Rea, John

Com-possession (1980), une commande de la SRC, remporte le Prix Jules-Léger pour la nouvelle musique de chambre en 1981.


Rea, John

 John (Rocco) Rea. Compositeur, professeur, administrateur (Toronto, 14 janvier 1944). B.Mus. (Wayne State) 1967, M.Mus. (Toronto) 1969, Ph.D. (Princeton) 1978. John Rea étudie auprès de John Weinzweig, Gustav Ciamaga, Milton Babbitt et Peter Westergaard. Il gagne un BMI Award (voir Prix de la SDE Canada) to Student Composers en 1968, le troisième prix au quatrième Concours international de musique de ballet en Suisse en 1969 pour Les Jours / The Days, et le prix John Adaskin Memorial pour Anaphora en 1970. L'Orchestre symphonique de Toronto (OST), sous la direction de Marius Constant, donne la première exécution de la version orchestrale de Les Jours / The Days en 1974. Son opéra The Prisoners Play, une oeuvre utilisant des techniques dodécaphoniques et s'adressant aux enfants, est une commande (1972) du département d'opéra de l'Université de Toronto (University of Toronto Opera Division), qui le crée le 12 mai 1973 au MacMillan Theatre. Reception and Offering Music, commandée par les York Winds, est créée le 22 mars 1976, et Jeux de scène est composée pour le groupe de Vancouver Days Months and Years to Come (Magnetic Band).

Com-possession (1980), une commande de la SRC, remporte le Prix Jules-Léger pour la nouvelle musique de chambre en 1981. Vanishing Points, une commande de l'Orchestre national des jeunes, est créée par l'Esprit Orchestra en 1983 et ensuite exécutée par l'OST et l'Orchestre symphonique de Montréal (OSM). L'oeuvre orchestrale Time and Again est donnée en première lors du festival des arts des Jeux olympiques de Calgary en 1988. Le Canadian Chamber Ensemble crée Kubla Khan en mai 1989, à l'occasion du congrès-festival The Fifth Stream à l'Université Wilfrid Laurier; le Nouvel ensemble moderne présente également cette oeuvre à New York en juin 1990. Rea exécute d'autres commandes, notamment Treppenmusik (1982) pour la Société de musique contemporaine du Québec (SMCQ), créée en octobre 1982; Le Petit livre des Ravalet (1983) pour le réseau français de la SRC, créée le 9 novembre 1983 par l'Ensemble Claude-Gervaise sous la direction de Rea; Over Time (1987) pour l'Orchestre métropolitain, créée à Montréal en mars 1987 et exécutée ensuite par l'OSM et l'Orchestre symphonique de Québec; Las Meninas (1991), créée le 14 avril 1991 par le pianiste américain Yvar Mikhashoff. Big Apple Jam (1987-1991) est donnée en première à Montréal, le 19 mars 1991, par le Midi-Ensemble de la SMCQ.

Objets perdus, écrite par Rea en 1992 pour le Quatuor à cordes Arditti, lui vaut son deuxième Prix Jules-Léger. Le Nouvel ensemble moderne (NEM) crée Débâcle à la télévision de Radio-Canada en 1993. Accident pour orchestre de chambre, commandé conjointement par Radio-Canada et Radio France, est créée à Paris le 2 février 2004. Il continue d'explorer son intérêt pour la musique de scène avec Alma & Oskar (melodrama from beyond the grave), créée en 1995 aux Concours radiophoniques de la SRC pour jeunes interprètes, Sacrée Landowska, créée par l'Ensemble de musique contemporaine en février 2001, et une réorchestration acclamée par la critique de l'opéra de Berg Wozzeck, pour 21 musiciens, créée par le NEM en 1995. Nombre d'œuvres sont présentées à des festivals au Canada, aux États-Unis et en Europe. Il reçoit le prix Opus du compositeur de l'année pour 2004-2005.

Style de composition de Rea

Rea fait souvent allusion, dans ses oeuvres, à la musique européenne d'époque et à la musique non occidentale (indonésienne par exemple). Sa musique englobe divers styles et influences, mais elle comporte toujours un souci de la structure et une recherche d'originalité dans le langage. Un thème qui revient souvent dans ses compositions est l'interaction de la fantaisie et de la réalité. Il dit que sa musique alterne « entre une poésie liée à la projection d'une géométrie acoustique et une autre associée à la projection de narrations ou d'une certaine théâtralité » (Musicworks, automne 2002). Une oeuvre des premiers temps, Piece for Chamber Orchestra, est de style expressionniste, alors qu' Anaphora marque le début de l'exploration des techniques dodécaphoniques. Reception and Offering Music s'inspire de la musique tibétaine rituelle. Il expérimente l'utilisation d'instruments électroniques dans Some Time Later (1986), créée par Campbell Trowsdale et les Armin Electric Strings, et y explore les possibilités des instruments à cordes Raad et utilise un échantillonnage. Son œuvre Homme/Papillon (2002) nécessite l'emploi d'un Yamaha DC7 PRO Disklavier et d'un orchestre.

Engagements

Rea commence à enseigner la composition et la théorie à l'Université McGill en 1973 et il est doyen de sa faculté de musique (1986-1991). Il est compositeur résident à Mannheim (1984) et au festival de musique d'été Incontri in Terra di Siena en Italie (1991). Il est membre fondateur des Événements du neuf (1978-1989) et de Traditions musicales du monde, membre de la Ligue canadienne des compositeurs et compositeur agréé du Centre de musique canadienne. Il fait partie du comité de rédaction du journal de musique nouvelle, Circuit.

COMPOSITIONS (Sélection)

Théâtre
Les Jours / The Days, ballet : 1969; ms.

