Orchestre symphonique de Saskatoon/Saskatoon Symphony Orchestra

Orchestre symphonique de Saskatoon (OSS)/Saskatoon Symphony Orchestra. Orchestre professionnel constitué de quelque 60 membres. Il compte environ 40 amateurs à sa fondation, en 1927. L'ensemble adopte son nom actuel en 1931.

Orchestre symphonique de Saskatoon/Saskatoon Symphony Orchestra

Orchestre symphonique de Saskatoon (OSS)/Saskatoon Symphony Orchestra. Orchestre professionnel constitué de quelque 60 membres. Il compte environ 40 amateurs à sa fondation, en 1927. L'ensemble adopte son nom actuel en 1931. Des orchestres sont déjà formés en 1909, en 1913 et en 1924 sous la direction respective de William Preston, John Jackson et Allan Clifton. De 1931 à 1947, sous la direction d'Arthur Collingwood, l'orchestre joue seulement des pièces brèves, ouvertures et mouvements de symphonies. Après 1950, il commence à présenter des œuvres complètes, notamment des concertos, et termine chaque saison par un oratorio.

L'orchestre commande pour la première fois, en 1957, sous la direction de Murray Adaskin, une œuvre à un compositeur canadien, ce qu'il tente de faire annuellement durant les années 1960 et 1970. Parmi ceux qui reçoivent une commande au cours de cette période, on retrouve Adaskin, Violet Archer, Howard Cable, Neil Chotem, Robert Fleming, Harry Freedman, Udo Kasemets, Talivaldis Kenins, Jean Papineau-Couture, Eldon Rathburn, John Weinzweig et Luigi Zaninelli. En février 1959, il donne en première nord-américaine la Suite provençale de Milhaud. En 1962, il inaugure un programme de perfectionnement pour jeunes instrumentistes comprenant : atelier d'été, ensemble à cordes, orchestre symphonique et orchestre de chambre. On commence également à enseigner la méthode Suzuki.

À l'exception d'une période au Capitol Theatre (1950-1956) et d'une autre pendant laquelle les activités sont suspendues, l'OSS tient ses répétitions et donne ses concerts à l'Université de la Saskatchewan jusqu'en 1967. Par la suite, le Saskatoon Centennial Auditorium devient sa salle régulière. Depuis 1948, les premiers violons de l'orchestre sont, entre autres, Dorothy Overholt (pendant une trentaine d'années), Andrew Dawes, Robert Klose, Mary Dill, Mark Reedman, Frederick Nelson, Bok-Soo Kim et Gisèle Dalbec-Szczesniak, remplacée en 1984 par Michael Swan. Le premier violon adjoint, Florrie Elvin, fait partie de l'ensemble pendant 40 ans.

Après Collingwood, les chefs de l'orchestre sont J.D. Macrae (1947-1950), Victor Kviesis (1950-1956), Murray Adaskin (1957-1960), Alex Reisman (1960-1963), David Kaplan (1963-1969, 1970-1971), Franz Zeidler (1969-1970) et Dwaine Nelson (1971-1976). Ruben Gurevich est le premier directeur musical et chef d'orchestre à temps plein de l'orchestre (1976-1982), suivi de David Gray (1982-1984), et de Daniel Swift en 1984. La saison 1992-1993 présente des chefs d'orchestre invités, suivis de Dennis Simons (1993-1997), Earl Stafford (1997-2002) et Douglas Sanford, à partir de 2002. Parmi les chefs d'orchestres invités figurent Nurhan Arman, Howard Cable, Fiora Contino, Neil Currie, Roberto De Clara, Bruce Dunn, Errol Gay, Susan Haig, David Hoyt, Arpad Joo, Chosei Komatsu, Véronique Lacroix, Claude Lapalme, Tania Miller, Clyde Mitchell, Glenn Mossop, Paul Nadler, Dairine Ni Mheadhra, Peter Oundjian, Victor Sawa, Mark Skazinetsky, Simon Streatfeild, Georg Tintner, Wayne Toews, Bramwell Tovey et Alain Trudel .

