Reptile



Crotale (extrait vidéo)
(avec la permission de Karvonen Films)
Lézard cornu pygmé
Lézard cornu pygmé (oeuvre de Charles Douglas).
Tortues du Canada
Tortue de l'Ouest (en haut, à gauche), Tortue musquée (en haut à droite), Chélydre serpentine (à gauche), Tortue peinte (à droite) et Tortue-luth (en bas) (oeuvre de Jan Sovak, 1989).
Couleuvre rayée des Maritimes
La couleuvre rayée des Maritimes est l'une des 5 sous-espèces de couleuvre rayée que l'on retrouve au Canada (oeuvre de Charles Douglas).
Chélydre serpentine
Chélydre serpentine (oeuvre de Charles Douglas).

Reptile

Groupe d'animaux VERTÉBRÉS qui, à l'instar des MAMMIFÈRES, pondent des œufs amniotiques dotés de sacs embryonnaires qui servent pour les déchets, comme sac vitellin ou pour la protection; les œufs sont souvent recouverts d'une coquille, particulièrement s'ils sont pondus avant que le développement de l'embryon ne soit terminé. L'analyse de l'ADN a permis de comparer les gènes communs entre organismes vivants et de nouveaux fossiles ont enrichi nos connaissances sur l'ordre d'apparition de nombreuses caractéristiques. Une fois combinées, ces données ont modifié la classification classique selon laquelle les OISEAUX étaient considérés comme les animaux les plus près des mammifères, principalement parce que les deux sont endothermes (capables de maintenir une chaleur interne). On pense maintenant que chacun a développé cette caractéristique de façon indépendante et que les oiseaux sont des descendants des DINOSAURES.

Il existe aujourd'hui deux grandes familles de reptiles : parareptilia ou chéloniens (TORTUES) et eureptilia ou diapside, qui comprend les lépidosauriens (tuatara, LÉZARDS et SERPENTS) et les archosauriens (crocodiles et oiseaux).

Description

Les Reptiles sont surtout tétrapodes (quatre pattes), mais chez les Serpents et certaines espèces de Lézards, les pattes ont disparu. Leur peau est couverte d'écailles épidermiques qui constituent une protection contre les blessures et la dessiccation. Les Tortues ont des écailles dermiques (dans les couches inférieures de la peau) bien développées qui sont fusionnées entre elles et aux côtes, sur le dos, pour former la carapace. Les Crocodiliens, le Sphénodon et quelques espèces de Lézards possèdent aussi des écailles dermiques. Les écailles épidermiques sont modifiées en cornes chez les lézards cornus et en sonnette chez les serpents à sonnette.

Les Reptiles actuels, à l'exclusion des oiseaux, sont généralement assez petits et actifs. La plus grande espèce, la Tortue luth, peut atteindre un poids de 680 kg. Les Reptiles ont des poumons et jamais de branchies. Certaines espèces de tortues complètent leur réserve d'oxygène grâce à une respiration pharyngienne qui leur permet de rester sous l'eau pendant de longues périodes. Les Reptiles ont un coeur à trois chambres, mais les Crocodiliens ont un coeur à quatre chambres. Les Reptiles sont presque entièrement dépourvus de glandes cutanées, mais plusieurs espèces sécrètent une substance nauséabonde qui constitue une protection ou une substance plus agréablement parfumée qui est sexuellement attractive. Un groupe de Lézards et plusieurs groupes de Serpents sont pourvus de glandes venimeuses labiales sur la mâchoire supérieure.

Reproduction

Si les Reptiliens ont si bien réussi à coloniser le milieu terrestre, c'est grâce à leurs oeufs amniotiques, pourvus d'une coquille protectrice et de membranes embryonnaires. Puisque leur coquille est perméable, les oeufs doivent donc être dans un environnement assez humide, mais ils sont beaucoup plus résistants à la dessiccation que les oeufs d'Amphibiens. Les oeufs sont généralement enfouis dans un sol non compacté ou dans le sable, ou ils sont pondus dans la végétation en décomposition. Les Sphénodons, les Crocodiliens et les Tortues pondent des oeufs. Plusieurs espèces de Lézards et de Serpents le font également, mais chez plusieurs lignées évolutives, les femelles gardent leurs embryons à l'intérieur de leur corps, et, comme chez les mammifères, les jeunes naissent entièrement développés. Toutefois, contrairement aux mammifères, les petits sont peu ou pas nourris par leur mère durant leur développement.

