Marine, projet de loi d'aide à la

Dès 1909, le Parti conservateur croit que le Canada doit contribuer à un fonds d'urgence pour aider la marine royale à maintenir sa supériorité sur la marine allemande. En mars 1912, la marine royale requiert un plus grand nombre de cuirassés du type « dreadnought ».

Marine, projet de loi d'aide à la

Dès 1909, le Parti conservateur croit que le Canada doit contribuer à un fonds d'urgence pour aider la marine royale à maintenir sa supériorité sur la marine allemande. En mars 1912, la marine royale requiert un plus grand nombre de cuirassés du type « dreadnought ». Après avoir consulté Winston Churchill, premier lord de l'AMIRAUTÉ, en juillet 1912, le premier ministre BORDEN consent à octroyer jusqu'à 35 millions de dollars pour la construction de 3 dreadnoughts. Ce paiement est autorisé par le projet de loi d'aide à la marine, présenté par Borden en décembre. Les libéraux s'y opposent avec véhémence, furieux de la négligence que démontre Borden envers la marine canadienne (créée en 1910 par la LOI DU SERVICE NAVAL). Les conservateurs ne réussissent à faire voter le projet de loi le 15 mai 1913 qu'en ayant recours à la CLÔTURE du débat pour la première fois dans l'histoire canadienne. La majorité libérale du Sénat réussit cependant à faire échouer le projet de loi deux semaines plus tard. La Première Guerre mondiale est déclarée avant que Borden ne puisse faire quoi que ce soit en matière de politique navale.