Rivière Main



À partir de ses quatre lacs en amont, portant le nom de Four Ponds (en français, « quatre étangs », car les lacs sont appelés « étangs » à Terre-Neuve-et-Labrador) et situés au coeur des MONTS LONG RANGE dans la péninsule Great Northern, la rivière Main s'écoule d'abord à débit rapide sur un lit parsemé d'affleurements rocheux. Elle poursuit ensuite son chemin plus paisiblement en direction est jusqu'à la hauteur de Big Steady, un vaste territoire aux caractéristiques uniques, composé de baissières, de forêts et de terres humides, abritant l'orignal, le caribou et la MARTRE, une espèce menacée d'extinction. Passé Big Steady, elle reprend son énergique descente, s'écoulant entre les murs abrupts d'un canyon de 25 km de longueur, pour terminer sa course dans l'océan Atlantique, à la hauteur de la communauté de Sop's Arm. Au total, elle parcourt 57 km. On ne connaît pas l'origine de son nom, mais c'est en 1897 qu'elle est mentionnée pour la première fois sur une carte anglaise.

La vallée de la rivière Main abrite une forêt ancienne exceptionnelle, miraculeusement préservée des incendies, ventis et épidémies d'insectes depuis 7000 ans. L'épinette, le mélèze laricin et le sapin baumier y vivent jusqu'à trois fois plus longtemps qu'ailleurs et deviennent plus gros, gratifiant ainsi la région d'un écosystème unique en Amérique du Nord. La rivière Main est aussi une des meilleures rivières à SAUMON DE L'ATLANTIQUE de la province. On dit par ailleurs que, pour les amateurs de descente en eaux vives, elle est la plus excitante des rivières de Terre-Neuve.

Bien qu'une partie de la vieille forêt soit destinée au déboisement, la majorité de sa superficie sera protégée pour préserver la beauté de la rivière et son riche patrimoine naturel. La Main fait partie du RÉSEAU DE RIVIÈRES DU PATRIMOINE CANADIEN depuis 2001.