Oxford University Press

Oxford University Press. Maison d'édition britannique qui ouvrit une succursale canadienne à Toronto en 1904. Bien que la maison mère ait publié de la musique dès 1659, ce n'est qu'en 1923 qu'elle mit sur pied un dépt de musique.
Oxford University Press. Maison d'édition britannique qui ouvrit une succursale canadienne à Toronto en 1904. Bien que la maison mère ait publié de la musique dès 1659, ce n'est qu'en 1923 qu'elle mit sur pied un dépt de musique.


Oxford University Press

Oxford University Press. Maison d'édition britannique qui ouvrit une succursale canadienne à Toronto en 1904. Bien que la maison mère ait publié de la musique dès 1659, ce n'est qu'en 1923 qu'elle mit sur pied un dépt de musique. À la succursale canadienne, un dépt de musique fut inauguré en 1939, avec Wallace Gillman comme gérant jusqu'en 1946. Freda Ferguson succéda à Gillman et Healey Willan y travailla comme conseiller. Le seul éditeur au Canada à se consacrer uniquement à la musique de concert, OUP distribua le catalogue de la maison mère (Rawsthorne, Vaughan Williams, Walton et autres) et publia une centaine d'oeuvres canadiennes. Parmi celles-ci figuraient des compositions sacrées et profanes, des mélodies, et des oeuvres pour piano, orgue ou petit ensemble de Robert Fleming, sir Ernest MacMillan, Clermont Pépin, Godfrey Ridout, Arnold Walter, Healey Willan et autres. L'impression fut d'abord faite aux É.-U. à partir de plaques. Après le milieu des années 1950, le format in-octavo fut imprimé sur les lieux par procédé multilithographique, tandis que l'édition grand format était confiée à des imprimeurs commerciaux de la région de Toronto. Le département publia également Music Bulletin (12 livraisons : 29 janvier 1941-15 décembre 1942) et, pour la FCAPM, A List of Canadian Music (Toronto 1946). Lorsque le dépt de musique de la succursale canadienne ferma ses portes en 1973, tous les droits d'auteur des oeuvres canadiennes furent remis aux compositeurs. La location des oeuvres courantes du catalogue britannique fut alors assurée par Boosey & Hawkes.

Trois succursales de l'OUP ont publié des livres sur la musique par des auteurs canadiens. En 1991, le catalogue incluait, du Canada : For the Love of Music d'Ulla Colgrass (1988) et Stratas de Harry Rasky (1988); de New York : The New Singing Theatre de Michael Bawtree (1991), ainsi que Singers and the Song (1987), Meet Me at Jim and Andy's (1988) et Waiting for Dizzy (1991), de Gene Lees; et d'Angleterre : Beethoven's Diabelli Variations de William Kinderman (1989), The Operas of Charles Gounod de Steven Huebner (1990); Haydn and the Enlightenment de David P. Schroeder (1990), Burgundian Court Song in the Time of Binchois de Walter Kemp (1990) et l'oeuvre en cinq volumes de Bryan N.S. Gooch et David S. Thatcher, A Shakespeare Music Catalogue (1991).


Lecture supplémentaire

  • 'Oxford University Press. A history of the Canadian branch of the Oxford University Press,' Canadian Library Association Bulletin, vol 9, Jan 1953

    Oxford University Press, Canadian Branch, 1904-1954 (Toronto 1954)

    'Oxford University Press: busy and ambitious,' CanComp, 10, Sep 1966