Réseau scolaire canadien (Rescol)

Rescol était un projet éducatif lancé en 1993 par les gouvernements provinciaux, fédéral et territorial ainsi que par des organisations à caractère éducatif et des partenaires du secteur privé. Il avait pour objectif de relier les écoles canadiennes et les bibliothèques par Internet, surtout celles des endroits éloignés, et de favoriser la création d'un site Web à contenu éducatif canadien en français et en anglais.

Rescol

De premiers résultats encourageants

À partir de 1997, Rescol assurait l'accès à Internet aux 433 écoles autochtones relevant de la compétence fédérale (voir Éducation des Autochtones). À cette date, il avait déjà atteint à moitié son objectif principal, qui était de brancher sur l’Internet les 16 500 écoles et les 3 400 bibliothèques publiques canadiennes. Les sites Web de Rescol présentaient du matériel réalisé par des enseignants et des étudiants de partout au Canada sur des sujets aussi variés que les mathématiques, la science et les femmes dans l'histoire canadienne.

Bibliothèque numérique

Résolument axé sur le contenu canadien, le projet a financé une collection numérique d'images et de documents provenant des musées et des archives et destinée à servir de documentation pour les études sur la culture et l'histoire canadiennes. Rescol favorisait aussi la communication électronique mondiale et le jumelage des écoles canadiennes à des écoles du Mexique, de Trinité-et-Tobago, d'Amérique du Sud et de Nouvelle-Zélande.

Des ordinateurs pour les écoles

Le Programme des ordinateurs pour les écoles recueillait des ordinateurs usagés auprès des industries et du gouvernement. Un groupe d'employés actifs et retraités des compagnies de télécommunication, The Telephone Pioneers, faisaient don de leur temps et de leurs connaissances pour remettre en état et améliorer ces ordinateurs afin qu'on puisse les utiliser en classe. The Telephone Pioneers offraient aussi un soutien technique permettant aux écoles d'accéder à Internet.

Rescol, dont le budget d'exploitation annuel s'élevait à 7 millions de dollars en 1999, était financé par Industrie Canada et par les contributions en argent et en services des partenaires gouvernementaux et des compagnies. Les résultats positifs de ce programme ont connu un certain rayonnement. En effet, d'autres pays ont aussi adopté le concept de Rescol comme modèle pour encourager les étudiants à acquérir des compétences dans les domaines des technologies de l'information et des nouveaux médias.

Fin du projet

Le financement du projet s’est terminé en 2006 (déjà, en mars 2004, l’enveloppe annuelle était passée de 45 millions à 25 millions de dollars). Toutefois, des fonds de transition ont permis de poursuivre le volet destiné aux communautés autochtones (Premières Nations sur Rescol) et sa responsabilité a été transférée à la direction générale de l’éducation du ministère des Affaires autochtones et du Nord Canada. Depuis 2011-2012, Premières Nations sur Rescol fait partie du programme Nouveaux sentiers pour l’éducation dont l’objectif est de soutenir et de « financer les actions qui contribuent à renforcer l’éducation des Premières Nations et à améliorer la qualité de l’enseignement dans les écoles gérées par les Premières Nations ».