Orchestre symphonique de Victoria

Orchestre symphonique de Victoria. Déjà considéré comme l'ensemble communautaire le plus important de la Colombie-Britannique, l'Orchestre symphonique de Victoria devient entièrement professionnel au milieu des années 1970.

Orchestre symphonique de Victoria

Orchestre symphonique de Victoria. Déjà considéré comme l'ensemble communautaire le plus important de la Colombie-Britannique, l'Orchestre symphonique de Victoria devient entièrement professionnel au milieu des années 1970. Après la création de plusieurs ensembles dont l'existence est éphémère (voirVictoria), un nouvel orchestre de 32 musiciens provenant de la Marine royale du Canada est fondé en 1941. L'Orchestre symphonique de Victoria présente son premier concert le 18 mai 1942 au Crystal Ballroom de l'hôtel Empress. On y interprète des pièces de Mozart, Boccherini et Elgar. Son premier chef d'orchestre est Melvin Knudsen (New Westminster, C.-B., 4 août 1908 - Victoria, 26 octobre 1990), un flûtiste et ancien étudiant en direction d'orchestre de Felix Weingartner à Bâle. Il est remplacé en 1948 par Hans Gruber (Vienne, 11 juillet 1925 - Newmarket, Ont., 6 août 2001, naturalisé Canadien en 1944), élève du Conservatoire royal de musique en direction et, de 1943 à 1947, de cours d'été donnés par Fritz Mahler, Leonard Bernstein et Pierre Monteux.

L'orchestre déménage au Royal Theatre en 1943, et y présente de trois à quatre concerts par saison. La Victoria Symphony Society obtient sa charte le 12 mai 1948. En 1951, huit concerts sont présentés chaque année. L'orchestre entreprend sa première tournée de l'île de Vancouver en 1953. Gruber cède sa place à Otto-Werner Mueller (1963), qui est remplacé par Laszlo Gati en 1967. Gati, après la saison 1978-1979, où se succèdent des chefs invités, est remplacé par Paul Freeman (Richmond, Virg., 2 janvier 1935), ex-chef d'orchestre résident de l'Orchestre symphonique de Detroit. Glen Fast (Regina, 25 août 1950), chef adjoint de l'orchestre à partir de 1983, est son conseiller artistique et chef résident en 1988, puis son directeur musical adjoint en 1989. Freeman est nommé directeur musical émérite en 1988. Après une saison de chefs invités (1988-1989), Peter McCoppin est nommé directeur musical et chef principal en 1989. Sous la direction de McCoppin, l'Orchestre symphonique de Victoria se hisse au rang des orchestres qui connaissent un vif succès auprès du public canadien.

Développement
Sous la direction de Gati, l'orchestre connaît une grande expansion; sa série d'abonnement passe à 12 concerts doubles au Royal Theatre et à la McPherson Playhouse. Au milieu des années 1970, il emploie un noyau de 36 à 38 instrumentistes syndiqués, auquel on ajoute 35 à 50 musiciens au besoin. En 1991, l'orchestre compte moins de professionnels, soit 33 à temps plein et 30 à temps partiel, pour une saison hivernale de 33 semaines et une saison estivale de 5 concerts.

En 1991, l'orchestre se produit au Royal Theatre et au Centre Auditorium (Farquhar) de l'Université de Victoria. Cette activité est toujours offerte après 2000.

