Onkar Prasad Dwivedi

Onkar Prasad Dwivedi, C.M., politologue, environnementaliste (né le 20 janvier 1937 près de Bindki, dans l’État de l’Uttar Pradesh, en Inde; décédé le 29 janvier 2013, à Guelph, en Ontario). O.P. Dwivedi a été connu pour sa recherche dans les domaines de l’administration publique et de l’environnement. Il a largement contribué à sa discipline universitaire ainsi qu’à sa communauté, à Guelph et à l’étranger.

Jeunesse et éducation

O.P. Dwivedi arrive au Canada en 1963 en tant qu’étudiant; en 1964, il obtient une maîtrise en administration publique à l’Université Carleton et, en 1968, un doctorat en science politique à l’Université Queen’s. O.P. Dwivedi entre au nouveau département de science politique de l’Université de Guelph en 1967. Il y reste toute sa carrière et en est le président de 1979 à 1990. Il prend sa retraite en 2002.

Carrière

À l’Université de Guelph, O.P. Dwivedi enseigne surtout l’administration publique, qui a été le point de départ de la plupart de ses activités de recherche, qui portent notamment sur la gouvernance de l’État-nation moderne, en particulier sur la corruption dans la fonction publique, sur l’environnement et son influence sur la politique au Canada et à l’étranger ainsi que sur les relations entre politique et religion, plus particulièrement la capacité des religions du monde d’atténuer les problèmes environnementaux. O.P. Dwivedi est l’auteur, le coauteur ou le directeur de publication de plus de 35 ouvrages et de 135 articles et contributions sur ces thèmes.

O.P. Dwivedi est un des administrateurs fondateurs de l’Association canadienne des études asiatiques, dont il est deux fois président (1998-2000 et 2005-2007). Il est élu vice-président de l’Association canadienne de science politique en 1979, puis président en 1986. En 1989, il est élu vice-président de l’Association internationale des écoles et instituts d’administration (AIEIA), poste qu’il occupe pendant dix ans. O.P. Dwivedi assure également la présidence du comité de recherche sur la technologie et le développement de l’Association internationale de science politique (1991-2003). En 1986, le gouvernement de l’Ontario le nomme à la Commission des évaluations environnementales, avec un mandat de trois ans. Il conseille également les gouvernements du Canada, de Maurice, de Papouasie-Nouvelle-Guinée et d’Inde sur des questions de gestion environnementale.

Service communautaire

Au fil des années, Onkar Dwivedi fournit des contributions majeures à plusieurs communautés dont il est membre. Il fait construire une école intermédiaire à Bindki ainsi qu’une clinique d’optométrie et une clinique sans rendez-vous à Bithur, en Inde. À Guelph, il participe à la construction d’une société culturelle hindoue ainsi que d’une chapelle œcuménique à l’Université et il est conseiller spirituel au Centre correctionnel de Guelph.

Vie personnelle

O.P. Dwivedi et son épouse, Sarla, ont eu deux enfants, Prateek et Archana.

Prix et distinctions

O.P. Dwivedi reçoit de nombreuses distinctions, dont des doctorats honoris causa. En 2008, l’AIEIA crée un prix d’excellence en administration publique qui porte son nom. Il est membre de la Société royale du Canada depuis 1999 et de l’Ordre du Canada depuis 2005. Il est également récipiendaire de la Médaille du jubilé de diamant de la Reine Elizabeth II (2012).


Liens externes