Owen Underhill

Owen Underhill. Compositeur, chef d'orchestre, professeur, flûtiste (Regina, 26 janv. 1954). B.Mus. (Victoria) 1975, M.A. (Stony Brook, N.Y.) 1978.

Owen Underhill

Owen Underhill. Compositeur, chef d'orchestre, professeur, flûtiste (Regina, 26 janv. 1954). B.Mus. (Victoria) 1975, M.A. (Stony Brook, N.Y.) 1978. Owen Underhill grandit à Edmonton et Victoria, en Colombie-Britannique, étudie la composition avec Rudolf Komorous(1971-1975) à l'Université de Victoria et est membre du Composers' Group (sept jeunes compositeurs qui donnent des concerts de 1973 à 1975 à Victoria et à Vancouver et qui effectuent une tournée en Europe durant l'été de 1975). De 1975 à 1978, il étudie auprès de Bülent Arel à l'Université d'État de New York à Stony Brook, où il organise également des concerts de musique nouvelle. Après sa maîtrise, il étudie l'analyse à la Darmstadt Ferienkurse für Neue Musik en 1978, de même que la synthèse sonore assistée par ordinateur au MIT en 1979.

Charges d'enseignement et autres activités
Underhill est compositeur invité (1976-1977), puis enseignant à l'Université Wilfrid Laurier de Waterloo (1977-1981), où il crée un programme de composition et installe un studio de musique électroacoustique. En 1981, il commence à enseigner les matières théoriques, la composition et l'histoire de la musique au Centre for the Arts de l'Université Simon Fraser de Vancouver, puis y est professeur titulaire (1993) et directeur (1986, 1994-1997, 1998-2001, 2006-2007). Il est depuis longtemps partie prenante de la musique nouvelle de la côte ouest comme flûtiste, codirecteur musical de Western Front New Music (1982-1983), membre (à partir de 1981) et directeur artistique (1987-2000) de la Vancouver New Music Society et, à maintes reprises, chef d'orchestre de Magnetic Band. Il est directeur musical du Theatre Arts Summer Program au Centre d'arts de Banff (1998) et compositeur en résidence pour le Prairie Festival of New Music (1999). En 2002, il cofonde le Turning Point Ensemble, dont il est aussi codirecteur artistique. Le groupe fait une tournée au Canada en 2005 avec la mezzo-soprano Judith Forst dans une musique signée Barbara Pentland. Il participe également à des projets multidisciplinaires, dont une mise en scène de The Soldier's Tale de Stravinsky (2006).

Chef d'orchestre

Owen Underhill, chef d'orchestre polyvalent, dirige des interprétations de sa propre musique et des œuvres de beaucoup d'autres compositeurs contemporains dans tout le Canada et parfois à l'étranger. En plus de Vancouver New Music, de Turning Point et de Magnetic Band, il dirige des groupes comme Arraymusic, le Manitoba Chamber Orchestra, l'Orchestre du Centre national des arts, l'Orchestre symphonique de Vancouver et l'Orchestre symphonique de Victoria. Il se produit à de nombreuses reprises à la radio du réseau anglophone de la SRC (souvent à la tête de l'Orchestre radiophonique de la SRC) et dirige ses œuvres et celles d'autres compositeurs pour plusieurs enregistrements, dont deux pour les Disques SRC et trois avec le Turning Point Ensemble.

Compositions

Underhill reçoit des commandes d'Arraymusic, des Ballets de la Colombie-Britannique, du CrossSound Festival, du Ballet national du Canada, des Vancouver Cantata Singers, de l'Orchestre symphonique de Vancouver et de l'Orchestre symphonique de Winnipeg ainsi que de musiciens comme le tromboniste Jeremy Berkman et le clarinettiste François Houle. La musique d'Underhill est souvent interprétée à Vancouver ainsi que dans tout le Canada, à Londres, en Autriche, en République tchèque, en Slovaquie et à Taipei.

