Quatuor à cordes de Montréal/Montreal String Quartet

Quatuor à cordes de Montréal/Montreal String Quartet. Nom de trois quatuors à cordes montréalais qui ont existé entre 1925 et 1963.

Quatuor à cordes de Montréal/Montreal String Quartet

Quatuor à cordes de Montréal/Montreal String Quartet. Nom de trois quatuors à cordes montréalais qui ont existé entre 1925 et 1963.

1. Le Montreal String Quartette (v. 1925-28) eut une brève existence. Il était composé de Florence Hood et Mary Izard, violons, Robert H. Bryson, alto, et Yvette Lamontagne, violoncelle, à qui Jean Belland succéda en 1928. Il joua notamment des oeuvres de Mendelssohn et Schumann à la salle Windsor en 1926.

2. Le Quatuor à cordes de Montréal (1934-40) était composé de Lucien Sicotte et Annette Lasalle-Leduc, violons, Lucien Robert, alto, et Roland Leduc, violoncelle. Il donna son premier concert le 24 novembre 1934 à la salle Tudor et fut accueilli par le critique Henri Letondal comme un « ensemble jeune et enthousiaste [qui] a produit la meilleure impression ». Par la suite, le quatuor se produisit fréquemment à la radio de la SRC, au Ladies' Morning Musical Club et comme invité de nombreuses sociétés. L'absence de Sicotte en 1937 réduisit l'activité du quatuor à un seul concert mais les concerts reprirent en 1938. Une version pour quatuor de la Danse villageoise de Champagne fut alors donnée en première audition. En avril 1939, le quatuor partit pour l'Europe après un concert d'adieu afin de se perfectionner auprès d'André Tourret. Il fut alors subventionné par le gouvernement du Québec et le mécène Jean C. Lallemand. Le séjour en France fut interrompu par la déclaration de guerre et, après un retour précipité au Canada, l'ensemble se fit entendre à l'École supérieure de musique d'Outremont (École Vincent-d'Indy). Peu après, des problèmes internes amenèrent les membres du quatuor à se dissocier.

3. Le Quatuor à cordes de Montréal (1955-63) était composé de Hyman Bress et Mildred Goodman, violons, Otto Joachim, alto, et Walter Joachim, violoncelle. Il se produisit pour la première fois le 2 mars 1955 à la salle de l'Ermitage, sous les auspices de la LCComp, dans un programme consacré aux compositeurs canadiens, dont Vallerand, Papineau-Couture, Betts, Morel, Archer, Freedman et Turner. Par la suite, le SI SRC de même que les réseaux français et anglais ont fait appel à l'ensemble pour exécuter ou enregistrer plusieurs oeuvres canadiennes de même que le répertoire classique. L'ensemble créa le Quatuor d'Otto Joachim (1957), celui de Glenn Gould (1956) et les nos 2 (1956) et 4 (1960) de Clermont Pépin. L'ensemble a été fréquemment l'invité de la Société Pro Musica, du Ladies' Morning Musical Club, des Festivals de Montréal (1957, Quintette de Brahms avec Glenn Gould, pianiste) et il s'est produit à Toronto et dans d'autres villes du Canada. En février 1958, il faisait ses débuts new-yorkais au Carnegie Recital Hall. « Leurs interprétations se distinguent par un excellent sens du rythme et un amour évident de la musique » (Musical America, mars 1958). Durant la saison 1959-60, le quatuor présenta deux séries de six concerts à la salle de l'Ermitage sous les auspices du CAC. En plus de Haydn, Mozart, Beethoven, Schumann, Debussy, Bloch et Bartók, le quatuor fit entendre dans ces séries des pages de Pépin, Joachim, Papineau-Couture et Weinzweig. Quand il cessa ses activités au cours de la saison 1962-63, l'ensemble était considéré comme l'un des meilleurs au Canada.