Orchestre philharmonique de Hamilton

Orchestre philharmonique de Hamilton. Orchestre de 60 musiciens fondé en 1949 à Hamilton, en Ontario et essentiellement composé d'amateurs et de quelques professionnels. Plusieurs orchestres sont actifs à Hamilton antérieurement.

Orchestre philharmonique de Hamilton

Orchestre philharmonique de Hamilton. Orchestre de 60 musiciens fondé en 1949 à Hamilton, en Ontario et essentiellement composé d'amateurs et de quelques professionnels. Plusieurs orchestres sont actifs à Hamilton antérieurement. L'Orchestre philharmonique de Hamilton s'agrandit pour devenir l'un des plus importants orchestres professionnels canadiens jusqu'à sa dissolution en 1996 en raison de problèmes financiers. Il est reconstitué à plus petite échelle en 1997.

L'orchestre fait ses débuts le 16 janvier 1950 dans l'auditorium de l'école Memorial de Hamilton. De 1949 à 1958, il est dirigé par Jan Wolanek (Varsovie, 25 janvier 1895), chef d'orchestre fondateur du Saint Catharines Civic Orchestra. Les chefs d'orchestre qui se succèdent par la suite sont Leonard Pearlman et Bryden Thomson (1958-1959), Victor Di Bello (1958-1962) et Lee Hepner (1962-1969). Boris Brott est directeur musical de 1969 à 1990 et Victor Feldbrill de 1990 à 1996.

Banqueroute et reconstitution
Des problèmes financiers forcent l'orchestre à fermer ses portes en 1996 et à déclarer faillite. Il est reformé l'année suivante sous le nom du New Hamilton Orchestra et donne son premier concert le 16 février 1997 à Hamilton Place. La compagnie opère sous ce nom de 1997 à 1999 avec Mario Bernardi comme conseiller artistique à temps partiel. En 2000, elle reprend le nom d'Orchestre philharmonique de Hamilton et Daniel Lipton est nommé conseiller artistique à temps partiel pour la saison 1999-2000. La phase finale du programme de reconstruction de l'orchestre est achevée le 1er mars 2001 avec la nomination de Michael Reason au poste de directeur artistique à temps plein, poste qu'il conserve jusqu'en 2006. Timothy Vernon lui succède au poste de conseiller artistique par intérim et, en 2007, James Sommerville prend la relève.

Personnel
Au fil des années, les premiers violons incluent notamment Arthur Garami, Hyman Goodman, Marta Hidy, Otto Armin et Lance Elbeck. Le cœur de l'orchestre est composé d'approximativement 31 musiciens à temps plein, avec des musiciens additionnels engagés pour des concerts individuels.

Histoire

Après neuf saisons à l'auditorium Memorial, l'Orchestre philharmonique de Hamilton se produit au Westdale Auditorium (1958-1962), au Palace Theatre (1962-1971) et au Mohawk Theatre (1971-1973). Il déménage ensuite à Hamilton Place en 1973.

Opérations financières
Il faut du temps avant que l'Orchestre philharmonique de Hamilton des origines soit reconnu et aidé financièrement. En 1952, la ville de Hamilton lui accorde une subvention de 500 $. À titre d'ensemble semi-professionnel, il reçoit en 1961 une subvention de 1000 $ du Conseil des arts du Canada (CAC) pour la présentation d'un concert pour les jeunes. En 1975, le CAC lui accorde 115 000 $ en subventions de fonctionnement et 12 500 $ pour des projets spéciaux. En 1990, l'orchestre dispose d'un budget annuel de près de 3 millions de dollars. Après un an d'interruption d'activité de l'orchestre, ce budget est substantiellement réduit puis remonte lentement à 1,2 million de dollars.

