Corbeil, Paul-Émile

Paul-Émile Corbeil. Basse, réalisateur, comédien, producteur (Montréal, 5 octobre 1908 - 10 janvier 1965). Étudiant chez Salvator Issaurel, il obtint une bourse (1928) et des trophées (1928, 1929) du Delphic Study Club.

Corbeil, Paul-Émile

Paul-Émile Corbeil. Basse, réalisateur, comédien, producteur (Montréal, 5 octobre 1908 - 10 janvier 1965). Étudiant chez Salvator Issaurel, il obtint une bourse (1928) et des trophées (1928, 1929) du Delphic Study Club. Il chanta dans Vox populi d'Henri Miro au stade Delorimier (1928) et fit ses débuts (1929) dans Hérodiade de Massenet au théâtre Saint-Denis: La Lyre (mai 1929) soulignait alors « le grand début de cette basse extraordinaire ». Par la suite, il se produisit au Canada et aux États-Unis avec un quatuor vocal, Les Grenadiers impériaux (1932-34), qu'il avait fondé avec François Brunet et Gaston Nolin, ténors, et Albert Viau, baryton. Wilfrid Pelletier les présenta à deux concerts dominicaux du Metropolitan Opera au printemps de 1934. Le quatuor se produisit au Radio City Music Hall, au réseau de la NBC, et grava trois 78t. chez Bluebird dont les titres paraissent dans Pionniers du disque folklorique québécois. À la NBC, Corbeil réalisa quelques émissions dont « Hands Across the Border ». De retour à Montréal (1935), il fut nommé chef de la réalisation à la station de la CCR. En 1937, il fut le premier dir. de la station CJBR de Rimouski, Québec, puis devint dir. artistique à CKAC en 1941. C'est vers 1927 qu'il avait connu le poète populaire Jean Narrache dont les textes l'amenèrent à créer le personnage d'un vieux raconteur à la station CKAC (« Le Vagabond qui chante », 1941-49). En septembre 1941, il chanta des rôles de soutien dans Mignon, La Bohème et Madama Butterfly au théâtre Saint-Denis avec des artistes du Metropolitan Opera. Il fut associé à l'agence Radio Programme Producers et ouvrit aussi son propre bureau de production. Réalisateur de l'émission « Les Joyeux Troubadours » à la SRC (1941-53), il incarna également « L'Oncle Paul » sur les ondes de CKAC (v. 1948-55). En 1962, il enregistra l'oeuvre poétique de Narrache sur trois micr. (Musirac) : Le Temps de Noël puis du jour de l'An, Le Temps de Pâques et Le Temps des semences pis des vacances. Il a aussi enregistré Chansons à répondre avec Paul-Émile Corbeil et les gais copains (Fonorama-MF-5) et un 78t. (Victor 55-5226). Outre son fils Claude, il compta parmi ses élèves Jean-Pierre Comeau, Dolorès Drolet, Guylaine Guy et Lise Roy.

Voir aussi Claude Corbeil, son fils.