Musique à l'Université de l'Alberta

Fondée à Edmonton en 1906, l’Université de l'Alberta est une université non confessionnelle offrant des programmes de premier, deuxième et troisième cycle.

Fondée à Edmonton en 1906, l’Université de l'Alberta est une université non confessionnelle offrant des programmes de premier, deuxième et troisième cycle. Elle commence à offrir son enseignement en 1908 et décerne ses premiers diplômes en 1912. L'Université de l'Alberta offre des programmes d'études à Calgary de 1945 à 1966, année où l'Université de Calgary devient une institution autonome. En 1933, le Département d'éducation aux adultes de l'Université de l'Alberta collabore à la fondation du Centre d'arts de Banff (Centre de Banff pour l'éducation permanente).

Histoire et administration

L'Université de l'Alberta se joint à l'Université du Manitoba et à Université de la Saskatchewan en 1934 pour former le Western Board of Music, dont les examens pour l'Alberta ont lieu sur le campus. Pendant les années précédant la Deuxième Guerre mondiale, des récitals d'orgue sont fréquemment donnés sur le Memorial Organ de l'université au Convocation Hall. Après la guerre, John Reymes King (1945-1947) et Richard Eaton (1947-1967), responsables de la musique, jettent les bases du premier programme de musique des provinces des Prairies conduisant à des diplômes professionnels. Les National Awards in Music de l'Université de l'Alberta sont institués en 1951.

En 1958, un Département des beaux-arts est créé, et l'une de ses trois divisions est la musique. Ce département commun cesse d'exister en 1965 lorsque des départements distincts sont créés pour les beaux-arts, le théâtre et la musique. Eaton garde la direction de la musique jusqu'à ce que Thomas Rolston lui succède à titre intérimaire (1967-1969), suivi de Robert Stangeland (directeur, 1969-1978) et de Brian Harris (directeur intérimaire, 1978-1979). Stangeland reprend ses fonctions en 1979, et Alfred Fisher, qui lui succède en 1986, est remplacé par Wesley Berg (1989-1995). Leonard Ratzlaff est directeur intérimaire en 1993. Par la suite, Fordyce C. Pier (1995-2003), Ratzlaff (2003-2008) et David Gramit (2008-2011) occupent le poste de directeur. Debra Cairns est directrice intérimaire depuis 2011.

Enseignement de la musique

Programmes

Les diplômes de musique offerts en 1990-1991 sont le D. Mus. (interprétation, instruments à clavier seulement, inauguré en 1977), la M. Mus. (musique appliquée, musicologie, matières théoriques, composition, toutes inaugurées en 1968; ethnomusicologie; direction chorale, la première au Canada), la M. Éd. (musique), le B. Mus. (musique appliquée, interprétation, histoire et littérature, matières théoriques, composition), le B.A. (avec spécialisation en musique) et le B. Éd. (avec majeure pour l'enseignement à l'élémentaire et au secondaire).

En 2011, les diplômes incluent le D. Mus. (piano, orgue, direction chorale, composition), le Ph. D. (matières théoriques; musicologie; ethnomusicologie, inauguré en 1997), la M. Mus. (musique appliquée, direction chorale, composition), la M.A. (théorie, musicologie, ethnomusicologie), le B. Mus. (composition et théorie, matières générales, histoire de la musique, interprétation, musique du monde), le B.A. (avec distinction, majeure, mineure), le B. Éd. (avec concentration pour l'enseignement à l'élémentaire et au secondaire) et le B. Mus. combiné au B. Éd. sur cinq ans.

Des diplômes en éducation musicale sont décernés sous les auspices de la Faculté d'éducation. Depuis 2007, le Département de musique offre des programmes d'échange avec l'Université du Ghana et le Franz Schubert Institute, à Vienne.

Corps professoral et anciens élèves

Les premiers diplômés du B. Mus. de l'Université de l'Alberta sont Wolfgang Bottenberg (1961), Lynn Newcombe et Eileen McEcheran Turner. Des diplômes honorifiques sont attribués à Gladys Egbert (1965), Jenny Lerouge LeSaunier (1966), Hugh Bancroft (1980), Ann Burrows (1987), Violet Archer (1993), Susan Aglukark (2005), k.d. lang (2008) et Angela Cheng (2010). En 1990-1991, le département compte 185 étudiants (95 au premier cycle, 25 aux deuxième et troisième et 65 en éducation musicale secondaire) et 48 professeurs (25 à temps plein et 23 à temps partiel). En 2008-2009, il comprend 218 étudiants (160 au premier cycle et 58 aux deuxième et troisième cycles) et 59 professeurs (21 à temps plein et 38 à temps partiel).

Font ou ont fait partie du corps professoral Helmut Brauss, Regula Quereshi, Debra Cairns, Arthur Crighton, Jacques Després, Malcolm Forsyth, Michael Frishkopf, Claude Kenneson, Stéphane Lemelin, Edward Lincoln, Alexandra Munn, Tanya Prochazka, Manus Sasonkin, William Street et Patricia Tao, entre autres. Le compositeur et organiste Gerhard Krapf enseigne à l'université de 1977 à 1987, supervise l'installation de l'orgue Casavant de l'école et conçoit le programme de troisième cycle en interprétation à l'orgue, premier en son genre dans une université canadienne-anglaise. Parmi les professeurs invités au Département de musique de l'Université de l'Alberta figurent Donna Brown, Beverley Diamond, William P. Malm, Jean-Jacques Nattiez, Bruno Nettl et Ivars Taurins.

