Petrolia

Petrolia, ville de l'Ont.; pop. 5528 (recens. 2011), 5222 (recens. 2006); const. en tant que village en 1866, puis en tant que en ville en 1874. Petrolia est située à 30 km au sud-est de SARNIA, et à l'ouest de London.


Petrolia

Petrolia, ville de l'Ont.; pop. 5528 (recens. 2011), 5222 (recens. 2006); const. en tant que village en 1866, puis en tant que en ville en 1874. Petrolia est située à 30 km au sud-est de SARNIA, et à l'ouest de London. À l'origine, Petrolia s'appelle Petrolea mais son nom change à la suite d'une erreur de copiste. Dans les deux cas, ce nom témoigne de la découverte de pétrole dans cette région, en 1861, mais l'exploitation n'en commence qu'en 1866. Petrolia a vécu le premier boom pétrolier en Amérique du Nord. Elle devient très prospère et jouit même, pendant un temps, du plus haut revenu par habitant au Canada. D'impressionnants bâtiments publics y témoignent encore de cette richesse. Quand l'absence de chemin de fer nuit à l'exploitation du pétrole, les habitants construisent leur propre voie ferrée, qui se rentabilise dans les premiers six mois.

Dans les années 1860 et 1870, on y construit de nombreuses raffineries, mais en 1898, la compagnie Standard Oil acquiert une participation majoritaire dans la raffinerie d'Imperial Oil, qu'elle déménage à Sarnia. Petrolia perd ensuite de l'importance en tant que centre de raffinerie, la majeure partie de son pétrole étant désormais acheminée à Sarnia par pipeline. L'un des attraits de l'endroit est le champ pétrolifère du XIXe siècle qui fonctionne encore sur le site Petrolia Discovery.