Festivals, tournées et séries de concerts
L'Orchestre symphonique de Victoria entreprend sa première tournée de l'île de Vancouver en 1953 et présente des concerts à Nanaimo, Duncan et Campbell River. La même année, il lance une série de concerts populaire auprès du public à Butchart Gardens. Un festival d'été annuel de six semaines a lieu au milieu des années 1970 dans les parcs de Victoria et des séries d'été et d'hiver sont présentées ailleurs dans l'île. En 1977, l'orchestre effectue une tournée en Colombie-Britannique, au Yukon et en Alberta, et en 1980, en Alaska. Il fait également une tournée de dix concerts dans des villes de la côte Ouest des États-Unis en 1983 et joue, en novembre 1988, pour la production itinérante de la Canadian Opera Company des Contes d'Hoffmann en Colombie-Britannique et en Alberta. Un programme de concerts et de récitals à l'intention des écoliers est mis sur pied en 1973. En 1991, l'orchestre présente plus de 100 concerts par an (le nombre de concerts demeure inchangé au début des années 2000), y compris 23 concerts doubles d'abonnement et 3 programmes pour enfants. À partir de 1983, il participe également à trois opéras par an avec le Pacific Opera Victoria et, à partir des années 1980, présente Casse-Noisette chaque année.

Nominations de chefs d'orchestre et faits saillants - de 1994 à aujourd'hui

En 1994, Kees Bakels, qui est d'origine néerlandaise, est nommé premier chef invité, et Brian Jackson, premier chef des concerts Pops. Le directeur musical intérimaire Timothy Vernon remplace Bakels en poste de 1998 à 2002. À la saison 2002-2003, pendant laquelle oeuvrent plusieurs chefs invités, Tania Miller, une des rares femmes chefs d'orchestre d'Amérique du Nord, est nommée à ce poste. Par la suite, les principaux chefs invités par l'Orchestre sont Yannick Nézet-Séguin (2003-2006) et Alain Trudel (2008- ). Giuseppe Pietraroia est nommé chef en résidence en 2003.

On compte parmi les premiers violons Clifford Evens (1951-1961), Derry Deane Drinkall (1977-1982), Pablo Diemecke (1987-2006), remplacé par Sydney Humphreys pour le saison 1991-1992, et Terence Tam (2008- ).

En 2009, 34 musiciens à temps plein et 12 musiciens contractuels constituent l'Orchestre symphonique de Victoria, qui offre une saison de 37 semaines. Chaque année, pendant le long week-end d'août, a lieu l'activité de financement Symphony Splash. À cette occasion, l'orchestre joue sur une barge dans l'arrière-port de Victoria alors que les spectateurs écoutent le spectacle à bord de canots, de kayaks ou de canots dragon. Parmi les autres événements marquants de l'histoire de l'orchestre, nommons le concert-bénéfice de 1994 avec David Foster et le concert présenté en 1996 à l'occasion du quatre-vingt-dixième anniversaire du poète P.K. Page.

Commandes et musique contemporaine

En 1986, l'orchestre commence à offrir chaque année une série de trois concerts de musique contemporaine. Il inclut aussi régulièrement un bon nombre d'œuvres du XXe siècle dans sa principale série de concerts d'abonnement. Au fil des ans, il commande plusieurs œuvres canadiennes, notamment Flower Variations and Wheels de John Beckwith (1962), Centennial Homage de Michel Perrault (1967), Klee Wyck de Harry Freedman (1971) et le Concerto pour violon de Srul Irving Glick, créé en 1976 par l'orchestre et Steven Staryk. L'orchestre crée également les œuvres de Murray Adaskin, The Travelling Musicians (1984, avec la soprano Catherine Lewis), Divertimento no 6 pour percussion et orchestre (1985, avec le soliste Salvador Ferreras) et le Concerto pour orchestre (1990), œuvre commandée pour le 50e anniversaire de l'ensemble; de Gordon Lucas, Scherzo (1985), Overture to Telemakis (1988) et la Symphonie no 2 (1989); de Richard Payne, Pacific Lines (1991); de Harry Freedman, A Garland for Terry (1986); de Robert Rosen, « ... sans bruit... » (1988); de Rodney Sharman, Phantom Screen (les trois dernières pièces sont commandées avec l'aide du Conseil des Arts du Canada), de John Oliver, La Abuela (2006), et de Tobin Stokes, Mind Over Mountain (2006). Sous Freeman, l'orchestre interprète Memorial to Martin Luther King d'Oskar Morawetz et d'autres pièces le 24 janvier 1985 sur les ondes de la télévision anglophone nationale de la SRC, avec Anthony Elliott comme violoncelle solo. En 2007, l'orchestre donne trois concerts en hommage au compositeur Robert FarnonS. Il joue également des œuvres de Linda Bouchard, Rudolf Komorous et Ann Southam, ainsi que celles d'autres Canadiens.