The Prisoners Play, opéra (Paul Woodruff) : 1973; ms.

Com-possession« Daemonic afterimages in the theatre of transitory states » : 1980; 2 ens chamb (bande); ms; McGill University Records 83019 (Laucke).

Une Fleur du mal : 1992; sop, cl, vc et perc.

Canto di Beatrice : 1992; 2 sop et 2 vc, mélodrame.

Alma & Oskar (melodrama from beyond the grave) : 1995; voix et p; Concours radiophoniques de la SRC pour jeunes interprètes; version pour 2 voix et orch (1996).

Urfaust - tragédie subjective (d'après Goethe and Pessoa) : 1999; musique d'acc, Théâtre UBU.

Sacrée Landowska : 2001; théatre musical.

Orchestre
Piece for Chamber Orchestra : 1967 (rév 1971); orch chamb; ms.

Hommage à Vasarely : 1977; ms; RCI 658 et McGill University Records 81013 (os McGill, Mayer dir.).

Vanishing Points : 1983; ms.

Litaneia (Aristophane) : 1984; ch mixte, orch; ms.

Over Time : 1987; ms; Centredisques CMC-CD-3188 (O métropolitain).

Time and Again : 1987; ms.

Zefiro torna : 1994.

Einer nach dem Andern! : 1994; orch de ch.

Homme/Papillon : 2002.

Musique de chambre
Sonatine : 1965; fl, p; ms.

Prologue, Scene and Movement (palindrome latin classique) : 1968; sop, al, 2 p; ms.

Sestina : 1968; ens chamb; ms.

Fantaisies et / and Allusions : 1969; quat sax, caisse claire; ms.

Anaphora : 1970; ens chamb; ms.

Reception and Offering Music« Anaphora IV » : 1975; quin bs, perc; ms; Mel SMLP-4040 (York Winds).

Jeux de scène« fantaisie-hommage à Richard Wagner » : 1976; cor, ht, vc, picc, fl, p, mar, 3 gl, enclume de forgeron; ms.

Les Blues d'Orphée : 1981; fl, cl, al, vc, p; ms.

La Dernière sirène : 1981; ondes M, p, perc; ms.

Médiator« ... pincer la musique aujourd'hui... » : 1981; ens chamb; ms; RCI 570 (Événements du neuf, Rea dir).

Treppenmusik : 1982; quat sax, 4 cl, vn, al, vc, cb, bande; ms; Centredisques CMC-2085 (SMCQ).

Glide Reflexions : 1984; 2 cl, 2 vc; ms.

Les Raisons des forces mouvantes : 1984; fl, fl alto, quat cdes; ms.

Spin : 1984; quat cdes, p; ms.

Some Time Later : 1986; quat cdes RAAD; ms.

Kubla Khan : 1989; ens chamb; ms; (paru 1991) UMMUS UMM-105-CD (Nouvel ensemble moderne).

Big Apple Jam : 1987-91; quat sax, bande; ms.

Objets perdus : 1992; quatuor à cdes.

Piano
What You Will : 1969; 2 ou 4-mains; Jay 1971.

Anaphora II : 1971 (rév 1972); ms.

Las Meninas : 1991; ms.

Aussi Le Petit livre des Ravalet (1983) pour instr anciens, bande et 4 narr, et Offenes Lied (1986) pour 2 sop et cl (toutes deux mss); 2 oeuvres pour bande, S.P.I. 51 et STER 1.3 (toutes deux 1969), enregistrées sur Marathon MS-2211.

Écrits

« Richard Wagner and R. Murray Schafer : two revolutionary and religious poets », The Canada Music Book, VIII (print.-été 1974).

« Conversation between Brian Cherney and John Rea », Array Newsletter, II (aut. 1974).

« Franz Liszt's "new paths of composition" : the Sonata in B Minor as paradigm », thèse de Ph.D. (Université Princeton 1978).

« A root awakening : some sense and value in transcultural music », Vice Versa, XXV (1988).

« Reflets dans l'eau... bénite », Circuit, I (n<sup>o</sup> 2, 1991).

« Gradus ad Infernum : entrevue avec Ferdinand Larven Niemantz, "penseur de la musique" et auteur de Musical Compositions of the Century », Circuit, IX, n<sup>o</sup> 2 (1998).

« Nashville ou Darmstadt : le masque mortuaire de la postmodernité », Circuit, IX, n<sup>o</sup> 2 (1998).

« Wozzeck : Alban Berg's masterful operatic », La Scena Musicale (1<sup>er</sup> mai 2000).

« In nomine Zappa, Zappatore : Sketch of an Hypothesis (S/Z2) + (sv/gv) », Circuit, XIV, n<sup>o</sup> 3 (2004).

Bibliographie

Rick MacMILLAN, « John Rea utilise des citations musicales », ScM, CCIVC (juill.-août 1977).

SDE Canada Ltée, « John Rea », dépliant (1979).

Laurence COHEN, « An encounter with John Rea, musician », Vice Versa (mai-juin 1985).

Marc COUROUX, « The underlying madness of King John - on the continuing ambiguity of John Rea », Musicworks (aut. 2002).


Lecture supplémentaire

  • MacMillan, Rick. 'Musical quotations enhance new John Rea works,' MSc, 296, Jul-Aug 1977

    PRO Canada Ltd. 'John Rea,' pamphlet (1979)

    Cohen, Laurence. 'An encounter with John Rea, musician,' Vice Versa, May-Jun 1985

    Couroux, Marc. "The underlying madness of King John - on the continuing ambiguity of John Rea," Musicworks, Fall 2002