Prix Molson

Prix Molson. Prix dont l'attribution reconnaît et encourage l'apport exceptionnel de personnalités du domaine des arts, des humanités, des sciences sociales ou de l'unité canadienne.

Prix dont l'attribution reconnaît et encourage l'apport exceptionnel de personnalités du domaine des arts, des humanités, des sciences sociales ou de l'unité canadienne. Décerné pour la première fois en 1964 et administré par le Conseil des arts du Canada (CAC), il provient des intérêts d'un don de 1 000 000 $ de la fondation Molson au CAC. De 15 000 $ à l'origine, le prix est augmenté à 25 000 $ en 1982 et à 50 000 $ en 1983, année où l'on fixe le nombre de prix à deux par année, un pour les arts et l'autre pour les sciences sociales. Parmi les 67 prix décernés avant 1990, 8 sont attribués à des musiciens et remis dans les années indiquées entre parenthèses à Glenn Gould (1969), à Maureen Forrester (1972), à Jon Vickers (1976), aux membres du Quatuor à cordes Orford (1976), à Lois Marshall (1980), à John Weinzweig (1981), à Gilles Vigneault (1982), à Jean-Jacques Nattiez (1990), à R. Murray Schafer (1993), à Jeanne Lamon (1998) et à Walter Boudreau (2003). D'autres lauréats faisant l'objet d'entrées dans l'EMC - dont Norman McLaren (1972), Michael Snow (1979) et Mavor Moore (1986) - ont reçu ce prix principalement pour leur travail dans des domaines autres que la musique.