Opera Guild of Montreal Inc

Opera Guild of Montreal Inc. Société d'opéra sans but lucratif fondée en 1941 par Pauline Donalda« afin de donner des récitals, concerts et présenter ou faire présenter des opéras, comédies musicales, symphonies ou pièces musicales de tous genres et de toutes descriptions ».

Opera Guild of Montreal Inc

Opera Guild of Montreal Inc. Société d'opéra sans but lucratif fondée en 1941 par Pauline Donalda« afin de donner des récitals, concerts et présenter ou faire présenter des opéras, comédies musicales, symphonies ou pièces musicales de tous genres et de toutes descriptions ». Pauline Donalda en fut la prés. et la dir. artistique, assistée de Sara Berne, secr. trés. honoraire et administratrice (1941-69). Durant son existence, la troupe présenta 29 ouvrages différents en 28 saisons, pour un total de 33 productions et 65 représentations. La première production, Cavalleria rusticana et des scènes de Carmen et du Barbier de Séville, fut présentée au théâtre His Majesty's le 3 mai 1942 avec Mary Henderson dans les rôles de Santuzza et de Carmen, entourée de chanteurs du Canada et des États-Unis sous la direction musicale de Gabriele Simeoni avec Benjamin Altieri comme metteur en scène. Une ou deux productions furent ensuite présentées annuellement (généralement deux représentations) au His Majesty's et, à partir de 1964, à la salle Wilfrid-Pelletier de la PDA. Emil Cooper (Kherson, Russie, 20 décembre 1877 - New York, 16 novembre 1960) fut le chef d'orchestre de la plupart des productions de 1944 à 1960. Outre Cooper, les chefs furent Wilfrid Pelletier, Jean Vallerand, Julius Rudel, Otto-Werner Mueller, Henry Lewis, Mario Bernardi et Bryan Balkwill. Marcel Laurencelle dirigeait les choeurs.

Les oeuvres présentées furent Così fan tutte (1943, 1945), Le Coq d'or (première au Canada 1944), Hansel and Gretel (1944), La Flûte enchantée (1945), Fidelio (première au Canada 1946), Madama Butterfly (1947, 1965, 1969), L'Enlèvement au sérail (1947), Rigoletto et Samson et Dalila (1948), Il Trovatore et Otello (1949), La Bohème (1950, 1966), The Consul (première au Canada 1951), The Love for Three Oranges (première au Canada 1952), Louise (1953), Boris Godounov (1954), Un Ballo in maschera (1955), Don Carlo (première au Canada 1956), Tosca (1957), Falstaff (première au Canada 1958), Macbeth (1959), Carmen (1960), Roméo et Juliette (1961), La Traviata (1962), Faust (1963), Don Giovanni (1964), Les Noces de Figaro (1967) et le Barbier de Séville (1968).

De nombreux premiers rôles ainsi que la plupart des rôles de soutien étaient confiés à des Canadiens, à savoir Pierrette Alarie, Clarice Carson, Fernande Chiocchio, Maureen Forrester, Marguerite Gignac, Marguerite Lavergne, Marthe Létourneau, Gwenlynn Little, Louise Roy, Mary Simmons, Micheline Tessier ainsi que Napoléon Bisson, Maurice Brown, Gérald Desmarais, Yoland Guérard, Jean-Pierre Hurteau, Jules Jacob, Joseph-Victor Ladéroute, Claude Létourneau, André Lortie, Cornelis Opthof, Louis Quilico, Joseph Rouleau, Léopold Simoneau, André Turp, Richard Verreau, etc. Parmi les metteurs en scène, on remarque Armando Agnini, Victor Andoga, Roberta Beatty, Bill Butler, Irving Guttman, Herbert Graf, Vladimir Rosing, Leopold Sachse, Lothar Wallerstein et Dino Yannopoulos. Au nombre des chanteurs étrangers, on remarque Herta Glaz, Marilyn Horne, Anna Kaskas, David Lloyd, Blanche Thebom, Hugh Thompson, Margaret Tynes, Astrid Varnay, Elizabeth Vaughan, Frances Yeend, etc.

La troupe assura son financement au moyen de dons de particuliers et de corporations, recevant toutefois, pour ses dernières années d'opération, des subventions du MACQ et du Conseil des arts de la région métropolitaine (auj. Communauté urbaine) de Montréal. La maladie puis le décès de Mme Donalda en 1970 devaient entraîner la fin de l'Opera Guild. L'actif de la compagnie a été constitué en fonds de réserve dont le produit, environ 2000 $ annuellement, est distribué sous forme de bourses aux jeunes chanteurs et instrumentistes, perpétuant ainsi le nom de l'Opera Guild et de sa fondatrice. Un fonds d'archives est conservé à la Bibliothèque nationale du Canada.

Une autre société, la Montreal Opera Guild, fondée et dirigée par Victor Brault présenta Carmen et Roméo et Juliette à Montréal en 1939.


Lecture supplémentaire

  • Brotman, Ruth C. Pauline Donalda (Montreal 1975)

    Barrière, Mireille. L'Opéra Français de Montréal, 1893-1896: l'étonnante histoire d'un succès éphémère (St-Laurent, 2001)