Nos futures étoiles

« Nos futures étoiles ». Concours national de chant organisé et parrainé par la SRC à Montréal qui fut à l'horaire de son réseau radiophonique français de 1947 à 1955, sans aucune commandite, sous la responsabilité des réalisateurs Berthe Lavoie-Fortin et Marcel Henry.

Nos futures étoiles

« Nos futures étoiles ». Concours national de chant organisé et parrainé par la SRC à Montréal qui fut à l'horaire de son réseau radiophonique français de 1947 à 1955, sans aucune commandite, sous la responsabilité des réalisateurs Berthe Lavoie-Fortin et Marcel Henry. Des auditions précédaient chaque saison. L'orchestre, dirigé par Giuseppe Agostini, accompagnait chaque semaine deux candidats qui se produisaient lors d'une émission publique à l'Ermitage. Outre un prix de 500 $ (porté à 1000 $ en 1954), les deux gagnants - choisis à la suite d'épreuves finales également radiodiffusées - participaient à titre d'invités à chacune des émissions de l'année suivante. Les deux premiers lauréats, Yolande Lagrenade (soprano) et Gilles Lamontagne (baryton), furent choisis sur la base d'une seule audition (1947-48). Les gagnants des années suivantes furent Louise Roy (soprano) et Jean-Pierre Comeau (basse), 1948-49; June Kowalchuk (soprano) et William Blaine Williams (baryton), 1949-50; Constance Lambert (soprano) et James Milligan (baryton), 1950-51; Margaret Kerr (mezzo) et Jon Vickers (ténor), 1951-52; Rolande Garnier (mezzo) et Louis Quilico (baryton), ainsi que Monik Grenier (piano) et Carolyn Gundy (violon), lauréates d'une section instrumentale, 1952-53; Joan Maxwell (mezzo) et Don Garrard (basse), 1953-54; Lesia Zubrack (soprano) et Pierre Boutet (ténor), 1954-55. L'émission fut remplacée par le « Concours de la chanson canadienne » lancé par la SRC en 1956.