Artistes invités

L'orchestre symphonique de Saskatoon présente une panoplie d'artistes provinciaux, nationaux et internationaux tels que : Robert Aitken, le Quatuor Amati, le duo de pianistes Anagnoson et Kinton, Allison Arends, Jason Balla, Linda Bardutz, Martin Beaver, Bernadene Blaha, Denis Brott, James Campbell, Angela Cheng, Katherine Chi, Neil Chotem, André Clouthier, Jane Coop, Steven Dann, Claude Delangle, Nikolai Demidenko, James Ehnes, Glyn Evans, Leslie Fagan, Guy Few, Naomi Friesen, Janina Fialkowska, Maureen Forrester, Amanda Forsyth, Garry Gable, Michèle Gaudreau, Bruno Gerussi, Rivka Golani, Moshe Hammer, Robin Harrison, Rebecca Hass, Angela Hewitt, Babette Hierholzer, Desmond Hoebig, Gwen Hoebig, Marina Hoover, Lisa Hornung, Dorothy Howard, Timothy Hutchins, les Irish Rovers, Jacques Israelievitch, Juke Joint Jump, Juliette Kang, Michael Kim, Norbert Kraft , Anton Kuerti, James Legge, André Laplante, Louis Lortie, Antonio Lysy, Gordon Macleod, Doug MacNaughton, Linda Maguire, Heather Meyer, le Duo Morel-Nemish, David Moroz, Anne Murray, R. Carlos Nakai, Zara Nelsova, Geoff Nuttall, Igor Oistrakh, Opera Ebony, Oxana Ossiptchouk, Jamie Parker, Mark Pedrotti, P.J. Perry, Joseph Petric, Erika Raum, Ruggiero Ricci, Christine Riel, Lesley Robertson, Sophie Rolland, Shauna Rolston, Saxology Canada, Henriette Schellenberg, Robert Silverman, Stephen Sitarski, Kathleen Solose, James Sommerville, le Quatuor à cordes St. Lawrence, Steven Staryk, Jennifer Swartz, Nandor Szederkenyi, Elyakim Taussig, Philip Thompson, Valerie Tryon, Elizabeth Turnbull, Ian Tyson, Jon Vickers, Eugene Watanabe, Irena Welhasch-Baerg, Kayla Wong, Yi Wu et Pinchas Zukerman.

Collaborations

Pendant les quatre dernières décennies, le département de musique de l'Université de la Saskatchewan unit ses forces avec l'OSS pour exécuter des chefs d'œuvre choraux incluant des oratorios, des cantates, des passions, des requiems, des messes et d'autres œuvres de moyenne à grande échelle, de Bach à Britten. Au fil des années, l'University Chorus et les Greystone Singers se forment avec des chefs de chœur tels Robert Solem, Dwaine Nelson, Gary Gullickson et Geral Langner. Parmi les autres ensembles choraux communautaires s'étant produit avec l'OSS, on retrouve les Saskatoon Chamber Singers, sous la direction de Solem, Pat Jamison, Duff Warkentin et James Hawn, ainsi que le Saskatoon Children's Choir, dirigé par Phoebe Voights. Le Saskatoon Youth Orchestra (Wayne Toews, chef d'orchestre) participe aussi à des concerts de l'OSS depuis les années 1990.

Commandes, séries de concerts et évènements spéciaux

À côté de ses concerts traditionnels, l'OSS trouve continuellement des moyens de se faire connaître de la communauté. Au cours de la saison 1989-1990, l'orchestre présente 37 concerts dans les écoles et sept concerts doubles d'abonnement.Une série de concerts de musique de chambre mettant en vedette les Saskatoon Symphony Chamber Players voit le jour en 1985. Une série pour enfants (Great Music for Kids) avec le même ensemble débute en 1984 et Music for a Sunday Afternoon est lancé en 1993. Cet ensemble exécute auss des œuvres de Monte Pishny-Floyd lors d'un concert en son honneur à l'Université de la Saskatchewan le 3 mars 1989. La même année, l'orchestre commande The Robot From Orion d'Elizabeth Raum pour Festival Saskatoon et, pour la 60e saison de l'orchestre, en 1990-1991 Conversations With Mersenne and Praetorius de David Kaplan et Sonorities for Sixty Seasons de Pishny-Floyd. L'orchestre joue cette dernière œuvre à chaque concert de sa série principale, durant toute la saison.

