Paige, Brydon

Brydon Paige, nom de scène de Brydone James Duncan, danseur, professeur, chorégraphe et directeur d'opéra et de ballet (Vancouver, Colombie-Britannique, 13 janvier 1933 - Montréal, 9 ocobre 2007).

Paige, Brydon

Brydon Paige, nom de scène de Brydone James Duncan, danseur, professeur, chorégraphe et directeur d'opéra et de ballet (Vancouver, Colombie-Britannique, 13 janvier 1933 - Montréal, 9 ocobre 2007). Brydon Paige fait partie d'une génération de pionniers qui a contribué à jeter les bases de la danse scénique professionnelle au Canada. Il a joué un rôle particulièrement important dans l'essor des GRANDS BALLETS CANADIENS et de l'ALBERTA BALLET COMPANY.

Brydon Paige fait ses débuts professionnels comme acteur à Vancouver et prend ses premiers cours de danse avec Kay Armstrong, un professeur réputé de la région, dans l'unique but d'améliorer son habileté à bouger dans ses rôles au théâtre. Toutefois, il se produit au sein de la troupe d'Armstrong à l'occasion du troisième festival de ballet canadien, qui se tient à Montréal. Puis, il consacre trois autres années de formation intensive en danse, à Vancouver, avant de joindre les Ballets Chiriaeff à Montréal, période durant laquelle la troupe de télévision deviendra les Grands Ballets. Paige devient un danseur célèbre et un très bon partenaire, mais à partir du milieu des années 1960, il est avant tout maître de ballet et chorégraphe.

En 1969, il quitte pour entreprendre une collaboration intermittente avec le Ballet national du Guatemala à titre de chorégraphe et de directeur artistique. En 1972, de retour aux Grand Ballets, Paige devient directeur des Compagnons de la Danse, la troupe d'apprentis des Grands Ballets. En 1974, il revient à la troupe principale à titre d'adjoint au nouveau directeur artistique, Brian MACDONALD, avec qui il crée, en 1976, Lignes et Pointes, une chorégraphie saluée unanimement.

En 1976, B. Paige est nommé directeur artistique de l'Alberta Ballet, au moment où cette compagnie lutte pour sa survie. Durant douze ans à la barre de la compagnie, il élève le professionnalisme et le profil artistique de la compagnie à l'échelle nationale et internationale. Sensible aux goûts souvent conservateurs de son public, Paige programme plusieurs ballets classiques et dramatiques en alternance avec des œuvres de chorégraphes émergents. Lorsqu'il quitte l'Alberta Ballet, cette compagnie jouit désormais d'un statut tout à fait professionnel et fait sa place dans le monde de la danse canadienne.

De 1982 à 1988, Page travaille comme adjoint à la direction du programme d'été de danse du BANFF CENTRE et, en 1987, il travaille également comme directeur artistique du Ballet national du Portugal. Au fil des ans, Brydon Paige crée des chorégraphies pour de nombreux opéras, notamment en 1988 avec une production de l'opéra Aïda, de Verdi, conçue pour les arénas et qui, après sa première montréalaise au stade olympique, entreprend une tournée internationale dont Paige est le metteur en scène. En 1994, il devient directeur artistique du Ballet Divertimento de Montréal, une école et un centre chorégraphique où les étudiants de cycle supérieur peuvent acquérir des unités de niveau collégial grâce à une collaboration avec un cégep local, le Collège Français. Son état de santé réduit progressivement son implication, mais il conserve son titre de directeur artistique émérite.