Silverman, Robert

Robert Silverman. Pianiste, professeur (Montréal, 25 mai 1938). B.A. (Sir George Williams) 1960, B.Mus. interprétation (McGill) 1964, M.Mus. interprétation, littérature (Eastman School of Music) 1965, Artist Diploma (ibid.,Rochester) 1968, D.M.A. interprétation (ibid.

Silverman, Robert

Robert Silverman. Pianiste, professeur (Montréal, 25 mai 1938). B.A. (Sir George Williams) 1960, B.Mus. interprétation (McGill) 1964, M.Mus. interprétation, littérature (Eastman School of Music) 1965, Artist Diploma (ibid.,Rochester) 1968, D.M.A. interprétation (ibid.) 1970, doctorat honorifique en littérature (UBC) 2004. Silverman commence l'étude du piano à 4 ans, donne un récital un an plus tard et joue avec l'Orchestre symphonique de Montréal dès l'âge de 14 ans. Après avoir fait ses débuts professionnels à Montréal (1961) et avoir remporté le premier prix aux Festivals de musique du Québec (1961), il obtient une bourse du Conseil des Arts du Canada pour étudier à l'Académie de musique de Vienne (1961-1963). De retour en Amérique du Nord, il étudie avec Dorothy Morton à l'Université McGill et avec Cecile Genhart à l'ESM. En 1967, il gagne le premier prix au Concours national des Jeunesses musicales du Canada et se produit à deux reprises à l'Expo 67.

Silverman se produit avec tous les orchestres canadiens importants et également avec les orchestres symphoniques de la BBC, de Chicago et de Sydney (Australie), le Boston Pops et l'orchestre philharmonique de Leningrad, entre autres, et fait des tournées partout en Europe, en Amérique du Nord, en Australie, en Extrême-Orient et en Union soviétique. Silverman joue également avec les quatuors à cordes Borealis, Curtis, Fine Arts, Lafayette, Orford et Purcell, et participe fréquemment à des festivals d'été, dont Music at Sharon, Courtenay, Elora, Vancouver Chamber Music Festival ainsi que ceux de Chatauqua, Peninsula et Ravinia aux États-Unis.

Au lendemain de son récital à Londres en 1984, le critique Bryce Morrison le décrit comme « un interprète d'une force et d'une maîtrise remarquables... ses ressources tonales sont merveilleusement riches et entières... le contrôle de la technique et de l'expression de Silverman aurait difficilement pu être plus convaincant... voici un orateur du clavier, puissant et hautement qualifié, des qualités qu'on ne doit pas prendre à la légère en cette époque où il y a tant d'experts manquant de personnalité » (Music and Musicians, janvier 1985).

Répertoire; prix

Le répertoire de Silverman est très varié et inclut 40 concertos; ilinterprète surtout des œuvres pour clavier de Bach, de Beethoven et de Mozart. Il exécute des cycles complets des sonates pour piano de Beethoven (à partir de 1996) et de Mozart (2006) mais il démontre aussi une grande implication avec les compositeurs canadiens. En 1970, il crée avec l'Orchestre symphonique de Québec le Concerto de Jacques Hétu, œuvre qu'il donne en concert et enregistre avec l'Orchestre symphonique la BBC en 1977 dans le cadre de Musicanada. On lui doit aussi la première exécution publique du Concerto n<sup>o</sup> 2 de Somers avec l'Orchestre symphonique de Toronto (5, 6 décembre 1978). Il crée aussi les œuvres suivantes : le Concerto pour piano et orchestre (1976) de Michael Conway Baker avec l'Orchestre de chambre de la SRC à Vancouver (1976), le Concerto pour piano d'Alexina Louie avec le Manitoba Chamber Orchestra (1985), la Sonate d'Hétu (1986) et Thrust de Keith Hamel.

La Société Liszt de Budapest lui décerne en 1977 son Grand prix du disque pour ses enregistrements de la musique de ce compositeur. En 1998, il devient le premier récipiendaire du prix Paul de Hueck et Norman Walford. Son enregistrement du Concerto pour piano de Baker remporte un prix Juno en 1992.

Carrière dans l'enseignement

Pianiste résident du Nazareth College, Rochester (1967-1969), il enseigne aux universités de la Californie (1969-1970) et de Wisconsin-Milwaukee (1970-1973) et à l'Université de la Colombie-Britannique (1973 -2003) où il devient directeur de l'école de musique de 1991 à 1995. Au nombre de ses élèves à Vancouver figurent deux gagnants du premier prix du Concours national de la SRC, Sharon Krause et David Swan (qui est aussi le premier à remporter le Concours national de musique Eckhardt-Gramatté). Silverman devient artiste résident au Koffler Centre for the Arts de Toronto en 2002.

