Red Deer

Red Deer, Alberta, constituée en ville en 1913, population de 100 418 habitants (recensement de 2016), de 90 564 habitants (recensement de 2011). La ville de Red Deer est située sur la rivière Red Deer, à 150 km au sud d’Edmonton. Les Cris avaient nommé cette rivière « wapiti », mais il semblerait que les marchands de fourrures écossais aient confondu le wapiti avec le cerf rouge (red deer) de leur pays natal. 



Colonisation et développement

Red Deer est situé sur le territoire traditionnel des Siksikaitsitapi (Confédération des Pieds-Noirs), des Tsuut’ina, des Stoneys-Nakodas, des Cris, des Saulteaux et des Métis. Cette région est couverte par deux traités : le Traité no6, signé en 1876, et le Traité no7, signé en 1877.

La première colonie européenne s’établit en 1882, à l’endroit où l’ancien sentier Calgary-Edmonton traversait la rivière Red Deer. Durant la rébellion du Nord-Ouest, la milice canadienne construit le fort Normandeau à cet endroit. Ce poste est ensuite utilisé par la Police à cheval du Nord-Ouest jusqu’en 1893. En 1891, la colonie se déplace à 7 km en aval, à l’endroit où se trouve la nouvelle voie ferrée Calgary-Edmonton Railway (qui fera ensuite partie du chemin de fer du Canadien Pacifique). Vers le tournant du siècle, la communauté connaît une poussée de croissance en raison d’un nombre massif de colons qui affluent dans la région pour venir s’y installer.

La ville de Red Deer se développe d’abord en tant que centre de services et de distribution agricoles. Ces activités sont favorisées par l’emplacement de la ville qui se trouve à mi-chemin entre Calgary et Edmonton, en plein centre d’un district agricole mixte très fertile. En 1907, elle devient une importante localité de limite divisionnaire du CPR et, en 1911, les chemins de fer Alberta Central et Canadian Northern font leur entrée dans la ville.

Le Michener Centre et eugénisme

En 1923, le Provincial Training School for Mental Defectives ouvre ses portes à Red Deer. Cette école est ensuite renommée Michener Centre. Son objectif est de loger et d’éduquer des personnes ayant une déficience intellectuelle; cependant, la population de l’institution comprend également des enfants qui n’ont aucun trouble de développement. Par exemple, les enfants d’immigrants sont surreprésentés dans cette institution. En 1928, l’Alberta adopte la Sexual Sterilization Act. Cette loi crée un Eugenics Board qui a le pouvoir d’autoriser la stérilisation sexuelle de certaines personnes (voir Eugénisme au Canada). Au cours des 44 années durant lesquelles cette loi est en vigueur, le Eugenics Board approuve 4 725 cas de stérilisation, sur lesquels 2 834 sont effectués. Un grand nombre des personnes stérilisées sont résidentes du Michener Centre, qui alimente en fait le Eugenics Board.

Industrie du pétrole et du gaz

Après la Deuxième Guerre mondiale, en raison de la découverte de sables bitumineux et de gaz naturel dans la région, Red Deer connaît un essor prolongé. À la fin des années 1950, elle est possiblement l’une des villes du Canada à la croissance la plus rapide. L’industrie des services pétroliers devient un élément de plus en plus important de l’économie de Red Deer. Après un ralentissement de la croissance au début des années 1970, un autre essor accompagne la construction d’usines pétrochimiques à l’est de la ville, dans les localités de Joffre et Prentiss. L’industrie du pétrole et du gaz continue de jouer un rôle majeur dans l’économie de Red Deer.

Vie culturelle

Red Deer est le foyer du Red Deer College, d’un large centre de soins de santé régional et de vastes établissements faits pour accueillir des congrès et des expositions. Les attractions de la ville incluent l’église St. Mary (1968), le Red Deer Museum + Art Gallery (1978), le Fort Normandeau Interpretive Centre (1985), le Kerry Wood Nature Centre (1986) et le Alberta Sports Hall of Fame (1996).


Lecture supplémentaire

  • G.C. Parker, Proud Beginnings: A Pictorial History of Red Deer (1981); K. Wood, A Corner of Canada (1966).

Liens externes