Dans ses compositions, Underhill cherche à réconcilier les tendances radicale et conservatrice. Au début, sa musique est éclectique et souvent influencée par des thèmes non musicaux (arts visuels, poésie). Ses premières œuvres (par exemple, Calico, 1978, et Escalator, 1982) explorent différents paysages sonores à l'intérieur d'un idiome fondamentalement atonal, ce qui témoigne parfois de la fascination d'Underhill pour les juxtapositions de matériaux très différents et pour le collage. Plus tard, il commence à explorer des façons nouvelles et différentes d'utiliser la tonalité. Northern Line, Angel Station (1986) pour quatuor à cordes est tonal, mais ne contient que d'infimes références aux clichés et progressions du passé. La pièce solo pour marimba Partita (1983) pousse le concept de tonalité aux limites de la dissonance. Dans ses œuvres suivantes, Underhill recherche un langage clair, direct et expressif et adopte une approche intuitive pour ce qui est de la structure et du discours. Il est attiré par les combinaisons instrumentales et les approches innovatrices vers la polytonalité. Dans des œuvres comme Trombone Quintet et Still Image, il intègre des techniques étendues (chant, trombone, multiphonie et clarinette) dans des textures homophoniques simples. Les collaborations avec des écrivains contemporains et l'utilisation de textes historiques (Boethius, Dante, Aquinas, Henry Vaughan) l'inspirent pour plusieurs compositions.

La forte tendance à l'interdisciplinarité de la faculté de musique de l'Université Simon Fraser inspire à Underhill plusieurs œuvres pour la danse et le théâtre, y compris de la musique de scène pour une production universitaire, en 1984, de la pièce de Sam Shepard Suicide in B-flat. Son opéra The Star Catalogues, qui porte sur les astronomes du XVIe siècle Tycho Brahe et Johannes Kepler, est créé à Vancouver le 21 octobre 1994 et diffusé par la SRC. Avec Michael Bushnell, il crée trois ballets narratifs chorégraphiés par John Alleyne, deux ballets pour les Ballets de la Colombie-Britannique (The Faerie Queen, créé à Vancouver le 23 avril 2000, et Orpheus, créé à Vancouver le 23 mai 2002 et présenté lors d'une tournée dans l'Ouest canadien en 2002) ainsi qu'un autre pour le Ballet national du Canada (Tristan and Isolde, créé à Toronto le 14 mai 2003).

Affiliations, prix et nominations

Underhill est membre de la Ligue canadienne des compositeurs, dont il est vice-président de 1990 à 1993, ainsi que de la SOCAN. Il est également compositeur agréé du Centre de musique canadienne, dont il est aussi vice-président de 1996 à 1998 et depuis 2006.

Owen Underhill reçoit notamment le premier prix du Concours des compositeurs canadiens du Maurier (voir Les Arts du Maurier Ltée) avec l'Orchestre symphonique de Winnipeg (1994, Lines of Memory), la médaille du doyen des Arts de l'Université Simon Fraser pour l'excellence académique (2001), une nomination pour le prix Juno de la meilleure composition classique (2002, Love Songs) ainsi qu'un prix pour une composition classique exceptionnelle aux Western Canadian Music Awards (2007, Canzone di Petra).

Compositions (sélection)

Scène
The Star Catalogues, opéra en deux actes (Marc Diamond) : 1994; mezzo, ténor, basse, chœur SATB de quatre voix, enregistreur, clarinette basse, trombone, clavier (orgue baroque, clavecin, piano), percussions, viole de gambe, quatuor à cordes.

Boy Wonder, ballet : 1997; saxophone soprano, percussions, quatuor à cordes.

The Faerie Queen (avec Michael Bushnell), ballet, musique de Purcell : 2000; flûte, hautbois, basson, trompette, clavecin, percussions, quatuor à cordes.

Orpheus (avec Michael Bushnell), ballet, music de Gluck : 2002; flûte, clarinette, cor, trombone, harpe, percussions, quatuor à cordes.

