteur solo ou chorale), en 1998 et 2007. Également en 1998, son album La Soirée Française lui vaut le prix Gabriel Fauré (France) du meilleur enregistrement d'airs d'opéra. En 2002, il reçoit un prix Grammy dans la catégorie de la meilleure prestation chorale pour son rôle dans l'enregistrement de la Passion selon Saint-Mathieu de Bach (Teldec). En janvier 2007, Michael Schade et la soprano Adrianne Pieczonka sont les premiers Canadiens à recevoir le titre de Kammersänger, un honneur remis par le gouvernement autrichien.

Enregistrements

Schade chante sur plus de trente enregistrements réalisés par les étiquettes SRC - Enregistrements, BMG, Deutsche Harmonia Mundi, Decca, Teldec, Hyperion, DGG et EMI.

Discographie choisie
La Soirée Française: French Opera Arias and Duets, Russell Braun, baryton, orchestre de la compagnie d'opéra canadienne, Richard Bradshaw, chef d'orchestre; 1997; SMCD 5174 Disques SRC.

Of Ladies and Love, Malcolm Martineau, piano; 2002; CDA67315 Hyperion.

Bach St. Matthew Passion, Nikolaus Harnoncourt, chef d'orchestre; 2001; 8573-81036-2 Teldec.

Mahler Das Lied von der Erde, Orchestre symphonique de Vienne, Pierre Boulez chef d'orchestre; 2001; 469 526-2 DGG.

Mozart Die Zauberflöte, The English Baroque Soloists, John Eliot Gardiner, chef d'orchestre; 1995; 449 166-2 DGG/Archiv.

-Mozart Arie e Duetti, Russell Braun, bariton, Isabel Bayrakdarian, soprano; 2006; SMCD 5239 CBC Records.

Verdi Otello, Orchestre et chœurs de l'Opéra Bastille, Myung-Whun Chung, chef d'orchestre; 1994; 439 805-2 DGG.

Bibliographie

Philip ANSON, « Michael Schade's New York recital debut! »La Scena Musicale (25 févr. 2001).

Colin EATOCK, « New productions, new roles », Opera Canada (nov. et déc. 2005).

Wayne GOODING, « World class », Opera Canada (hiver 1997).

William LITTLER, « Bright lights: Michael Schade - Rapidly rising tenor », Toronto Star (3 oct. 1995).

Brooks PETERS, « Sound bites: Michael Schade », Opera News (févr. 2001).

« Disc », University of Western Ontario Gazette (printemps 2003).

Heidi WALESON, « True colors », Opera News (janv. 2008).


Lecture supplémentaire

  • Anson, Philip. "Michael Schade's New York recital debut," La Scena Musicale, 25 Feb 2001

    Eatock, Colin. "New productions, new roles," Opera Canada, Nov/Dec 2005

    Gooding, Wayne. "World class," Opera Canada, Winter 1997

    Littler, William. "Bright lights: Michael Schade - Rapidly rising tenor," Toronto Star, 3 Oct 1995

    Peters, Brooks. "Sound bites: Michael Schade," Opera News, Feb 2001

    "Disc," University of Western Ontario Gazette, Spring 2003

    Waleson, Heidi. "True colors," Opera News, Jan 2008