Musique à Regina

Capitale de la Saskatchewan. Appelée à l'origine « Pile of Bones » (pile d'os), d'après le mot cri Wascana, elle devint la capitale des Territoires du Nord-Ouest en 1882 avec l'arrivée du chemin de fer, puis fut rebaptisée Regina en l'honneur de la reine Victoria.
Capitale de la Saskatchewan. Appelée à l'origine « Pile of Bones » (pile d'os), d'après le mot cri Wascana, elle devint la capitale des Territoires du Nord-Ouest en 1882 avec l'arrivée du chemin de fer, puis fut rebaptisée Regina en l'honneur de la reine Victoria.


Regina

Capitale de la Saskatchewan. Appelée à l'origine « Pile of Bones » (pile d'os), d'après le mot cri Wascana, elle devint la capitale des Territoires du Nord-Ouest en 1882 avec l'arrivée du chemin de fer, puis fut rebaptisée Regina en l'honneur de la reine Victoria. Elle devint une ville en 1883 et une cité en 1903, alors que sa population comptait presque 6000 âmes. Elle fut désignée capitale provinciale en 1905. Sa population atteignait 35 000 âmes en 1923 et 175 000 en 1986.

Au cours de ses 10 premières années d'existence, Regina s'enorgueillissait d'un club musical, d'une société musicale et littéraire, d'un « glee club », d'un « minstrel club », de la musique de la North West Mounted Police et de plusieurs choeurs d'église. La localité comptait également une fanfare de 14 instrumentistes en 1886. Une société chorale, formée en 1889, tenait des répétitions hebdomadaires et tentait de prodiguer « un enseignement gratuit du chant et de prêter son concours à des fêtes de charité ». Dix ans plus tard, la Musical and Dramatic Society monta The Pirates of Penzance, mais se créa des difficultés en ne payant pas les droits d'exécution. En 1899, une petite troupe du Metropolitan Opera vint à Regina interpréter The Chimes of Normandy (Les Cloches de Corneville). Emma Albani se fit entendre à Regina lors de sa tournée d'adieu en 1906.

Frank L. Laubach, un musicien professionnel arrivé d'Écosse en 1904, fut l'indiscutable animateur de la vie musicale de la ville jusqu'à sa retraite en 1922. Il fonda la Regina Philharmonic Society en 1905 et la Regina Orchestral Society, qui se produisit pour la première fois en 1908 et fut remplacée (1919) par la Regina Choral and Orchestral Society (premier concert en 1920). En 1908, avec F.W. Chisholm d'Indian Head et d'autres musiciens, il fonda le Saskatchewan Music Festival, le second festival-concours du genre au Canada. La première année (1909), il reçut 25 inscriptions et attira plus de 200 participants. La même année, Laubach dirigea la Regina Operatic Society lors de représentations marquant l'ouverture du Regina Theatre. En 1913, Laubach et Charles Shrimpton composèrent et présentèrent une comédie musicale en trois actes, The Mystic Light. Le Regina Male Chorus Club, formé sous la direction d'A.L. Wheatley en 1911, donna un premier concert en 1912. Un autre choeur, les Queen City Classics, fut organisé en 1920 par John Henry. Le Regina Musical Club, fondé en 1907 sous le nom de Regina Women's Morning Musical Club, et l'Orpheus Club, fondé en 1915 sous le nom d'Eva Clare Studio Club, firent beaucoup pour l'enseignement de la musique et la présentation de concerts. A.D. Sturrock était alors soliste actif, m. c. et dir. du chœur mixte Clef Club. Tout au long de la première moitié du XXe siècle, les musiciens de Regina purent s'approvisionner chez William George Franklin Scythes (Thornton, Ont., 1876 - Regina, 12 décembre 1961) qui, en 1907, avait ouvert le magasin de musique W.G.F. Scythes Co. Lorsque Laubach prit sa retraite en 1922, la Regina Choral and Orchestral Society se divisa en trois groupes : l'Orchestre symphonique de Regina dirigé par W. Knight Wilson, la Regina Choral Society dirigée par George Coutts (Aberdeen, 6 août 1888 - Toronto, 28 avril 1962; aussi actif à Regina dans les années 1920 comme dir. du dépt de piano du Regina Cons. [Cons. of Music, Université de Regina], chef de la Regina Operatic Society et musicien d'église), et le Regina Male Voice Choir (antérieurement Male Chorus Club) dirigé par Dan A. Cameron. En 1924, ces groupes se réunifièrent sous le nom de Regina Philharmonic Assn. En 1926, l'OS de Regina se sépara de nouveau. Wilson, son chef d'orchestre (1923-41, 1945-55), dirigea aussi l'orchestre pendant les projections de films au théâtre Capitol. Il enseigna le violon au Regina Cons. où il forma un orchestre de jeunes. En 1927, Wilson forma la Regina Orchestra Society et institua sa série de concerts d'abonnement. Darke Hall fut la salle permanente de l'orchestre de 1929 à 1970, date à laquelle il entra dans ses nouveaux locaux au Saskatchewan Centre of the Arts qui venait d'ouvrir.