Tristan and Isolde (avec Michael Bushnell), ballet : 2003; orchestre.

Orchestre
Gray Glove : 1985; soprano, orchestre.

Labyrinth of Ears : 1990.

From Angel Station: In Memoriam John Cage : 1993.

Lines of Memory : 1993.

The Revealing : 1995.

The Faerie Queen Suite (avec Michael Bushnell) : 2002; orchestre de chambre.

Prelude to Tristan and Iseult : 2002.

World of Light : 2007; ténor, orchestre.

Musique de chambre et instrumentale
D Moon 3 : 1975; clarinette, trombone, percussions, guitare, piano.

Calico : 1978; flûte, hautbois, clarinette, basson, cor, violon, alto, violoncelle.

Darmstadt Triptych : 1978; piano.

They will sew the blue sail : 1979; clarinette, basson, trompette, trombone, violon, contrebasse, percussions.

The Imaginary Winter Kaleidoscope : 1979; deux pianos.

Two Preludes : 1982; guitare.

Escalator : 1982; flûte, hautbois, violon, violoncelle, piano à quatre mains, percussions; enregistré par le Vancouver New Music Ensemble sur West Light (Centredisques CMCCD 3689, 1989).

Partita : 1983; marimba; enregistré par Rick Sacks sur Strange Companions (Artifact 003, 1990).

Dompe : 1986; piano forte ou piano, violon, violoncelle; enregistré par le Trio des Iscles sur Among Friends (Centredisques CMCCD 6098, 1998).

Northern Line, Angel Station : 1986; quatuor à cordes.

Gradation in Crystal : 1983, rév. 1986; flûte, hautbois ou cor anglais, deux claviers (piano ou orgue et clavecin ou orgue), percussions, violon, violoncelle.

Dedication, 6 pièces : 1987; piano.

Celestial Machine : 1988; flûte baroque, violon, viole de gambe, clavecin; enregistré sur Celestial Machine: Music of Owen Underhill (Artifact ART 022, 2000).

At the Window : 1990; clarinette basse, trompette, violon, contrebasse, deux percussions; enregistré sur Celestial Machine: Music of Owen Underhill (Artifact ART 022, 2000).

Tenebroso : 1991; Accordéon.

Bay of Dew : 1991; quintette à vent, piano; enregistré par Arcadian Winds sur Bay of Dew (Arcadian Winds AW 02, 1997).

Swizzle Stick : 1991; clarinette (clarinette basse), trompette, deux percussions, piano, contrebasse; enregistré par Arraymusic sur 25 Miniatures (Artifact ART 025, 2001).

Hinge : version A (1995) pour piano, flûte ou piccolo, hautbois ou cor anglais, clarinette, clarinette basse, percussions, harpe, violon, alto, violoncelle; version B (1995-1996) pour piano, flûte ou piccolo, hautbois ou cor anglais, clarinette ou clarinette basse, percussions, violon, violoncelle, contrebasse; enregistré sur Celestial Machine: Music of Owen Underhill (Artifact ART 022, 2000).

HB 25 : 1996; flûte, cor anglais, clarinette basse, percussions, piano, violon, violoncelle, contrebasse.

String Quartet N<sup>o</sup> 3 - The Alynne : 1998.

Trombone Quintet : 1999; trombone, quatuor à cordes.

Two Songs without Words : 1998-1999; vibraphone, piano; enregistré sur Celestial Machine: Music of Owen Underhill (Artifact ART 022, 2000).

By Backward Steps : 2000; violon, harpe.

The Gaze : 2000; clarinette, violon, violoncelle, piano, percussions.

The Geometry of Harmony, en 10 parties : 2001; flûte ou piccolo, hautbois ou cor anglais, clarinette, violon, violoncelle, contrebasse, percussions, piano.

Cantilena : 2002; violoncelle, piano.

The Widening Gyre : 2002; flûte, hautbois, clarinette, clarinette basse, basson, trompette, trombone, harpe, piano, percussions, violon, alto, violoncelle.