En 1990, dans le cadre des activités de son 60e anniversaire, l'OSS tient un concours national de violoncelle, remporté par Marina Hoover, originaire d'Edmonton. Au début des années 1990, voient le jour la série Pops, puis la série Discovery, qui présente de la musique contemporaine. On élabore également le concept du compositeur de la saison (honorant David Scott en 1992-1993, Peter Ware en 1993-1994 et Stewart Grant en 1995-1996) ainsi qu'un clavardage avant concert avec Mossie Hancock (1995-1996). En 1998, Meditation no 3 est commandée à David Steer pour la Saskatoon Symphonetta et, de 1998 à 2001, Neil Currie est compositeur résident et écrit plusieurs œuvres. Un CD, Passionscape, paraît en 2005.

En mai 2005, des membres de l'Orchestre symphonique de Regina s'unissent avec des membres de l'OSS pour Celebrating Saskatchewan's Centennial, un événement diffusé à la télévision dans tout le pays. L'automne 2005 marque le 75e anniversaire de l'OSS, qui est célébré avec huit concerts de la série Master, cinq concerts Sunday Best, un programme de Noël, trois concerts de la série Simply Beethoven, trois concerts Classics for Kids et un festival de nouvelle musique.

On peut entendre régulièrement l'OSS sur les ondes de la radio de la SRC. Il accompagne le Ballet national du Canada, le Ballet royal de Winnipeg, de même que l'Ensemble de la Canadian Opera Company.

Administration

L'OSS bénéficie du soutien du Conseil des arts du Canada, du Saskatchewan Arts Board, de la ville de Saskatoon et de donateurs corporatifs et privés. Le comité féminin de l'OSS donne chaque année 2000 $ en bourses à des étudiants en musique et à des formations de jeunes.

Bibliographie

« L'Orchestre symphonique de Saskatoon », Compositeurs Canadiens, XXVII (mars 1968).

Murray ADASKIN, « Saskatchewan », The Canada Music Book, III (aut.-hiv. 1971).

Ted BARRIS, « L'Amour - une symphonie », Compositeurs Canadiens, LXXXIX (mai 1973).

Muriel LEEPER, Sounds of Music 1931-1981 : A Fifty-year History of the Saskatoon Symphony Orchestra (Saskatoon 1981).

Jenni MORTIN, « Symphony ends season in red », Star Phoenix (Saskatoon, 18 juil. 1996).

- « Three candidates hope to pick up SSO baton », Star Phoenix (Saskatoon, 6 sept. 1996).

- « Symphony, musicians sign a three-year pact », Star Phoenix (Saskatoon, 8 avr. 1993).

- « Sask. symphonies in unique position », Star Phoenix (Saskatoon, 30 avr. 1991).


Lecture supplémentaire

  • 'Saskatoon Symphony Orchestra,' Canadian Composer, 27, Mar 1968

    Adaskin, Murray. 'Saskatchewan,' The Canada Music Book, 3, Autumn-Winter 1971

    Barris, Ted. 'Love is a rock symphony,' Canadian Composer, 89, May 1973

    Leeper, Muriel. Sounds of Music 1931-1981: A Fifty-year History of the Saskatoon Symphony Orchestra (Saskatoon 1981)

    Mortin, Jenni. "Symphony ends season in red," Saskatoon Star Phoenix, 18 Jul 1996

    - "Three candidates hope to pick up SSO baton," Saskatoon Star Phoenix, 6 Sep 1996

    - "Symphony, musicians sign three-year pact," Saskatoon Star Phoenix, 8 Apr 1993

    - "Sask. symphonies in unique position," Saskatoon Star Phoenix, 30 Apr 1991