Symonds, Norman

Norman (Alec) Symonds. Compositeur, clarinettiste, saxophoniste (près Nelson, C.-B., 23 décembre 1920 - Toronto, 21 août 1998). Élevé à Victoria, Colombie-Britannique, Symonds commence à jouer de la clarinette pendant son adolescence.

Symonds, Norman

Norman (Alec) Symonds. Compositeur, clarinettiste, saxophoniste (près Nelson, C.-B., 23 décembre 1920 - Toronto, 21 août 1998). Élevé à Victoria, Colombie-Britannique, Symonds commence à jouer de la clarinette pendant son adolescence. Durant son service avec la Marine royale du Canada (1938-1945), il joue à Halifax dans un orchestre dixieland dirigé par le saxophoniste Charles « Bucky » Adams. Il étudie la clarinette, le piano, les matières théoriques et l'harmonie au Royal Conservatory of Music of Toronto (auj. Conservatoire royal de musique) de 1945 à 1948, puis suit des cours particuliers de composition avec Gordon Delamont. Tout en étant clarinettiste, saxophoniste alto et baryton, et arrangeur dans les orchestres de danse torontois de Leo Romanelli, Bobby Gimby et (1949-1966) Benny Louis, il dirige également un octuor de jazz (1953-1957). Le groupe inclut à divers moments Ed Bickert, Ron Collier, Ross Culley, Bernie Piltch, Jack Richardson ainsi que Jerry Toth. Il se produit à Toronto et au Festival de Stratford de 1956.

Peut-être le principal adepte du mouvement « third stream » en vogue à cette époque, Symonds écrit certaines œuvres de jazz utilisant des formes classiques (par exemple Fugue for Reeds and Brass, Fugue for Shearing et deux Concertos pour octuor de jazz) et d'autres pour groupes ou solistes de jazz et pour orchestre à cordes ou orchestre symphonique. Son Concerto grosso est créé et enregistré en 1957 par le quintette de Ron Collier avec l'Orchestre symphonique de la SRC dirigé par Victor Feldbrill, et joué en 1957 par le groupe de Collier avec la Tri-City Symphony à Davenport, en Iowa, et, en 1966, avec l'Orchestre symphonique de Toronto. Après cette dernière exécution, John Kraglund (Globe and Mail, Toronto, 9 novembre 1966) qualifia l'œuvre de « mieux réussie que la plupart des partitions dans cet idiome hybride ».

Les autres œuvres pour orchestre de style « third stream » de Symonds incluent Autumn Nocturne, créée en 1960 par un orchestre à cordes de la SRC avec le saxophoniste ténor Rick Wilkins comme soliste; The Nameless Hour (dédiée à Albert Camus), créée en 1966 par l'OST et le joueur de flügelhorn Fred Stone sous la direction de Victor Feldbrill, et, plus tard (après une adaptation pour d'autres instruments solos), enregistrée par un orchestre dirigé par Collier avec le pianiste Duke Ellington comme soliste; The Democratic Concerto, commandé par l'Orchestre symphonique de Winnipeg qui en assure la création en 1967 avec le quatuor de Stone; Impulse, commandée par R.W. Finlayson pour l'OST (et également exécutée par l'Orchestre national des jeunes), une œuvre qui intègre des éléments de jazz dans la musique mais sans utiliser des musiciens de jazz pour son exécution. Plusieurs autres œuvres de Symonds sont influencées par le jazz : Opera for Six Voices, présentée en 1961 à la radio de la SRC; la musique de scène pour la pièce multimédia Man, Inc. (en collaboration avec Jacques Languirand), montée au Saint Lawrence Centre de Toronto en 1970; Black Hallelujah, écrite en collaboration avec Russ Little et télédiffusée par la SRC en 1971; Lady in the Night, produite à Toronto en 1977 par le Co-Opera Theatre avec Julie Amato dans le premier rôle et le compositeur au pupitre.