Élargissement après 1969
Le programme de l'orchestre s'enrichit considérablement sous la direction artistique de Boris Brott qui, avec Betty Webster (Toronto, 2 février 1925; B.A., Victoria College, Toronto, 1946; première directrice administrative à temps plein de l'orchestre, 1967-1975) et la coopération du Conseil des arts de l'Ontario (CAO), élève peu à peu l'orchestre à un niveau supérieur d'excellence en élargissant et en diversifiant son marché, et en renégociant les contrats des instrumentistes en conséquence. Le CAO aide financièrement à assurer la permanence d'un nombre grandissant de musiciens professionnels en retour d'une augmentation proportionnelle des services régionaux et provinciaux de l'orchestre. Divers ensembles sont issus de l'orchestre, le plus remarquable étant le Canadian Brass. D'autres ensembles, comme le Czech Quartet, le Sentiri Wind Quintet, H.P.O. Bach, le Lorcini-Elliott Duo, le Lorien Woodwind Quintet et trois autres quatuors à cordes, se produisent surtout dans la région de Hamilton.

Programmes de formation
Le Hamilton Philharmonic Youth Orchestra, formé en 1965 sous la direction de Glenn Mallory, est à l'origine parrainé par l'orchestre adulte. Il opère indépendamment de celui-ci. En outre, le Hamilton Philharmonic Institute est créé en 1974 afin de fournir à des professionnels débutants des opportunités de jouer dans l'orchestre adulte dans le cadre de leur formation. Il s'agit du premier programme du genre à être adopté par un orchestre canadien. Après l'effondrement de l'Orchestre philharmonique de Hamilton en 1996, l'institut cesse ses activités. Lui succède un programme de mentorat jumelant des étudiants talentueux à des membres de l'orchestre. En 2002, l'orchestre lance un concours pour jeunes compositeurs basés en Ontario âgés de moins de 30 ans.

Directeurs généraux
Jacques Druelle succède à Betty Webster en 1975 avec le nouveau titre de directeur général. Suivent Mark Warren (1979-1981), Hamish Robertson (1981-1983), Paul Eck (1983-1987), Jorgen Holgersen (1987-1990) et Stephen Bye (1990-1997). Jack Nelson, directeur général de 1997 à 2003, quitte un poste de direction avec le Hamilton Spectator pour aider à reconstruire l'orchestre. Alex Baran lui succède en 2003.

Représentations

Séries et parrains
Durant les années 1980 et au début des années 1990, de nombreuses séries de concerts sont parrainées par des corporations, notamment Dofasco, du Maurier, Seagrams, le Hamilton Spectator et Stelco. Après sa reconstitution en 1997, l'orchestre n'offre plus que deux séries : Masterworks et Pops. Cogeco et Proctor & Gamble figurent parmi ses commanditaires principaux.

Apparitions spéciales
L'orchestre joue fréquemment à l'extérieur de Hamilton. Il se fait entendre au Festival d'automne d'Algoma, au Festival du printemps de Guelph, au Festival Shaw et régulièrement à la Place de l'Ontario à Toronto. Lors de l'inauguration de Hamilton Place (24 septembre 1973), il participe avec l'Ontario Youth Choir et des solistes à la première de A Mass in Our Time de Galt MacDermot, commandée pour la circonstance et dirigée par Thomas Pierson. Depuis 1997, l'orchestre fournit des accompagnements orchestraux pour nombre d'organismes artistiques locaux, dont Opera Ontario, Opera Hamilton, le Bach-Elgar Choir de Hamilton, le Hamilton Youth Ballet et le Theatre Aquarius.