Cameron dirigea le Regina Male Voice Choir de 1923 à 1946 et fut dir. des classes de chant au Regina Cons. de 1923 à 1939. De plus, il dirigea le Bach Ladies' Choir et le Regina Ladies' Choir. Lionel Allen lui succéda de 1946 à 1959 comme dir. du Male Voice Choir. En 1991, le Regina Philharmonique Chorus (100 voix) était dirigé par Kathryn Laurin.

Durant les années 1920 et 1930, le CP présenta des programmes musicaux à l'hôtel Saskatchewan. Le Great West Canadian Folksong-Folkdance and Handicraft Festival de 1929 fut aussi parrainé par le CP (voir Festivals du CP). Au cours de ces années et par la suite, la Celebrity Concert Series (voir Fred M. Gee) sous les auspices du Rotary Club présenta Marian Anderson, Clara Butt, Richard Crooks, Jascha Heifetz, Jeanette MacDonald, Tertius Noble, Jan Peerce, Lily Pons, Leontyne Price, Risë Stevens, Lawrence Tibbett et d'autres. Le Kinsmen Club, la Regina Registered Teachers' Assn (fondée en 1925, voir SRMTA) et le University Women's Club parrainèrent aussi des programmes musicaux. Un Regina Festival of Christmas Carols débuta vers 1940 à l'église unie Knox-Metropolitan sous les auspices du Rotary Club.

La Regina Queen City Band, fondée en 1943 par Mme A.B. Mossing, fut prise en charge par le Lion's Club en 1946 et rebaptisée Regina Lions' Junior Band. En 1976, elle englobait 6 harmonies totalisant 500 membres. La famille Mossing poursuivit son mécénat et subventionna d'autres harmonies. D'Arcy Mossing, dir. mus. fondateur de la Regina Separate School Band (formée en 1950), fut aussi dir. de l'harmonie des Lions de 1955 à 1957. Un autre Mossing - Robert L. - devint dir. de cette dernière en 1970.

La plus importante école de musique de Regina est le Cons. of Music de l'Université de Regina (Regina Cons.). Des membres du corps professoral tels W. Knight Wilson et Dan A. Cameron contribuèrent d'une façon importante à chacun des aspects de la vie musicale de la ville. Richard Watson, dir. au début des années 1950, fonda également le Regina Cons. Opera en 1951. Howard Leyton-Brown, nommé dir. du conservatoire en 1955, avait commencé à diriger le Cons. Chamber Orchestra (plus tard Orchestre de chambre de lUniversité de Regina) en 1953, et dirigea aussi l'OS de Regina de 1960 à 1971. Barbara Cass-Beggs, qui enseigna au conservatoire (1955-64), forma aussi la Saskatchewan Junior Concert Society (originairement baptisée Regina Junior Concert Society) qui présenta en tournée une série de concerts pour la jeunesse. En 1962, des Regina Inter-collegiate Chorus et Orchestra furent fondés sous la direction de Lloyd Blackman. La conférence de 1965 de la FCAPM, organisée par Dorothy Bee, eut lieu à Regina. La série de musique de chambre ainsi que la série régulière de l'OS de Regina et les concerts présentés par le dépt de musique sacrée du Canadian Bible College apportèrent une autre dimension à la vie musicale des années 1990.

Le festival multiculturel Mosaic et un Oktoberfest allemand furent établis sur une base annuelle - le premier en 1964, le second en 1975. Le Festival des arts folkloriques de Regina commença en 1969 et le Saskatchewan Highland Festival (un concours de cornemuse et de danse), en 1970 à Fort Qu'Appelle.

Parmi les musiciens nés à Regina ou dans les environs figurent Gordie Brandt, le compositeur Peter Clements, Helen Dahlstrom, Nina Dempsey, la basse chantante Norman Farrow, Edith Fowke, Barbara Franklin, Gaelyne Gabora, Colin James, Audrey Johannesen, Muriel Kerr, le pianiste Gary Kosloski, June Kowalchuk et Owen Underhill. En 1991, les compositeurs Thomas Schudel, Elizabeth Raum et David McIntyre étaient actifs à Regina.


Lecture supplémentaire

  • Miles. Kate Haws. ' A voice from the Prairies,' Canadian Courier, vol 12, 12 Oct 1912

    'Banner of music rides high in fortunes fair or foul,' Regina Leader-Post, 31 Aug 1940

    Cameron, Dan A. 'Twenty-one years of music,' Regina Leader-Post, 25 Nov 1950

    'Music and drama in Regina,' 50 Years of Progress 1903-1953 [Regina 1953]

    Sherick, Dorothy. 'News... views in music,' Regina Leader-Post, 12 Dec 1975