Nichols, Kenneth | l'Encyclopédie Canadienne

article

Nichols, Kenneth

Kenneth (Hugh) Nichols. Compositeur, pianiste, professeur (Pincher Creek, Alb., 7 juin 1936). A.R.C.T. 1958, A.Mus. (Alberta) 1960, Licentiate Diploma (Toronto) 1961, M.Mus. (Indiana) 1967, Ph.D. (Minnesota) 1981.

Nichols, Kenneth

Kenneth (Hugh) Nichols. Compositeur, pianiste, professeur (Pincher Creek, Alb., 7 juin 1936). A.R.C.T. 1958, A.Mus. (Alberta) 1960, Licentiate Diploma (Toronto) 1961, M.Mus. (Indiana) 1967, Ph.D. (Minnesota) 1981. Il étudia le piano avec sa mère, Edna Nichols, et avec Buela Doney; il fut également petit chantre et soliste à la cathédrale All Saints d'Edmonton sous la direction de Vernon Barford. Poursuivant ses études de piano avec Pierre Souvairan au RCMT (1956-61), Boris Roubakine à l'ÉBA Banff (CA Banff) en 1960, et Frederick Baldwin à l'Université de l'Indiana, il travailla les matières théoriques et la composition auprès de Paul Fetler et Dominic Argento à l'Université du Minnesota. Il commença à enseigner à l'Université de Brandon en 1962. Au cours des années 1980, il mérita plusieurs bourses du MAC pour créer des oeuvres et les exécuter. Sa thèse de doctorat portait le titre: « The Orchestral compositions of Harry Freedman : a parametric analysis of major works written between 1952 and 1967 ». Il fut membre de jurys au Manitoba et en Saskatchewan, examinateur pour le WBM et juge à des concours de composition de la MRMTA (1983-85) et de la BCRMTA (1991).

Chamber Piece for Flute, High Voice and Piano (1979), créée par Music Inter Alia, fut à l'origine de la commande du Sextuor pour piano et quintette à vent (1980), lequel fut joué au symposium international des vents tenu à Athens, Georg., en 1990. Symphonic Celebration fut commandée et exécutée à l'occasion du 40e anniversaire de fondation de l'Orchestre symphonique de Winnipeg. Quant à l'élégiaque Trio classico (1990), le plus important ouvrage instrumental de Nichols, il fut commandé par le Trio du l'Université de Brandon. L'intérêt de Nichols pour le théâtre lui inspira d'autre part trois ballets. Thumbelina (Brandon Dance Ensemble, 1979) et Spectrum (Brandon Dance Ensemble, 1991), tous deux pour orchestres de scène, enrichissent le répertoire des ballets pour enfants. Le troisième, Reminiscences, pour saxophone ténor, flûte et vibraphone (1982), est écrit pour danseur seul. Les trois ouvrages furent chorégraphiés par Barbara Withey Ehnes. Les opéras en un acte de Nichols, The Prairie Girl and the Chinaman (1987) et Boy in a Cage (1987), furent composés pour le Music Theatre Studio Ensemble de Banff. Ballets et opéras ont pour sujet les rêves de l'enfance et la jeunesse et ses désillusions. On remarque chez Nichols un goût pour la concision, les formes classiques, l'humour et la clarté dans la texture et la couleur, toutes qualités généralement attribuées à la musique française qu'il admire, et qui se marient facilement aux autres intérêts du compositeur : l'amour de la nature, les musiques rurales et le jazz. Chez lui, la science de l'analyste et du professeur de théorie s'associe à un tempérament réaliste. Dans ses Foothills Sketches, les temps anciens sont évoqués par des grelots d'attelages de chevaux et par la planche à laver, tandis que dans Sonate pour contrebasse et piano, la structure classique admet des éléments descriptifs, comme le cri des huards rendu en harmoniques de la contrebasse.

Nichols est membre de la LCComp et membre fondateur de la Manitoba Composers Assn. Il a collaboré à l' EMC.