O'Neil, Jean

Jean O'Neil, auteur (Sherbrooke, Qc, 1936). Jean O'Neil obtient un B.A. à l'Université de Sherbrooke en 1957 et entame une carrière de journaliste à Granby, à Chicoutimi, à Québec et à Montréal.

O'Neil, Jean

Jean O'Neil, auteur (Sherbrooke, Qc, 1936). Jean O'Neil obtient un B.A. à l'Université de Sherbrooke en 1957 et entame une carrière de journaliste à Granby, à Chicoutimi, à Québec et à Montréal. À partir de 1969, il travaille comme agent d'information, et puis comme directeur des communications dans une dizaine de ministères, et ce, jusqu'en 1987, année ou il prend sa retraite pour se consacrer à l'écriture.

Romancier (Je voulais te parler de Jeremiah, d'Ozélina et de tous les autres..., 1967, ; Les hirondelles, 1973), poète (Montréal by foot, 1983), dramaturge (Les bonheurs-z-essentiels, 1966; Les balançoires, 1972), Jean O'Neil a trouvé sa véritable voie dans la création d'un genre bien à lui: celui du « tourisme littéraire », où il se révèle le sensible poète d'une nature en prose. Constitués le plus souvent de chroniques alertes et enlevées, de petits tableaux vivants et enjoués, ses ouvrages (Cap-aux-oies, 1980; Promenades et tombeaux, 1989; L'Île-aux-grues, 1991; Le fleuve, 1995; Les Montérégiennes, 1999; Hivers, 1999) nous entraînent à la découverte des beautés insolites du Québec et nous convient à renouer avec la nature, comme avec les simples choses de la vie. En ciblant deux familles, les Legendre dans Stonoway et les Murdock dans Les Terres rompues, il signe un diptyque, L'Âge du bois (1996-1997), qui raconte la colonisation des Cantons de l'Est et du Saguenay. Fraîcheur et spontanéité caractérisent son style, empli du chant des oiseaux, du murmure des vents, du bruissement des arbres et du son mat de la neige se posant sur le rebord des fenêtres. Par son attention aux moindres détails du quotidien, par sa philosophie faite d'humour, de tendresse et d'humilité émerveillée face à la Création, par sa fidélité au passé et aux fantômes illustres de notre Histoire, Jean O'Neil apparaît comme le fils spirituel et le plus digne continuateur de l'oeuvre de l'écrivain et ethnologue Félix-Antoine Savard (1896-1982). En 2000, paraît Les Escapades de Jean O'Neil, le Livre des prophètes et le Roman de Renart. En 2001, est publié Entre Jean. Puis une période de 3 ans de réflexion s'achève avec en 2004, Les nouvelles escapades de Jean O'Neil, suivi de Mon beau Far-West (2005) et Une autre île d'Orléans ( 2006). Enfin Vues du fleuve: le Saint-Laurent et son pays, est présenté la même année. Il est aussi rédacteur de la chronique Grandeur nature, publiée dans le magazine Géo Plein Air. Jean O'Neil est reçu Chevalier de l'Ordre national du Québec en 1998.