Péninsule de Saanich

La péninsule de Saanich, située en Colombie-Britannique, fait partie des basses-terres de Nanaimo, le long de la côte est de l'Île de Vancouver. La péninsule s'étend de Sidney, au nord, à Victoria, au sud, sur une longueur de 33 km et une largeur moyenne de 4 km, et 90 p. 100 de son pourtour donne sur la mer.

La péninsule de Saanich, située en Colombie-Britannique, fait partie des basses-terres de Nanaimo, le long de la côte est de l'Île de Vancouver. La péninsule s'étend de Sidney, au nord, à Victoria, au sud, sur une longueur de 33 km et une largeur moyenne de 4 km, et 90 p. 100 de son pourtour donne sur la mer. Les sites les plus remarquables sont le mont Newton et le bras de mer Saanich. L'altitude dans la région varie du niveau de la mer à son point culminant de 305 m (le mont Newton). Cependant, le relief de la péninsule est plutôt émoussé, ce qui est rare pour le littoral accidenté de la Colombie-Britannique. En plus de Sidney et de Victoria, la péninsule est divisée en trois municipalités : Saanich, Central Saanich et North Saanich.

Les premiers habitants de la péninsule de Saanich furent des Salish des détroits, un peuple des Salish de la Côte Centrale. On estime à plus de 2000 le nombre d'autochtones dans la région en 1850, la plupart vivant à « Sanitch », dans la baie de Cordova. Le nom « Saanich » vient d'un mot de la langue salish des détroits qui signifie « élevé », terme qui décrivait sans doute le mont Newton. En 1850, puis en 1852, sir James Douglas achète de grandes parcelles de terrain dans la péninsule des Salish des détroits. En 1858, on arpente les terres de la péninsule pour la diviser en lotissements de 40 ha. Le district électoral de Saanich voit le jour en 1859. L'arrivée du chemin de fer accélère la croissance de la région.

Les terres de la péninsule sont arables, et le climat y est le plus doux du Canada. Ces conditions, nécessaires à l'agriculture, favorisent aussi le développement résidentiel, et les résidants de Saanich sont confrontés au problème quasi inévitable de l'empiétement urbain et suburbain à cause de la croissance du Grand Victoria. L'agriculture connaît un déclin, et des terres autrefois destinées à l'exploitation forestière, au pâturage et aux cultures servent maintenant à des fins résidentielles et commerciales. Cette situation s'est créée au cours des dernières décennies, notamment à cause de l'augmentation du prix des terres et des taxes, des restrictions de quarantaine et de la concurrence des producteurs du continent et de la Californie. Néanmoins, les profits annuels de nombreuses exploitations agricoles à temps partiel et à temps plein sont suffisants pour justifier leur existence. L'activité industrielle est limitée et concentrée. Les plus importantes industries sont le transport et le tourisme. Trois gares maritimes relient la péninsule à la Colombie-Britannique continentale, aux îles Gulf et à l'État de Washington.