Un voyage de cinq mois dans tout le Canada, en 1969, grâce à une bourse de travail libre du Conseil des arts du Canada, représente un tournant du point de vue créatif : « Côté moisson, ce voyage fut l'une des plus fructueuses récoltes de toute ma vie » (CompCan, no 151, mai 1980). Une grande partie de ses œuvres subséquentes évoque fortement l'immensité et la beauté de la nature. Ses souvenirs de voyage sont à l'origine d'une série de 13 émissions de radio, « Travelling Big Lonely » (textes et choix de musique de Symonds), à l'horaire de la SRC en 1971 et plus tard publiées par RCI en une série de 13 transcriptions sur 33-tours (13-RCI 230). Il termine en 1975 l'œuvre symphonique Big Lonely, commandée, créée et enregistrée par l'ONJ. Il écrit des œuvres telles que The Story of a Wind et The Land pour la télévision de la SRC, Four Images of Nature pour les Meistersingers de Guelph, Forest and Sky, commande de la Fédération des orchestres symphoniques de l'Ontario pour l'Orchestre symphonique du Niagara, et From the Eye of the Wind (commandée par l'Esprit Orchestra). Pour l'essentiel, ces œuvres de Symonds s'éloignent de ses pièces « third stream ». Elles sont expressionnistes par leurs couleurs sombres mais fortes, et par leur désir de transmettre directement les sentiments. Comme ses œuvres de jazz, elles font une utilisation efficace d'ostinatos et d'autres formules, et les timbres instrumentaux sont soigneusement jaugés, mais elles visent un but différent. Le résultat consiste habituellement en un exposé vigoureux, atmosphérique, mais dont le discours est essentiellement simple, distinct de la conversation décontractée de ses pièces « third stream ».

Outre les ensembles mentionnés précédemment, un certain nombre d'autres groupes ou organismes commandent des œuvres à Symonds, notamment le Canadian Brass (Diversions), le Canadian Electronic Ensemble (Quintette pour clarinette et quatre synthétiseurs), la Canadian Opera Company (« Charnisay versus Latour », opéra écrit pour un public d'étudiants et produit par la COC pour Prologue to the Performing Arts qui le présente en tournée en Ontario en 1972), les Festival Singers (At the Shore), la Theatre Foundation du Festival Shaw (The Canterville Ghost) et l'Imperial Oil (The Gift of Thanksgiving, créée le 9 septembre 1980 par l'OST sous la direction d'Andrew Davis). Il compose également la musique pour la production de The Taming of the Shrew dans le cadre du Festival de Stratford en 1981.

Symonds s'intéresse particulièrement au théâtre musical pour la jeunesse. Il élabore, avec la participation active de classes d'écoles publiques, deux pièces avec musique, Laura and the Lieutenant en 1974 et Sam en 1976, toutes deux créées par des élèves. Dans une série d'émissions à la radio de la SRC, en 1979, Symonds décrit et commente ces ateliers de création. Symonds est scripteur et animateur (1975-1976) de plusieurs émissions de la série « Music of Today » à la SRC et coanimateur avec Norma Beecroft de la série estivale « Ad Lib » à la même station en 1976.

Sa composition Three Atmospheres est enregistrée par l'OCNA, en 1987 (série Canadian Classics, vol. 2 CMC 2987 Centrediscs). Nameless Hour et Fair Wind peuvent être entendues sur l'enregistrement de 1967 de Duke Ellington North of the Border (ACDM 1425 Attic, 1995). Ses œuvres sont aussi enregistrées par les accordéonistes Joseph Macerollo (Persuasion, MVCD 1096, 1996) et Joseph Petric ainsi que le Canadian Brass. Symonds est membre de la Ligue canadienne des compositeurs et compositeur agréé du Centre de musique canadienne. Il prépare un documentaire radiophonique pour la SRC à l'occasion du 25e anniversaire de la Ligue en décembre 1976.

COMPOSITIONS (Sélection)

Théâtre, radio, télévision
Age of Anxiety, pièce radiophonique (Auden) : 1959; 10 instr jazz; ms.

Opera for Six Voices, opéra radiophonique (J. Reeves) : 1962; 6 vx, ens jazz, orch cdes; ms.

Tensions, ballet : 1966; quin jazz, orch; ms.

The Story of a Wind (Concerto for TV) : 1970; v, narr, ens jazz; ms.

Man, Inc., œuvre multimédia pour la scène (J. Languirand) : 1970; orch jazz, 3 vx, perc, danseurs, comédiens; ms.

« Charnisay versus Latour » (ou The Spirit of Fundy), opéra (Symonds) : 1972; ms.

The Land (Concerto for TV) : 1973; narr, v, ens jazz; ms.

Laura and the Lieutenant, théâtre musical pour enfants (Symonds) : 1974; Kerby 1976.

The Canterville Ghost (Wilde) : 1975; narr, ens instr; ms.

Lady of the Night, opéra (H. Alianak) : 1977; ms.