Musiciens et chefs d'orchestre invités
Durant ses premières années, l'Orchestre philharmonique de Hamilton ne présente que des solistes canadiens et, entre 1950 et 1954, six d'entre eux sont originaires de cette ville. Avec l'expansion de l'ensemble, cette politique ne peut être maintenue. Néanmoins, en plus d'artistes du monde entier, l'orchestre continue à engager une importante proportion d'artistes canadiens. Parmi ceux-ci figurent Jean Bonhomme, Michael Burgess, Anna Chornodolska, Corey Cerovsek, Denise Djokic, Leslie Fagan, Janina Fialkowska, Maureen Forrester, Ida Haendel, Rebecca Haas, Anton Kuerti, André Laplante, Malcolm Lowe, Phyllis Mailing, Tara-Louise Montour, Mari-Elizabeth Morgen, Zara Nelsova, Arthur Ozolins, Joel Quarrington, Louis Quilico, Shauna Rolston, Joseph Rouleau, Steven Staryk, Jean Stilwell, Valerie Tryon, Ronald Turini, Riki Turofsky, Laura Whalen, The Bach-Elgar Choir de Hamilton, les Festival Singers, l'ensemble de jazz de Moe Koffman, les Rankin Sisters, le Toronto Mendelssohn Choir de Toronto et True North Brass.

Les chefs invités sont notamment Kazuyoshi Akiyama, Aaron Copland, Arthur Fiedler, Horst Foerster, Piero Gamba, André Kostelanetz, Stéphane Laforest, André Moisan, Simon Streatfeild, Joseph Silverstein, Daniel Swift, Alain Trudel et Newton Wayland. Ella Fitzgerald est l'artiste invitée du concert-bénéfice du 25e anniversaire, donné le 10 mai 1975.

Compositions commandées
L'orchestre commande des œuvres à Lorne Betts (Kandario), Alexander Brott (Thunder and Lightning), Srul Irving Glick (Psalm for Orchestra), Eldon Rathburn (Three Ironies), Norman Symonds (Three Atmospheres) et William Wallace (Canticle for Orchestra). Il donne ces œuvres en première, ainsi que des pièces de Louis Applebaum (Place Setting), de Lorne Betts (Music for Orchestra, Variants for Orchestra), d'Alexander Brott (H.B.S., B 22), de Steven Gellman (Odyssey), de William McCauley (Concerto grosso), de Wallace (Ceremonies) et de John Weinzweig (Divertimento no 11) et exécute nombre d'autres œuvres canadiennes, notamment de John Estacio, de Colin McPhee, de Pierre Mercure et d'Oskar Morawetz. L'orchestre nomme Heather Schmidt compositrice en résidence de 2002 à 2005, et lui commande les œuvres Prelude for Hamilton (2002), Light and Shadow (2003) et Symphonie no. 1 (2005).

Discographie

Bizet, Gellman Symphony in Two Movements, Fauré, Delius: Hamilton Phil Virtuosi, Brott chef d'orchestre; 1975; CBC SM-295.

A. Brott Concerto pour violon et orchestre de chambre, Ravel Pavane pour une infante défunte, Suite Ma Mère l'Oye : Armin violon, Hamilton Phil Virtuosi, Brott chef d'orchestre; 1975; CBC SM-291, (Brott) 7-ACM 20.

Christmas Brott to You : Brott chef d'orchestre; (1971?); CTL 477-5153.

A Fifth of Broadway : Brott chef d'orchestre; 1983; CBC SM-5022.

Joplin « The Entertainer », « Ragtime Dance » : Brott chef d'orchestre; 1976; CBC LM-428.

McCauley Concerto Grosso, Poulenc Sinfonietta : Canadian Brass, Brott chef d'orchestre; 1974; CBC SM-264.

Ravel, Sibelius, Stravinsky : Hamilton Phil Virtuosi, Brott chef d'orchestre; 1972-1973; CBC SM-200.

L'Orchestre philharmonique de Hamilton accompagne aussi le compositeur, chef d'orchestre et joueur de flügelhorn Chuck Mangione dans Land of Make Believe (Mer SRM1-684, Mer 6336-570 et Poly 822-539-2-CD), enregistré au Massey Hall en 1973.

Bibliographie

« L'Orchestre philharmonique de Hamilton », CompCan, XXIV (décembre 1967).

June GRAHAM, « Boris Brott », ibid., LI (juin 1970).

Anne MONTAGNES, « HPI's students really know the score », PfAC, XIII (printemps 1976).