Publications

Robert Silverman, « The Fragility of genius », Piano Quaterly, 150 (été 1990).

Robert Silverman, « It's time to face the music », Globe and Mail (27 mars 1993).

Discographie

Baker Concerto : piano et orchestre de chambre; orchestre de la SRC à Vancouver, Avison chef d'orchestre; enregistrement hors commerce réalisé pour le compositeur.

- Concerto : piano et orchestre de chambre; orchestre de la SRC à Vancouver, Akiyama chef d'orchestre; 1988; CBC SMCD-5107.

Bartók Suite de danses, 14 Bagatelles : 1974; Orion ORS-74152.

Beethoven Sonate op. 111, Hindemith Sonate n<sup>o</sup> 3 : 1969; CBC SM-90.

- Sonates finales op. 109, 110 et 111 : (1991); Rouvain RVCD-1901.

-Trois grandes sonates : 1998; Orpheum Masters KSP 810 DDD.

-32 sonates pour piano de Ludwig van Beethoven : jeu de 10 disques; 2000; Orpheum Masters KSP 830.

-Variations : Stereophile STPH 017-2.

Brahms Piano Music : 1985; CBC Musica Viva MV-1028.

-Piano Music of Brahms : 1997; 2 vol.; CBC Records MVCD 1113.

Chopin Sonate en si bémol mineur, Liszt Sonate : v. 1967; JMC 8.

Copland Sonate, Passacaglia, Four Piano Blues, The Cat and the Mouse : 1972; Orion ORS-7280.

Coulthard Concerto : orchestre de la SRC à Vancouver, Bennett chef d'orchestre; (1982); 6-ACM 10.

Encore! : Brahms, Beethoven, Debussy et autres; (1985); Marquis ERA-111.

Piano Music of César Franck 1993; Music aviva MVCD 1061.

Hétu Concerto : OS de la BBC, Bernardi chef d'orchestre; 1977; RCI 477.

- Sonate op. 35, Prélude et danse op. 24, Brahms Sept Fantaisies op. 116 : 1987; RCI 640, (Hétu) 4-ACM 31 (CD).

Liszt Variations sur « Weinen, Klagen, Sorgen, Zagen » de Bach, 2 Études d'exécution transcendante, Scherzo et Marche : 1975; Orion ORS-76226 et Orion OC-612 (cassette).

-Sonate : œuvres pour piano de Franz Liszt : 1996; Stereophile STPH 008-2.

Live at the Chan : 2003; Orpheum Masters KSP880.

Martin 8 Préludes, Prokofiev Sonate n<sup>o</sup> 6 : 1978; Orion ORS-79328.

The Parlour Grand : inclut Le Papillon de Lavallée; 2 vol.; 1995; 1997; Marquis Classics ERAD 161; ERAD 201.

Rachmaninov Sonate n<sup>o</sup> 1 op. 28, Étude-Tableau op. 33 n<sup>o</sup> 3 : (1982); ERA 103.

-Les Sonates pour piano : 1999; Orpheum Masters KSP 802.

Schumann Sonate en fa mineur, Bunte Blätter : 1971; Orion ORS-7146.

The Silverman Concert : Bach - Schubert - Chopin; 994; Stereophile STP 005-2.

Bibliographie

Paul GRESCOE, « When Silverman came home, his career took off », Saturday Night. (juill.-août 1976).

Michael SCHULMAN, « Robert Silverman is happy making music back home », Performing Arts in Canada, XIV (print. 1977).

Geoff HANCOCK, « Music, made in Canada, for the world to hear », University of British Columbia Alumni Chronicle (print. 1978).

Frances WAINWRIGHT, « Robert Silverman : le succès chez soi », Variations, II (déc. 1978-janv. 1979).

John ATKINSON, « The Silverman concert », Stereophile (nov. 1994).

Tara WOHLBERG, « Scaling piano's Everest », Globe and Mail (24 janv. 2001).

Elissa POOLE, « Silverman's Beethoven: A labour of love », Opus (printemps 2001).


Lecture supplémentaire

  • Grescoe, Paul. 'When Silverman came home, his career took off,' Saturday Night, Jul-Aug 1976

    Schulman, Michael. 'Robert Silverman is happy making music back home,' Performing Arts in Canada, vol 14, Spring 1977

    Hancock, Geoff. 'Music, made in Canada, for the world to hear,' UBC Alumni Chronicle, Spring 1978

    Wainwright, Frances. 'Robert Silverman: success at home,' Variations, vol 2, Dec 1978-Jan 1979

    Atkinson, John. "The Silverman concert," Stereophile, Nov 1994

    Wohlberg, Tara. "Scaling piano's Everest," Globe and Mail, 24 Jan 2001

    Poole, Elissa. "Silverman's Beethoven: A labour of love," Opus, Spring 2001