Roche ignée

Formés tôt, des cristaux denses peuvent se détacher du magma, ce qui entraîne une modification de la composition de la matière fondue résiduelle.

Edziza, mont
L'un des volcans inactifs (en ce moment), qui forment une cha\u00eene \u00e0 partir du Nord de la Colombie-Britannique jusqu'au Sud du Yukon (photo de J.A. Kraulis).

Roche ignée

 La roche ignée est l'un des trois grands types de roches, les deux autres étant la ROCHE SÉDIMENTAIRE et la ROCHE MÉTAMORPHIQUE. Les roches ignées résultent de la solidification du magma, roche fondue sous l'action de la chaleur et de la pression dans les couches profondes de l'écorce terrestre ou dans la couche supérieure du manteau. Ces magmas chauds sont moins denses que leurs roches mères et tendent à remonter à la surface. Chemin faisant, ils refroidissent et peuvent se cristalliser, soit partiellement, soit complètement.

Formés tôt, des cristaux denses peuvent se détacher du magma, ce qui entraîne une modification de la composition de la matière fondue résiduelle. C'est surtout à ce processus de différenciation, de même qu'aux variations de composition héritées de la matière d'origine lors de la fusion partielle, que les roches ignées doivent leur diversité. Le granite à grains grossiers témoigne de la cristallisation du magma à un rythme lent de refroidissement dans les profondeurs, tandis que les basaltes à grains plus fins sont l'indice d'un refroidissement rapide lors de l'extrusion à la surface de la Terre. La roche vitreuse est issue d'un refroidissement si rapide que la nucléation et la croissance cristallines y sont impossibles.

Aujourd'hui, les fonds marins sont en bonne partie composés de basaltes, alors que les granites composent une bonne partie de la croûte continentale. L'activité magmatique se manifeste tout au long de l'ÉVOLUTION GÉOLOGIQUE de la Terre, et les roches ignées se rencontrent partout dans l'échelle stratigraphique du Canada (voir RÉGIONS GÉOLOGIQUES). Cependant, la baisse de la température interne de la Terre, plus élevée au début de son évolution, a sans doute entraîné une diminution de la production de magma.

On trouve des granites et des basaltes en grande quantité parmi les roches anciennes des régions du BOUCLIER précambrien du Canada ainsi que dans les régions montagneuses entourant les Appalaches et la CORDILLÈRE de l'Ouest, de formation plus récente. La Colombie-Britannique offre les meilleurs exemples du volcanisme le plus récent au Canada : la ceinture du mont Garibaldi dans le Sud, plusieurs zones du parc provincial Wells Gray dans le centre de la province, de même que les monts Edziza et Level dans le Nord. Les dernières activités volcaniques remontent à 1340 ans (mont Edziza) et à 220 ans (Aiyansh, près de Terrace, en Colombie-Britannique). Certaines de ces zones volcaniques pourraient produire de l'ÉNERGIE GÉOTHERMIQUE.