Anna Hstman et Tobin Stokes occupent tous deux le poste de compositeur en résidence de l'orchestre de 2005 à 2008 et Rodney Sharman est nommée à ce poste pour la période de 2008 à 2011. En 2006, les New Currents festivals voient le jour. Il s'agit d'un événement annuel qui explore la nouvelle musique tout en faisant appel à de nombreux compositeurs et artistes de la région. Tania Miller est très engagée dans la découverte de la musique contemporaine.

Solistes invités et chefs d'orchestre

Au nombre des invités de l'orchestre figurent les chefs Kazuyoshi Akiyama, John Avison, Kees Bakels, Clifford Evens, Victor Feldbrill, Arthur Fiedler, Brian Jackson, Jeanne Lamon, Uri Mayer, Glenn Mossop et Bramwell Tovey; de même que les solistes Robert Aitken, Paul Badura-Skoda, Liona Boyd, Helmut Brauss, Katia et Corey Cerovsek, Angela Cheng, Anna Chornodolska, Van Cliburn, Jane Coop, Philippe Entremont, Mary Lou Fallis, Janina Fialkowska, Eugene Fodor, Maureen Forrester, Rivka Golani, Moshe Hammer, Desmond Hoebig, Marek Jablonski, Anton Kuerti, Louis Lortie, Ian Parker, Marina Piccinini, Leonard Rose, Catherine Robbin, Gerald Stanick, Giorgio Tozzi, Riki Turofsky et Narciso Yepes.

Discographie

Tchaïkovsky, Freedman : Klee Wyck, Ginastera : Freeman chef d'orchestre : 1983; Total TRC-1060

Saint-Saëns, Tchaïkovsky : Harnoy vc, Freeman chef d'orchestre : 1984; Fanfare DFL-7009 et Pro Arte CDD-399, (Saint-Saëns) RCA RL-71004.

Symphony Splash : McCoppin chef d'orchestre : 1999; GSP Records GSPR01.

Bibliographie

Dorothy SALISBURY, « Music in British Columbia outside Vancouver », CMJ, II (été 1958).

Jack EDDS, « Orchestra Canada presents... Victoria Symphony », OCan, IV (mars 1977).

Reprise: A Scrapbook, suppl. du Victoria Daily Times (28 juill. 1978).

Deborah JONES, « B.C. Symphony battles deficit », Globe and Mail (29 mars 1982).

Robert JORDAN, « Tania Miller: A new direction in Victoria », The Music Scene (Hiver 2005).

Sarah PETRESCU, « Concertmaster calls it quits », Times-Colonist (16 sept. 2006).

Fonds d'archives de la Victoria Symphony Society, de 1941 à 1984, Archives de la Collection spéciale de l'Université de Victoria.


Lecture supplémentaire

  • Salisbury, Dorothy. "Music in British Columbia outside Vancouver," Canadian Music Journal, vol 2, Summer 1958

    Edds, Jack. "Orchestra Canada presents... Victoria Symphony," Orchestra Canada, vol 4, Mar 1977

    Reprise: A Scrapbook, supplement to Victoria Daily Times, 28 Jul 1978

    Jones, Deborah. B.C. symphony battles deficit, Globe and Mail, 29 Mar 1982

    Jordan, Robert. Tania Miller: A new direction in Victoria, The Music Scene, Winter 2005

    Petrescu, Sarah. "Concertmaster calls it quits, Times-Colonist, 16 Sep 2006

    Victoria Symphony Society fonds 1941-84, University of Victoria Archives and Special Collections