O'Brien, Michael John

Michael John O'Brien, constructeur de voies ferrées, industriel, philanthrope (Lochaber, (N.-E.), 19 sept. 1851 - Renfrew, Ont., 26 nov. 1940). Il quitte l'école en 8e année pour travailler comme porteur d'eau sur un chantier de construction de voie ferrée.

O'Brien, Michael John

Michael John O'Brien, constructeur de voies ferrées, industriel, philanthrope (Lochaber, (N.-E.), 19 sept. 1851 - Renfrew, Ont., 26 nov. 1940). Il quitte l'école en 8e année pour travailler comme porteur d'eau sur un chantier de construction de voie ferrée. Il aime son travail et devient par la suite manoeuvre, contremaître, sous-traitant puis maître d'oeuvre, s'aventurant partout où il y a une voie ferrée à construire. En 1879, cela le conduit à RENFREW (Ont) où, avec deux associés, il obtient le contrat de la construction du chemin de fer de Kingston et Pembroke. En 1891, peu après avoir construit un embranchement pour la Compagnie de chemin de fer Atlantique Canadien, il perd tout. Il parvient peu à peu à s'imposer de nouveau et décroche de nombreux contrats pour la construction de voies ferrées et de ponts en béton en Nouvelle-Écosse, et pour celle d'un tronçon du canal Welland, de quais et de rampes de mise à l'eau à Ojibway (Ont.) et de terminaux céréaliers à Fort William et Port Arthur (Ont.). De 1902 à 1905, il est commissaire du nouveau Temiskaming and Northern Ontario Railway (société maintenant appelée ONTARIO NORTHLAND Railway).

Ses activités ne se limitent pas aux chemins de fer et à la construction. En 1903, à COBALT (Ont), il fait l'acquisition de la mine qui porte son nom, un des plus riches gisements d'argent du monde. En 1909, il contribue à la formation de l'Association nationale de hockey (ANH), l'ancêtre de la LIGUE NATIONAL DE HOCKEY. Il finance quatre des cinq équipes de l'ANH, dont la sienne, les Creamery Kings de Renfrew, lesquels deviendront plus tard les Millionaires de Renfrew, ainsi que les MONTREAL CANADIENS, peut-être la franchise la plus célèbre du sport canadien. Lors de la Première Guerre mondiale, il recrute et équipe des bataillons pour la construction de lignes de chemin de fer et envoie 1 018 hommes participer à l'effort de guerre. Il acquiert d'importants droits de coupe, des droits énergétiques et des fermes dans l'Est, de vastes parcelles de terrains dans l'Ouest, et des propriétés aux États-Unis et au Mexique. À Renfrew et dans les environs, il est omniprésent et possède, entre autres, une laiterie, des fabriques de lainages et de tricots, des scieries et des usines de rabotage. Par ailleurs, ses activités philanthropiques sont tout aussi nombreuses et diversifiées.


Lecture supplémentaire

  • Scott Young and Astrid Young, O'Brien (1967).