Orpheus Choir of Toronto

Orpheus Choir of Toronto. Chœur mixte d'amateurs fondé en 1964 par John Sidgwick.

Orpheus Choir of Toronto

Orpheus Choir of Toronto. Chœur mixte d'amateurs fondé en 1964 par John Sidgwick. L'Orpheus Choir of Toronto fait ses débuts dans un programme d'airs de Noël le 26 décembre 1964 au Convocation Hall, Université de Toronto, qui est suivi d'une exécution le 6 avril 1965 de la Passion selon saint Matthieu de Bach avec l'Orchestre symphonique de Toronto. Parmi ses chefs du chœur figurent Sidgwick (1964-1970), James Whicher (1970-1975), Lloyd Bradshaw (1975-1980), John Barnum (1980-1987) et Brainerd Blyden-Taylor (1987-2003), à qui succède Robert Cooper.

De 100 voix à l'origine, le chœur est réduit à environ 70 en 1975. En 2004, il comprend 65 membres. Un chœur de chambre de 24 voix choisies en grande partie parmi les membres est fondé en 1989. Les concerts d'Orpheus Choir of Toronto, quatre à cinq par année, sont présentés dans diverses salles et églises de Toronto, notamment à la cathédrale Saint James, à l'église baptiste de Yorkminster Park, au Convocation Hall et au George Weston Recital Hall; le chœur se produit également, entre autres, avec le Toronto Philharmonic Orchestra, l'Orchestre symphonique de North York, le Ballet national du Canada, le Canadian Brass et Opera in Concert.

Le chœur chante a cappella et avec orchestre, et offre un répertoire varié de musique sacrée et profane de toutes les époques et d'une variété de cultures ainsi que de grandes pièces et des œuvres rarement exécutées. Il commande et crée Sing Thee Noel d'Anton Gartshore (16 décembre 1974) et Four Songs of Remembrance d'Eric Robertson (8 novembre 1985), œuvre qu'il enregistre sur Everyone Sang en 1984 (Duke Street DSR-31031). Parmi ses autres concerts importants, on retrouve la création nord-américaine de Missa Dei Patris de Dismas Zelenka (1989), The Unicorn de Menotti (1992), The Gorgan and the Manticore (1998), la première mondiale de l'œuvre commandée à Imant Raminsh, Sonnets to Orpheus (1999), et les premières canadiennes de Mass of the Children et de Feel the Spirit de John Rutter (2004), de Sweet William de Derek Holman (2005), et Ecce Cor Meum de Sir Paul McCartney en 2007. L'Orpheus Choir se produit sous la direction des chefs invités sir Philip Ledger et John Rutter et collabore avec des solistes remarquables tels Kevin McMillan, Jean Stilwell, Daniel Taylor, Gary Relyea et Monicha Whicher.

En 1989, en l'honneur de ses fondateurs, Mary et John Sidgwick, et de son 25e anniversaire, l'Orpheus Choir of Toronto établit le Programme de bourses Sidgwick, afin d'offrir des possibilités de concerts aux artistes professionnels montants.