Température corporelle

Les Reptiles (à l'exclusion des oiseaux), tout comme les Amphibiens, sont poïkilothermes, c'est-à-dire que leur métabolisme est assez bas et qu'ils dépendent grandement de la chaleur externe pour atteindre leur température idéale de fonctionnement. (Les oiseaux sont des endothermes, c'est-à-dire qu'ils sont capables de maintenir leur température interne). Pour ce faire, la majorité des Reptiles vont au soleil et à l'ombre alternativement. Bien que les Reptiles soient plus abondants dans les tropiques, les Tortues, les Serpents et les Lézards sont assez nombreux dans les climats tempérés. En hibernant pendant les mois froids, ils évitent d'utiliser l'énergie alimentaire seulement pour maintenir leur température corporelle et peuvent en utiliser proportionnellement plus pour leur croissance et leur reproduction.

Répartition et habitat

Quoique les Reptiles (à l'exclusion des oiseaux qui comptent 9700 espèces vivantes) ne soient pas aussi diversifiés qu'au mésozoïque (il y a 253 millions d'années à 65 millions d'années), les Squamates, qui constituent actuellement le groupe dominant, sont très abondants. Il y a 4450 espèces de Lézards (dont 135 d'Amphisbéniens), 2900 de Serpents, 285 de Tortues, 23 de Crocodiliens et deux espèces de Sphénodons. Les Lézards, les Serpents et les Tortues se répartissent partout dans le monde dans les régions tropicales et tempérées. Les Crocodiliens sont principalement tropicaux quoiqu'on les rencontre en bordure de la zone tempérée.

Le Canada abrite 43 espèces indigènes non aviaires: 13 espèces de Tortues, (cinq marines), cinq de Lézards et 25 de Serpents. Trois autres espèces de tortues et deux de lézards ont été introduites. La plupart vivent dans le sud-ouest de l'Ontario et dans les vallées herbeuses du sud de la Colombie-Britannique. On ne trouve aucune espèce de Reptiles dans la toundra, mais quelques espèces habitent la forêt boréale. Toutes ces espèces sont des immigrantes postglaciaires qui ont progressé vers le nord au cours des 10 000 dernières années. La COULEUVRE RAYÉE, l'espèce la plus septentrionale, se rencontre jusqu'à FORT SMITH, dans les Territoires du Nord-Ouest, et sur la côte méridionale de la baie James.

Relations avec les humains

Au Canada, les Reptiles n'ont pas d'impact économique, sauf comme prédateurs (par exemple les serpents qui se nourrissent de Rongeurs). On capture les Tortues et on les vend comme nourriture, principalement dans l'est, d'où elles sont principalement expédiées aux États-Unis, mais la plupart des populations de tortues sont maintenant protégées par la loi. On capture les couleuvres rayées, particulièrement au Manitoba, pour les vendre aux universités à des fins de dissection. Les morsures de SERPENTS À SONNETTE sont rarement fatales, et les trois espèces protégées existantes et une espèce disparue que l'on rencontre au Canada ne représentent pas de danger pour les humains ni le bétail, bien que quelques cas de décès aient été rapportés.


En savoir plus

Lecture supplémentaire

  • F.R. Cook, An Introduction to Canadian Amphibians and Reptiles (1984); T.R. Halliday and K. Adler, The Encyclopedia of Reptiles and Amphibians (1986); F.H. Pough, J.F. Cadle, R.M. Andrews, eds, and M.L. Crump, A.H. Savitzky and K.D. Wells, Herpetology, 3rd edition (2004); C.N.L. Seburn and C.A. Bishop, eds, Ecology, Conservation and Status of Reptiles in Canada (2007); G.R. Zug, L.J.Vitt, and J.P. Caldwell, Herpetology: An Introductory Biology of Amphibians and Reptiles, 2nd edition (2001).

Liens externes