Palais Montcalm

Palais Montcalm. Édifice municipal érigé à Québec en 1931-32, d'après les plans de Ludger Robitaille, Gabriel Desmeules et un certain Pinsonneault, grâce à une subvention de 150 000 $ du gouvernement canadien.
Palais Montcalm. Édifice municipal érigé à Québec en 1931-32, d'après les plans de Ludger Robitaille, Gabriel Desmeules et un certain Pinsonneault, grâce à une subvention de 150 000 $ du gouvernement canadien.

Palais Montcalm

Palais Montcalm. Édifice municipal érigé à Québec en 1931-32, d'après les plans de Ludger Robitaille, Gabriel Desmeules et un certain Pinsonneault, grâce à une subvention de 150 000 $ du gouvernement canadien. Situé place d'Youville, sur l'emplacement de l'ancienne halle Montcalm, l'édifice - appelé Monument national lors de son inauguration - comprend des bureaux, une piscine (désaffectée en 1986) et une salle de 1500 places qui a pris la relève de l'Auditorium de Québec et qui porte depuis 1989 le nom de salle Raoul-Jobin. Inauguré le 21 octobre 1932 par un concert spécial de la Société symphonique de Québec (Orchestre symphonique de Québec), le Palais Montcalm a abrité les manifestations de l'Institut canadien (1932-44), de l'OS de Québec (1932-59, 1962-70) et, depuis 1988, de l'école de musique Arquemuse. En 1940, la SRC y installa ses bureaux et continuait toujours en 1990 d'utiliser la salle Raoul-Jobin et son studio d'enregistrement pour la diffusion de concerts en direct et d'émissions musicales. Bénéficiant d'une excellente acoustique, la salle fut rénovée en 1961, alors que la fosse d'orchestre fut agrandie, ce qui permit au Théâtre lyrique de Nouvelle-France et à la Société lyrique d'Aubigny d'y présenter des opéras. Si la construction en 1970 du Grand Théâtre de Québec a porté ombrage au Palais Montcalm en ce qui concerne la musique sérieuse et les spectacles de grande envergure, la Ville de Québec avait pour projet en 1991 de le rénover une fois de plus et de lui assurer une vocation théâtrale.