Laments and Dances : 2003; clarinette ou clarinette basse, trompette, deux percussions, piano, violon, contrebasse.

Prelude--Veni Emmanuel. 2003. Trompette, orgue.

Canzone di Petra : 2004; flûte, harpe; enregistré par Lorna McGhee et Heidi Krutzen sur Canada: New Works for Flute and Harp (Skylark SKY 0603, 2006).

Five in Three : 2003; quatuor à cordes, piano.

One Page Sonata : 2004; piano.

Sakalaka : 2007; flûte, clarinette, trombone, violon, violoncelle, piano.

Still Image : 2007; quintette de clarinettes.

Voix
Yeats Songs : 1987; soprano, violoncelle, piano.

Exit the King (Ionesco) : 1989; soprano, piano.

A Song from Solomon : 1994; baryton, piano.

Song of the Dodo (Meredith Quartermain) : 2005; soprano, clarinette basse.

Remember (Christina Rosetti) : 2007; mezzo-soprano, flûte alto.

Aleutian Madrigals (Jerah Chadwick) : 2008; alto, ténor, baryton, basse, ensemble de chambre (flûte, cor, trombone, percussions, piano, violon, violoncelle).

Chœur
Holy Spring (Dylan Thomas) : 1979; chœur, huit diapasons à soufflet.

Arbre : 1977; chœur, piano, percussions, accordéon, guitare, mandoline, célesta.

Love Songs : 1984; chœur; enregistré sur Celestial Machine: Music of Owen Underhill (Artifact ART 022, 2000).

Psalm 8 : 1996; chœur, orgue.

Surge Illuminare : 1997; chœur, orgue, trompette optionnelle.

Songs of the Common Day, avec « The Pea-Fields », « The Brook in February » et « The Mowing » (Charles G. D. Roberts) : 1998-2001; chœur d'enfants, piano.

Magnificat : 2001; chœur.

The Pleasant Life in Newfoundland : 2004; chœur d'hommes.

Psalm 23 (In Memoriam Barbara Burnham) : 2004; chœur, piano.

Veni Domine : 2005; chœur, quintette à vent.

A Middle English Songbook : 2007; chœur, ensemble de chambre (flûte ou piccolo, hautbois, clarinette, basson, harpe, cor, trompette, trombone, violoncelle, contrebasse).

Écrits

« The new tonality », Musicworks (printemps 1988).

« Prevailing trends in the music of British Columbia », Musicanada 2000: A Celebration of Canadian Composers, éd. S. Timothy Maloney (Montréal, 2001).

Bibliographie

« Composers in progress », Musicanada (printemps 1980).

« Underhill works at Music Gallery », Canadian Composer (mai 1988).

« Owen Underhill sparks west coast new music scene », Canadian Composer (janvier 1989).

Ray CHATELIN, « Le Goût de l'aventure musicale », CompCan, 239 (mars 1989).

« World of music, composers: Winnipeg », Classical Music Magazine (avril-mai 1994).

F. ST. CLAIR, « World report: Vancouver », Opera Canada (printemps 1995).

Ray CHATELIN, « New music, new festival: Owen Underhill gives Vancouver a shot in the arm », Words & Music (avril 1996).


Lecture supplémentaire

  • "Composers in progress," Musicanada, Spring 1980

    "Underhill works at Music Gallery," Canadian Composer, May 1988

    "Owen Underhill sparks west coast new music scene," Canadian Composer, Jan 1989

    Chatelin, Ray. "Owen Underhill: cornerstone of Vancouver's new music scene," Canadian Composer, 239, Mar 1989

    "World of music, composers: Winnipeg," Classical Music Magazine, Apr/May 1994

    St. Clair, F. "World report: Vancouver," Opera Canada, Spring 1995

    Chatelin, Ray. "New music, new festival: Owen Underhill gives Vancouver a shot in the arm," Words & Music, Apr 1996