Episode at Big Quill, radiothéâtre : 1979; chœur de jeunes et comédiens, perc, narr; ms.

The Fall of the Leaf, drame musical en forme d'oratorio : 1982; 4 chanteurs-comédiens, ch, quat jazz; ms.

Sylvia, théâtre musical : 1990; 6 chanteurs-comédiens; quat jazz; ms.

Orchestre
Concerto grosso : 1957; quin jazz, orch; Ber (location); RCI 181 (Ron Collier).

Autumn Nocturne : 1960; sax, orch cdes; Kerby; B & H (location).

Pastel Blue : 1963; orch cdes; Kerby 1973; B & H (location); CTL S-5030 (O Hart House).

The Nameless Hour : 1966; improvisation pour instr sol, orch cdes; ms; CBC SM-34 et CBC SM-104 (F. Stone), Decca DL-75069 et MPS BASF-21704 (Ron Collier).

Democratic Concerto : 1967; quat jazz, orch; ms.

Impulse : 1969; ms; RCI 477 (B. Brott).

Three Atmospheres : 1971; ms; Centredisques CMC-2987 (OCNA).

Big Lonely : 1975 (rév 1978); Kerby 1975; B & H (location); RCI 431 (ONJ).

Forest and Sky : 1977; ms.

The Gift of Thanksgiving : 1980; Kerby 1980; B & H (location).

Spaces I « The River » : 1980; orch cdes; ms.

« Sylvia » : An Adult Fairy Tale : 1982; quat jazz (orch), sol jazz; ms.

On an Emerald Sea : 1983; ms.

The Eyes of Bidesuk : 1987; acc, orch jazz (harm); ms.

From the Eye of the Wind : 1988; ms.

Musique de chambre

Fugue for Reeds and Brass : 1952; ms.

Fugue for Shearing : 1957; p, ens jazz; ms.

A Six Movement Suite for Ten Jazz Musicians plus Four Songs and Incidental Music (Auden) : 1959; dixtuor jazz; ms.

Fair Wind : 1965; ens jazz (harm); ms; Decca DL-75069 (Ron Collier).

A Diversion : 1972; quin cuivres; Kerby 1972; CBC SM-320, MMG 1123 et Umbrella UMB-DD5 (Canadian Brass).

Bluebeard Lives : 1975; quin cdes, bande; ms.

Quintette : 1977; cl, synth; ms; RCI 484 (J. Campbell).

Elegance : 1982; perc; ms.

Salt Wind White Bird : 1984; 4 fl; ms.

2 concertos pour octuor de jazz (1955, 1956), Hambourg Suite (1956) et autres œuvres pour ens jazz.

Chœur ou voix
Deep Ground, Long Waters (Symonds) : v moy (basse), fl, p; Kerby 1972.

At the Shore : A Sea Image (Bible) : 1976; SATB, perc; Kerby 1979.

Four Images of Nature (Shelley, Symonds, Bible) : 1976; SATB, guit b, perc; ms.

Harvest Choral : 1979; SATB; Kerby 1985.

Lullaby : 1979; SATB; Kerby 1985.

Pity the Children (Symonds) : 1979; SATB; Kerby 1980.

Lady Elegance : 1986; v moy, p; ms.

Écrits

« clJasAsiZquZe = musique du troisième courant », CompCan, 37 (févr. 1969).

« The Spirit of Fundy », OpCan (hiv. 1971).

« Le Problème : comment trouver un bon livret », CompCan, 68 (mars 1972).

Bibliographie

Helen MCNAMARA, « The Skill of the skull : Canada's greatest jazz composer », Music World, I (15 juill. 1957).

« CBC will preview a new jazz opera », OpCan (sept.-oct. 1961).

« Composition de jazz du "troisième courant" », CompCan, 24 (déc. 1967).

« Man, Inc. », ibid., 47 (févr. 1970).

Helen MCNAMARA, « Norman Symonds », International Musician (juill. 1970).

« Big Lonely : travail en cours », CompCan, 57 (févr. 1971).

Linda WEST, « Norman Symonds : a denizen of the deep », That's Showbusiness (19 mai 1976).

Michael SCHULMAN, « Les Compositions classiques d'un grand amateur de jazz », CompCan, 151 (mai 1980).

Mark MILLER, The Miller Companion to Jazz in Canada (Toronto, 2001).

David PARSONS, « Symonds bridged the third stream : appreciation », Globe and Mail (29 août 1998).

Compositeurs canadiens contemporains.