Munroe, Lorne

Lorne Munroe. Violoncelliste, professeur (Winnipeg, 24 novembre 1924). À trois ans, il prit ses premières leçons de violoncelle sur le violon paternel auquel son professeur, Dezsö Mahalek, avait fixé une pique.

Munroe, Lorne

Lorne Munroe. Violoncelliste, professeur (Winnipeg, 24 novembre 1924). À trois ans, il prit ses premières leçons de violoncelle sur le violon paternel auquel son professeur, Dezsö Mahalek, avait fixé une pique. À 10 ans, il gagna le prix de la catégorie violoncelle avancé au Manitoba (Winnipeg) Music Competition Festival. Par l'entremise d'Arthur Benjamin, qui siégeait au jury cette année-là, il fréquenta le RCM de Londres (1937-39) grâce à une bourse qui lui permit d'étudier avec Ivor James. En 1939, il donna un récital conjoint avec Benjamin pour le Young Men's Musical Club de Winnipeg. Le programme comportait la Sonatine de Benjamin, écrite l'année précédente pour le jeune violoncelliste de 14 ans. Munroe compléta ses études comme boursier au Curtis Institute de Philadelphie (1939-47) avec Felix Salmond, Orlando Cole et, avant et après la Deuxième Guerre mondiale, comme protégé de Gregor Piatigorsky. Munroe gagna l'unique prix Naumburg décerné en 1949, ce qui lui valut des débuts officiels en récital à New York, le 16 novembre au Town Hall, où il joua des oeuvres de Haydn, Weber, Dvorák et Fauré. Il fut membre de l'Orchestre de Cleveland (1949-50) et violoncelle solo de l'OS de Minneapolis (1950-51) avant de se joindre à l'Orchestre de Philadelphie comme violoncelle solo en 1951. Titulaire de ce poste, il dirigea un ensemble de 15 instrumentistes de l'orchestre, l'Amerita String Orchestra, qui se produisit aux États-Unis et en Europe sous le parrainage de l'American-Italy Society de Philadelphie. En 1964, à l'invitation de Leonard Bernstein, Munroe devint violoncelle solo de l'Orchestre philharmonique de New York, poste qu'il occupait toujours en 1991. Avec cet orchestre, il s'est fréquemment produit comme soliste dans les concertos de Saint-Saëns, Elgar, Dvorák, Kabalevsky, Britten, etc. Il a enseigné à l'Université Temple et à la Musical Academy à Philadelphie - ainsi qu'à la Juilliard School de New York (à partir de 1964); il s'y trouvait encore en 1991 et enseignait aussi à la Manhattan School of Music. Il s'est fait entendre en concert ou en récital à Toronto (Concerto de Dvorák, TS, 1er mai 1970), Ottawa, Winnipeg (Concerto de Schumann, 17 novembre 1978) et Vancouver, et dans les principales villes d'Europe, d'Israël et du Japon. L'exécution de Don Quixote de Strauss qu'il donna avec l'Orchestre de Philadelphie dirigé par Pierre Monteux (Carnegie Hall, 20 janvier 1951) fit dire à Virgil Thomson (Herald Tribune) : « Lorne Munroe, le violoncelliste, impressionna... par sa sonorité belle et sombre et son extraordinaire habileté à jouer juste. Je ne me souviens pas d'avoir jamais entendu cette oeuvre rendue d'une manière aussi ravissante. » Olin Downes, dans le New York Times, écrivit : « L'interprète le plus remarquable et, bien sûr, le plus imposant, fut M. Munroe. Il possède une sonorité noble, ample, avec un registre infiniment nuancé, et son exécution manifestait un grand souci du détail et beaucoup de sensibilité. »

Voir aussi Sheila Munroe, sa sœur, et Gilbert Munroe, son frére.


Lecture supplémentaire

  • Thompson, Leslie. 'First chair takes talent and stamina,' Music, Oct 1980