Russell, Anna

Anna (Ann Claudia) Russell (née Russell-Brown). Comédienne, contralto, pianiste (Paddington, Londres, 27 décembre 1911, naturalisée Canadienne 1943, naturalisée Américaine 1955-Bateman's Bay, Nouvelle-Galles du Sud, Australie, 18 octobre 2006). A.R.C.M. 1939, LL.D. h.c.

Russell, Anna

Anna (Ann Claudia) Russell (née Russell-Brown). Comédienne, contralto, pianiste (Paddington, Londres, 27 décembre 1911, naturalisée Canadienne 1943, naturalisée Américaine 1955-Bateman's Bay, Nouvelle-Galles du Sud, Australie, 18 octobre 2006). A.R.C.M. 1939, LL.D. h.c. (Centenary, Shreveport, Louisiane) 1979, LL.D. h.c. (Western Ontario) 1983, D.Mus. h.c. (Windsor) 1988. Anna Russell, dont la mère est canadienne, étudie d'abord le chant, l'harmonie, le violoncelle et le piano à la St Felix School à Southwold en Angleterre, puis obtient son diplôme en décembre 1928. Les détails concernant la naissance et les études de Russell proviennent de son acte de naissance et des documents consignés à la Bibliothèque et Archives Canada, ce qui établit clairement l'endroit où elle passe ses premières années. Elle étudie au Royal College of Music (1934-1939) avec Arthur Benjamin et Vaughan Williams (composition), et a une brève carrière au BBC Educational Music Department. Après avoir émigré au Canada en 1939, elle fait ses débuts à la radio canadienne en 1940 dans la série d'émissions « Round the Marble Arch » consacrée au music-hall anglais, à la station CFRB. Russell chante à la radio de la SRC à l'émission « Jolly Miller Time » et coanime, avec Syd Brown, l'émission « Syd and Anna » à la station CJBC. Au cours des années 1940, elle est engagée comme doublure, mais chante de fait le rôle titre dans des scènes de Carmen avec le Rosselino Opera. Elle épouse l'artiste canadien Charles Goldhamer.

Russell tente brièvement de faire carrière à l'opéra, mais après un accident lors d'une représentation de Cavalleria Rusticana, elle passe à la comédie. Son premier spectacle solo comme parodiste est parrainé par l'Ordre impérial des filles de l'Empire (Imperial Order of the Daughters of the Empire) de Toronto à l'Eaton Auditorium (11 février 1942). Elle se produit avec l'Orchestre symphonique de Toronto et sir Ernest MacMillan (qui encourage son talent exceptionnel) aux concerts annuels de la Christmas Box en 1944 et de nouveau en 1945 et 1949. Elle fait ses débuts aux États-Unis au Carnegie Recital Hall de New York le 2 octobre 1947, et paraît au Town Hall le 10 février 1948. Ses parodies satiriques du répertoire de concert et d'opéra lui valent une popularité internationale et elle se produit ensuite avec les principaux orchestres des États-Unis, en récital et dans Anna Russell's Little Show (1955) et All By Myself à Broadway. Elle tient le rôle de la Sorcière dans Hansel and Gretel avec le New York City Opera et le San Francisco Opera et prête sa voix à la Sorcière dans le film avec marionnettes du même opéra en 1954.

Ses récitals, accompagnés le plus souvent par John Coveart jusqu'en 1953, se poursuivent au cours des années 1980 en Amérique du Nord, en Angleterre, en Afrique du Sud, en Malaisie, à Hong Kong et en Australie. Ses autres accompagnateurs sont Eugene Rankin, Frank Bartholemew et Robert Rosenberger. Elle se produit dans chaque ville importante du Canada, et dans Spring Thaw en 1953, au Festival international de Vancouver de 1959 et au Festival de Stratford de 1977. Elle est également vedette d'une émission spéciale de la SRC, et incarne la duchesse de Crakentorp dans La Fille du régiment, production de la Compagnie d'opéra canadienne en 1977. La même année, elle se qualifie elle-même de « Rip Van Winkle de Toronto - légèrement décrépite, mais toujours vivante. Je possède encore l'une des grandes voix parmi les déchus, un hurlement plutôt qu'un cri rauque, dans le confortable registre du basso non profundo » (Toronto Star, 29 mars 1977). Elle présente un récital le 15 novembre 1982, durant l'ouverture de la saison du Roy Thomson Hall et, à la fin de 1983, elle amorce sa tournée d'adieu mondiale. Une vidéo de son spectacle à Baltimore en novembre 1984 est lancée sous le titre de The (First) Farewell Concert (Video Artists International 69019, VHS). Au moment de sa retraite en décembre 1986, elle dépose ses documents personnels au Mugar Museum de l'Université de Boston.

