Platine

Le platine (Pt) est le mieux connu des six éléments métalliques blanc grisâtre du groupe des platines, qui comprend aussi le palladium (Pd), l'iridium (Ir), le rhodium (Rh), l'osmium (Os) et le ruthénium (Ru). Le platine et le palladium sont les métaux les plus utilisés du groupe.

Platine

Le platine (Pt) est le mieux connu des six éléments métalliques blanc grisâtre du groupe des platines, qui comprend aussi le palladium (Pd), l'iridium (Ir), le rhodium (Rh), l'osmium (Os) et le ruthénium (Ru). Le platine et le palladium sont les métaux les plus utilisés du groupe. Leur point de fusion et leur densité sont les suivants : Pt, 1769 °C et 21,45; Pd, 1552 °C et 12,02; Rh, 1960 °C et 12,41; Ru, 2310 °C et 12,45; Ir, 2443 °C et 22,65; et Os, 3050 °C et 22,6. L'osmium et l'iridium sont les métaux les plus denses. Ce groupe de métaux « nobles » possède des caractéristiques exceptionnelles : point de fusion élevé, inertie chimique et, surtout, propriétés catalytiques exceptionnelles, même lorsque la température est élevée et que la corrosion pose problème. Le platine, le palladium et le rhodium sont surtout connus pour leur utilisation dans les catalyseurs d'automobiles afin de purifier le gaz d'échappement du véhicule.

À l'état naturel, le platine est allié à de petites quantités de métaux du groupe des platines, à des quantités relativement importantes de fer et, souvent, au cuivre, au nickel ou à l'argent. Les Espagnols, qui en font la découverte au XVIe siècle dans les bijoux des indigènes en Amérique du Sud, l'appellent platina (« petit argent »). Au début du XIXe siècle, on isole le platine en tant qu'élément.

Le platine est un métal précieux et rare, évalué en moyenne à 372 $US l'once troy (31,1 g) en 1998. Moins de 10 p. 100 du platine fait l'objet de spéculation. La valeur du platine tient à sa rareté et à sa grande utilité. Le métal est utilisé surtout pour la fabrication de catalyseurs de voitures et de bijoux, secteurs qui représentent 75 p. 100 de la demande. Les catalyseurs industriels, les piles à combustible et les applications électroniques constituent d'autres domaines d'utilisation importants. Le palladium est utilisé principalement dans trois domaines : les catalyseurs de voitures, la dentisterie et l'électricité. Le rhodium est utilisé presque exclusivement dans les catalyseurs de voitures. Le Japon, dont la demande en platine et en palladium correspond respectivement à 37 p. 100 et à 32 p. 100 de celle des pays industrialisés, est le plus grand consommateur de ces deux produits. En 1998, l'estimation de la demande primaire à l'échelle mondiale, à l'exception du recyclage, s'élevait à environ 161 t pour le platine, à 232 t pour le palladium et à 14 t pour le rhodium.

La Russie et l'Afrique du Sud sont les principaux fournisseurs de platine et de palladium : ils en produisent respectivement 177 t et 171 t. La Russie produit davantage de palladium que de platine, tandis que pour l'Afrique du Sud, c'est l'inverse. En Afrique du Sud, les métaux du groupe des platines sont extraits des dépôts sédimentaires du Complexe Bushveld, près de Pretoria. Au Canada et en Russie, le platine est un sous-produit important de la production de nickel et de cuivre. La production russe provient surtout des mines de Norilsk. Le gros de la production canadienne provient des mines de cuivre et d'argent d'INCO LIMITÉE et de Falconbridge Limitée situées dans le bassin de Sudbury. En 1993, North American Palladium Ltd. ouvre sa mine près de Thunder Bay, en Ontario. Le palladium est le produit principal, tandis le platine est le sous-produit. En 1998, on extrait des mines canadiennes environ 4 t de métaux du groupe des platines. De plus, NORANDA INC. récupère environ quatre tonnes de métaux du groupe des platines en recyclant du matériel électronique et d'autres rebuts.