Orchestre symphonique de Regina/Regina Symphony Orchestra

Orchestre symphonique de Regina/Regina Symphony Orchestra. Orchestre fondé par Frank Laubach sous le nom de Regina Orchestral Society. Son concert inaugural eut lieu le 3 décembre 1908.

Orchestre symphonique de Regina/Regina Symphony Orchestra

Orchestre symphonique de Regina/Regina Symphony Orchestra. Orchestre fondé par Frank Laubach sous le nom de Regina Orchestral Society. Son concert inaugural eut lieu le 3 décembre 1908. Devenu la Regina Choral and Orchestral Society en 1919 et intégré temporairement au Regina Male Voice Choir sous le nom de Regina Philharmonic Assn en 1924, il retrouva son autonomie sous le nom d'OS de Regina en 1926, et présenta sa première saison (1927-28) sous la direction de W. Knight Wilson. Composé de 50 instrumentistes durant plusieurs années, il augmenta ses effectifs à 70 musiciens dans les années 1960. Il s'est produit au Darke Hall (1929-70) et au Saskatchewan Centre of the Arts (1970 -). L'orchestre a pris part aux productions d'opéra annuelles du Regina Cons. au cours des années 1950 et 1960. Il a également joué, à l'occasion, dans les écoles et en tournée dans le sud de la Saskatchewan. Tout en préférant le répertoire traditionnel au contemporain, l'OSR n'en a pas moins exécuté des oeuvres de Murray Adaskin, Robert Fleming, Pierre Mercure, Godfrey Ridout et John Weinzweig, et créé (24 août 1970) Fanfare de Murray Adaskin. Au milieu des années 1980, il a présenté des oeuvres de compositeurs de Regina tels qu'Elizabeth Raum, Thomas Schudel et George Andrix. Ses chefs ont été Laubach (1908-22), Wilson (1923-41, 1945-55), Arthur Collingwood (1941), John Thornicroft (1955-58), Paul McIntyre (1959-60), Howard Leyton-Brown (1960-71), Boris Brott (1971-73), Ted Kardash (1973-74), Timothy Vernon (1975-76), des chefs invités (1976-78), Gregory Millar (1978-81), Simon Streatfeild (1981-84) et Derrick Inouye (1984-89), à qui succéda Vladimir Conta. Ses violons solos ont été Marion B. Kinnee (1926-36), Thornicroft (1936-55), Lloyd Blackman (1955-59, 1960-75), Elizabeth Boychuk (1959-60), Malcolm Lowe (1975-77), Brian Boychuk (1976-78), Leyton-Brown (1978-89) et Brian Johnson (1989-90), remplacé par Carmen Constantinescu. En 1976, 65 instrumentistes furent engagés à contrat pour les 14 concerts d'une saison de 30 semaines. À cette époque, la plupart étaient des professeurs et des étudiants, membres de l'orchestre à temps partiel. Cinq bois furent engagés à temps plein, notamment pour présenter des concerts dans les écoles et des programmes de musique de chambre. En 1991, l'orchestre comptait de 55 à 60 musiciens. Douze d'entre eux travaillaient à temps plein et les autres étaient embauchés selon les besoins. On a pu entendre l'ensemble régulièrement sur les ondes de la radio de la SRC. À sa série principale de huit concerts, une tradition bien établie en 1981-82, l'orchestre a ajouté en 1991 trois concerts pop et six concerts doubles de musique de chambre, à la Government House, ainsi qu'une série de quatre concerts orchestraux à l'église First Presbyterian. Il a joué avec le South Saskatchewan Youth Orchestra (établi en 1977 sous l'égide de l'OSR), le Ballet royal de Winnipeg, le Ballet national du Canada, le Regina Symphony Philharmonic Chorus (fondé en 1973) et l'Alberta Opera. En mai 1979, l'OSR se joignit à l'Université de Regina dans une production de Madama Butterfly avec Maria Pellegrini dans le rôle titre et Millar comme dir. mus. Des représentations furent données à Regina et Saskatoon. L'orchestre a deux enregistrements à son actif : un disque, pour son 75e anniversaire en 1983, contenant des oeuvres de Grieg, Wagner et autres (Studio West, sans numéro) et une cassette, Christmas Past/Christmas Present (enregistrement hors commerce), qui contient des oeuvres de Haydn, Corelli et Rowley.


Lecture supplémentaire

  • Leyton-Brown, H. 'Regina Symphony Orchestra,' CanComp, 28, Apr 1968

    'Great expectations await the Regina Symphony,' OCan, vol 6, Dec-Feb 1979

    Borrowman, Roy. The Regina Symphony Orchestra (Regina 1981)