Robie, Simon Bradstreet

Simon Bradstreet Robie, avocat, homme politique et juge (Marblehead, Mass., 1790 -- Halifax, 3 janv. 1858). Loyaliste, il est d'abord libéral, puis devient conservateur extrémiste.

Robie, Simon Bradstreet

Simon Bradstreet Robie, avocat, homme politique et juge (Marblehead, Mass., 1790 -- Halifax, 3 janv. 1858). Loyaliste, il est d'abord libéral, puis devient conservateur extrémiste. Il est admis au barreau au début des années 1790 et, en 1799, est élu à l'assemblée, où il s'allie à William Cottnam TONGE et au country party afin d'affronter l'autoritarisme du gouverneur, sir John Wentworth. Nommé solliciteur général en 1815 et élu orateur de l'assemblée en 1817, il s'attire le mépris du gouverneur lord Dalhousie, qui le qualifie de « crabe grincheux profondément imprégné de principes yankees ». Après avoir été nommé conseiller et premier maître des rôles de la colonie, au milieu des années 1820, il demeure libéral quand il appuie la Presbyterian Pictou Academy, mais, politiquement, il devient de plus en plus conservateur et craint tout ce qui rappelle de près ou de loin la démocratie. Blâmé pour le mauvais fonctionnement du tribunal de la chancellerie et les détournements de fonds qui y ont lieu, il démissionne de son poste de maître des rôles en 1834. Il est nommé président du Conseil législatif en 1838 où il suit la ligne tory, surtout en ce qui concerne la protection des droits acquis. Par le biais du Conseil législatif, il essaie d'empêcher l'institutionnalisation du gouvernement responsable, et ce, même après la victoire électorale des réformistes en 1847. Ayant échoué, il démissionne de ses fonctions de conseiller en 1848 et abandonne la politique.