Alfred Paré

(Adélard) Alfred (Étienne) Paré, violoniste, baryton (né le 10 janvier 1829 à Québec; décédé le 18 décembre 1916).

Alfred Paré

(Adélard) Alfred (Étienne) Paré, violoniste, baryton (né le 10 janvier 1829 à Québec; décédé le 18 décembre 1916). D'abord marchand, puis fonctionnaire au ministère des Terres de la Couronne au Québec entre 1868 et 1880, Paré, qui avait reçu sa formation de C.W. Sabatier et de L.S. Pfeiffer, se signala durant la seconde moitié du XIXe siècle par ses nombreuses activités musicales. L.-N. LeVasseur rapporte qu'en plus de connaître le violon, la viole et le piano, c'était un « érudit en fait de musique, histoire, oeuvres et musiciens ». À titre de membre de trois formations de Québec, la Société harmonique, le Septett Club et le Septuor Haydn, il fut second violon et, après 1875, altiste. Comme chanteur, il créa (15 mai 1858) « Le Drapeau de Carillon » de Sabatier.

Cependant, son nom reste avant tout lié à la fondation et au maintien du Septuor Haydn. Il en fut prés. (1871-72, 1875-76, 1877-81, 1884-86), membre d'un comité « pour décider des questions de haute importance » (1874-75) et bibliothécaire (1877-78, 1882-84, 1886-88). À ce titre, il s'est appliqué à constituer un fonds de partitions conservées à la bibliothèque du Séminaire de Québec. Dans un procès-verbal du 11 mai 1874, on mentionne un « catalogue de la bibliothèque du Septuor compilé par M. Paré » prêt à être imprimé. Paré oeuvra au sein de comités chargés d'accueillir des musiciens étrangers, tel Sabatier qui arriva de Montréal en 1854, ou d'organiser des concerts en hommage à des musiciens de marque, tel celui du 7 octobre 1872 donné en l'honneur d'Antoine Dessane. De 1871 à sa mort, il fut membre de l'AMQ.

Rares sont les témoignages qui nous sont parvenus à son sujet. Le titre de « véritable amoureux de Sappho » lui fut donné par le signataire (LeVasseur?) d'un article du Canada musical de juillet 1875. Une lettre non datée que lui écrivit Frantz Jehin-Prume signale : « ... ceci travaillé avec l'assistance d'amateurs dont j'aime à reconnaître tout personnellement votre influence ». Cette influence semble avoir été réelle si l'on rapproche les dates de son élection à la présidence du Septuor Haydn et les événements difficiles qu'eut à surmonter cette société au cours des 15 premières années de son existence.

Paré est l'auteur des Quadrilles Malakhoff pour piano (Carey Brothers 1855) et de la romance « Le Retour », paroles de L.-H. Fréchette (4e éd. de La Lyre canadienne, Québec 1886).


Lecture supplémentaire

  • Têtu, Henri. 'Impressions musicales, chapitre VIII,' Quebec City Action sociale, 3 Apr 1915

    LeVasseur, Nazaire. 'Musique et musiciens à Québec,' La Musique, 1919-22

    Réminiscences d'Antan: Québec il y a 70 ans (Quebec City 1926)