Installations et ressources

Le Fine Arts Centre, occupé par les départements des beaux-arts, de théâtre et de musique, ouvre ses portes en 1973. Il abrite des salles de répétition, des salles de cours, des studios, des salles de pratique, un studio de musique électroacoustique (ajouté en 1999) et un centre de documentation musicale qui détient des éditions complètes, des partitions de travail et pour l'exécution, des ouvrages de référence de base, des appareils de reproduction sonore et des enregistrements. En 1996, les collections de référence sur la musique, les microformes, les principaux périodiques, les partitions de musique, les enregistrements et les livres sur la musique sont transférés à la musicothèque de la bibliothèque Rutherford, à l'Université de l'Alberta.

Le département offre son premier cours en ethnomusicologie en 1983 et fonde le Centre canadien d'ethnomusicologie en 1995. En plus des 4000 enregistrements de musique traditionnelle et de musique du monde, le Centre héberge une collection d'instruments, un musée du son et un laboratoire de recherche pour l'analyse des enregistrements réalisés sur le terrain.

Il comprend également la collection Moses et Frances Asch de Folkways Recordings, acquise en 1985 et numérisée en 2004. La collection est gérée par l'initiative folkwaysAlive! Gary Kachanoski, Jonathan Kertzer et Mary Ingraham succèdent à Regula Qureshi, directrice fondatrice de folkwaysAlive!, en 2006, en 2011 et en 2015 respectivement.

Les installations pour l'interprétation du Département de musique incluent le Convocation Hall de 435 sièges et une salle de récital de 50 sièges, le Studio 27.

Interprétation

Ensembles musicaux

L'atelier d'opéra du département (dirigé par Bernard Turgeon de 1967 à 1971, Alfred Strombergs en 1971, Alan Ord de 1975 à 2005, Caroline Howarth en 2008 et Brian McIntosh depuis 2009) présente des opéras (extraits ou complets) avec un orchestre d'étudiants. Riders to the Sea de Vaughan Williams et A Game of Chance de Seymour Barab sont d'abord à l'affiche en 1972. Suivent Le Couronnement de Poppée de Monteverdi (1973, première canadienne), Sganarelle de Violet Archer (1974, première), Così fan tutte de Mozart (1975), Gianni Schicchi de Puccini (1976), Trouble in Tahiti de Bernstein (1976), La Flûte enchantée de Mozart (1977), A Midsummer Night's Dream de Britten (1978), The Medium de Menotti (1979), The Merry Wives of Windsor de Nicolai (1982), Les Noces de Figaro de Mozart (1982), Comedy on a Bridge de Martinù (1984), The Consul de Menotti (1985) et Die Fledermaus de J. Strauss (1987). Parmi les autres productions figurent Der Freischütz de Carl Maria von Weber, The Old Maid and the Thief de Menotti, The Tender Land d'Aaron Copland, Werther de Massenet et Hänsel und Gretel de Humperdinck (2009).

Les étudiants, professeurs et artistes de passage présentent un total d'environ 200 concerts par an, dont certains sur l'orgue Casavant à traction mécanique et à trois claviers qui remplace le Memorial Organ au Convocation Hall en 1978. Les ensembles incluent le Quatuor à cordes de l'Université de l'Alberta (1969-1985), l'Academy Strings, l'Academy Winds and Percussion, le Symphonic Wind Ensemble, le Brass Quintet, le Concert Band, le Concert Choir, un ensemble de guitares, deux groupes de jazz, le Happnin' Jazz Choir, les Madrigal Singers, un Collegium Musicum (Edmonton) fondé par Arthur Crighton, ainsi que des ensembles de l'Inde, du Moyen-Orient et de l'Afrique.

Parmi les orchestres du département, on retrouve un orchestre dirigé par Thomas Rolston et Claude Kenneson avant 1969; le St. Cecilia Chamber Orchestra, fondé en 1969 avec de 15 à 20 cordes (étudiants, amateurs et professionnels), avec des vents ajoutés à l'occasion, et dirigé par Michael Bowie; le St. Cecilia Orchestra (1971-1975), un groupe symphonique dirigé par Bowie; un ensemble à cordes (1975-1977) dirigé par Lawrence Fisher et Kenneson; un orchestre symphonique (1977-1986) dirigé par Malcom Forsyth; l'Orchestre de chambre de l'Université de l'Alberta, fondé en 1986 et dirigé par Norman Nelson en 1991 ainsi que l'Orchestre symphonique de l'Université, dirigé par Tanya Prochazka (depuis 1998) et Petar Dundjerski par la suite.

Séries de concerts

Les séries de concerts de l'Université de l'Alberta comprennent la Nicolas Arthur Kilburn Memorial Concert Series (inaugurée en 1981), qui présente des artistes canadiens et internationaux tels qu'Elly Ameling, Maureen Forrester, Marek Jablonski, Eugene Istomin, Ofra Harnoy, Louis Quilico, Paul Jacobs et Russell Braun; l'Ovation Series (inaugurée en 2007); la série Music at Convocation Hall, une série de 12 concerts payants qui mettent en vedette des membres du corps professoral (inaugurée en 1994); Music at Winspear, une série de 6 concerts interprétés par des étudiants et présentés au Winspear Centre. En 1991, Paul Badura-Skoda devient le premier artiste résident du programme Tri-Bach, puis viennent Robert Aitken, Jane Coop, Andrew Dawes, Eric Ericson et Edith Wiens.


Lecture supplémentaire

  • Département de musique de l'Université de l'Alberta, In Tune: Words on Music (septembre-octobre 1990 - hiver 2007-2008).

    Stangeland, R.A. « Les Interprétations, reflet des cours de la faculté », La Scène musicale, 253 (mai-juin 1970).