Russell reste active une fois à la retraite. En 1996, plusieurs des rares archives de la SRC sur ses apparitions télévisées paraissent sur une compilation vidéo intitulée The Clown Princess of Comedy (VAI 69402). En 1998, elle apparaît en tant qu'invitée au Ford Centre (Toronto) avec l'Amadeus Choir et Mary Lou Fallis et, la même année, elle sort deux compilations de matériel d'époque chez Sony Classical intitulées Anna Russell - Encore? (SFK 60316) et Anna Russell - Again? (SFK 60317). On sort un livre sur elle, Anna in a Thousand Cities. Russell vit pendant de nombreuses années dans sa maison à Unionville (Ont.) sur une rue nommée en son honneur et elle s'installe en Australie vers 2004.

Écrits

The Power of Being a Positive Stinker (New York 1955).

The Anna Russell Song Book (Londres 1960).

The Writings of Anna Russell and Cora C. Russell (New York 1965).

I'm Not Making This Up, You Know : The Autobiography of the Queen of Musical Parody, Janet Vickers dir. (New York 1985).

Discographie

Anna Russell - Encore?: 1998; Sony Classical; SFK 60316.

Anna Russell - Again?: 1998; Sony Classical; SFK 60317.

Anna Russell Sings? : H. Dworkin piano; 1951; Col ML-4594; Anna Russell Sings? Again : Coveart piano; 1952; Col ML-4733; tous deux repiqués sur The Anna Russell Album (1972), 2-Col MG-31199 et MGT 44677 (cass).

Anna Russell in Darkest Africa : E. Rankin piano; 1954; Col ML-5195.

Anna Russell Live at the Sydney Opera House : 1973; EMI.

Guide to Concert Audiences : E. Rankin piano; 1953; Col ML-4928.

Humperdinck Hansel and Gretel : 1954; Franz Allers chef d'orchestre; RCA XLXA-1013.

The Practical Banana Promotion : E. Rankin piano; 1956; Col ML-5295.

Square Talk on Popular Music : Orchestre de Jiggs Carol; 1955; Col ML-5036.

Bibliographie

Clyde GILMOUR, « Anna had to be a clown », Maclean's (15 juin 1953).

Gina MALLET, « Anna in a mere cameo? Not likely », Toronto Star (8 oct. 1977).

Harold C. SCHONBERG, « Anna Russell exits laughing », New York Times (8 avril 1984).

Margaret MIRONOWICZ, « A wicked way with Wagner », Globe and Mail (Toronto, 21 juin 1984).

Pearl Sheffy GEFEN, « Diva of the classical send-up », The Globe and Mail Metro Edition (11 juill. 1998).

Joseph SO, « Grand Tradition : Anna Russell », Opera Canada, XLI (été 2000).

Deirdre PRUSSAK, « Anna in a Thousand Cities » (s.l., Australie 2004?).


Lecture supplémentaire

  • Gilmour, Clyde. 'Anna had to be a clown,' Maclean's, 15 Jun 1953

    Mallet, Gina. 'Anna in a mere cameo? Not likely,' Toronto Star, 8 Oct 1977

    Schonberg, Harold C. 'Anna Russell exits laughing,' New York Times, 8 Apr 1984

    Mironowicz, Margaret, 'A wicked way with Wagner,' Toronto Globe and Mail, 21 Jun 1984

    Gefen, Pearl Sheffy. "Diva of the classical send-up," Globe and Mail (metro edition), 11 July 1998

    So, Joseph. "Grand Tradition: Anna Russell," Opera Canada, vol 41, Summer 2000

    Prussak, Deirdre. Anna in a Thousand Cities (np, Australia 2004?)