Stephen DALE, « Meet the man who keeps the HPO in business », Random Scan (Hamilton, avril 1979).

Michael SCHULMAN, « Boris Brott », CompCan, 142 (juin 1979).

Paul PALANGO, « Brott's opus », Hamilton (juin 1980).

« Another first for the Hamilton Philharmonic: a century celebration in 1983-84 », OCan, X (novembre 1983).

« Celebrating 100 years of music », Hamilton Philharmonic Orchestra, I (février 1984).

Michael QUIGLEY, « A lively century of music in Hamilton », Music, VII (septembre-octobre 1984).

Hugh FRASER, « Honeymoon over between Brott, HPO », Hamilton Spectator (6 juin 1986).

-« Hamilton's "orchestra" has evolved through the years », PfAC, XXIII (novembre 1986).

-« Keeping the HPO afloat », Hamilton Spectator (5 mars 1988).

Wayne MacPHAIL, « The Brott dream: what went wrong? », ibid. (21 janv. 1989).

Richard NEWMAN, « Brighter days ahead for the Hamilton Philharmonic? », Site Sound (janvier-février 1991).

« Hamilton loses orchestra after 113 years », Canadian Press NewsWire (4 janvier 1996).

« The day the music died (the 113-year-old Hamilton Philharmonic Orchestra closed due to $1.2 million in debt; efforts to revive the orchestra are underway) », Maclean's (15 janvier 1996).

« Hamilton Philharmonic Orchestra comes back under its old name », Canadian Press Newswire (21 janvier 2000).

« Michael Reason announces his retirement from Hamilton Philharmonic Orchestra », ibid (26 septembre 2004).

« Hamilton Philharmonic Orchestra Young Composer's Competition Announced », Orchestras Canada Sound Bytes (février 2005).


Lecture supplémentaire

  • 'Hamilton Philharmonic Orchestra,' CanComp, 24, Dec 1967

    Graham, June. 'Boris Brott,' CanComp, 51, Jun 1970

    Montagnes, Anne. 'HPI's students really know the score,' PfAC, vol 13, Spring 1976

    Dale, Stephen. 'Meet the man who keeps the HPO in business,' Hamilton Random Scan, Apr 1979

    Schulman, Michael. 'Boris Brott,' CanComp, 142, Jun 1979

    Palango, Paul. 'Brott's opus,' Hamilton, Jun 1980

    'Another first for the Hamilton Philharmonic: a century celebration in 1983-84,' OCan, vol 10, Nov 1983

    'Celebrating 100 years of music,' Hamilton Philharmonic Orchestra, vol 1, Feb 1984

    Quigley, Michael. 'A lively century of music in Hamilton,' Music, vol 7, Sep-Oct 1984

    Fraser, Hugh. 'Honeymoon over between Brott, HPO,' Hamilton Spectator, 6 Jun 1986

    - 'Hamilton's "orchestra" has evolved through the years,' PfAC, vol 23, Nov 1986

    - 'Keeping the HPO afloat,' Hamilton Spectator, 5 Mar 1988

    MacPhail, Wayne. 'The Brott dream: what went wrong?' Hamilton Spectator, 21 Jan 1989

    Newman, Richard. 'Brighter days ahead for the Hamilton Philharmonic?' Site Sound, Jan-Feb 1991

    'Hamilton loses orchestra after 113 years,' Canadian Press NewsWire, 4 Jan 1996

    'The day the music died (the 113-year-old Hamilton Philharmonic Orchestra closed due to $1.2 million in debt; efforts to revive the orchestra are underway),' Maclean's, 15 Jan 1996

    'Hamilton Philharmonic Orchestra comes back under its old name,' Canadian Press Newswire, 21 Jan 2000

    'Michael Reason announces his retirement from Hamilton Philharmonic Orchestra,' Canadian Press Newswire, 26 Sep 2004

    'Hamilton Philharmonic Orchestra Young Composer's Competition Announced,' Orchestras Canada Sound Bytes, Feb 2005