Saskatchewan Arts Board

Saskatchewan Arts Board. Organisme provincial autonome fondé le 3 février 1948 afin de subventionner les arts.

Saskatchewan Arts Board

Saskatchewan Arts Board. Organisme provincial autonome fondé le 3 février 1948 afin de subventionner les arts. Il s'agit du premier organisme de ce genre au Canada et, dit-on, en Amérique du Nord, à recevoir une allocation annuelle provenant de sources gouvernementales mais pouvant être distribuée indépendamment de tout contrôle gouvernemental.

Depuis ses débuts, le bureau travaille à obtenir une plus grande participation aux arts dans toute la province, en particulier à soutenir et à favoriser les activités professionnelles. L'Arts Board fournit des fonds par des programmes de subvention, offre des services de consultation dans des domaines comme le développement communautaire et organisationnel et gère une vaste collection d'objets d'art créés par des artistes de la Saskatchewan. Au moins le tiers des 15 membres du conseil est sélectionné à partir d'une liste de candidats fournie par la communauté artistique. Les membres sont officiellement nommés par le lieutenant-gouverneur en conseil chaque année. Le conseil est rattaché au ministre de la province responsable du Saskatchewan Arts Board.

Le bureau se réunit au moins deux fois l'an pour élaborer sa politique artistique et évaluer les demandes de subventions, parfois avec l'aide, à titre consultatif, de comités de professionnels des arts. À l'allocation provinciale annuelle s'ajoutent les revenus propres du bureau ainsi que des dons. En 1948, le budget est de 2500 $. En 2003, il dépasse 5 000 000 $, dont plus des deux tiers consistent en subventions.

Le bureau institue en 1950 une Young Artists and Concert Series, à la suite d'une tournée provinciale réussie de la pianiste Thelma Johannes O'Neill. Nommé en 1958, Gordon Hancock est responsable de la série pendant quelque temps. Tous les projets d'ordre culturel des fêtes du cinquantenaire de la province en 1955, dont un concours de composition et la présentation de la comédie musicale Saskatchewan Ho! de Neil Harris, sont des initiatives du bureau. En 1965, il assume la responsabilité de la Saskatchewan Music Festival Association. Il parraine la Saskatchewan Summer School of the Arts, ouverte chaque année à Echo Valley Centre près de Fort Qu'Appelle (1962-1989).

Le bureau offre plusieurs opportunités de financement à des interprètes, des compositeurs et des organismes musicaux. Parmi celles-ci figurent : le programme de subventions d'artistes résidents, le programme de subventions d'aide individuelle, le programme d'aide au projet, le programme de subventions globales et le programme de subventions aux arts traditionnels. Parmi les groupes qui bénéficient de cette aide figurent les Greystone Singers, Groundswell, le John Arcand Fiddle Festival, l'Orchestra Villaticus, l'Orchestre symphonique de Regina, l'Orchestre symphonique de Saskatoon, la Saskatoon Chamber Music Society, les Saskatoon Chambers Singers, la Fédération chorale de la Saskatchewan, la Saskatchewan Junior Concert Society, Strings Across the Sky et le Moose Jaw International Band Festival. En 2003, le Saskatchewan Arts Board fournit plus de 500 000 $ en subventions aux compositeurs, interprètes et organisations musicales.

L'Organization of Saskatchewan Arts Councils (fondée en 1974) reçoit aussi une aide. Le bureau organisa en septembre 1969, à Fort San, une table ronde dont le résultat est un rapport, « The Status of the Professional Musician in Saskatchewan » (« La Situation du musicien professionnel en Saskatchewan »). En 1977, le bureau entreprend la publication d'un bulletin d'information, Saskatchewan Arts. En collaboration avec l'Office des tournées du Conseil des arts du Canada, il parraine en 1978 Contact Saskatchewan, une rencontre des artistes interprètes de la province. La même année, il publie Contact Saskatchewan : A Directory for the Performing Arts.

En 1988, pour souligner son 40e anniversaire, le bureau crée un Annual Lifetime Award for Excellence in the Arts, soit un buste en bronze d'Ernest Lindner (un membre fondateur du bureau), sculpté par Joe Fafard, artiste de Regina. David Smith, Norah McCullough, Ernest Lindner (à titre posthume), Lea Collins, le Dr William A. Riddell et W.O. Mitchell en sont les premiers récipiendaires.

Le gouvernement réaffirme son engagement envers l'Arts Board en 1998 avec l'Arts Board Act (1997). En 2003, pour commémorer le centenaire de la province, le gouvernement de la Saskatchewan annonce une augmentation de 1 500 000 $ du budget de base de l'Arts Board. Introduite progressivement sur trois ans, elle permet une augmentation des subventions liées aux programmes d'aide individuelle et d'aide aux projets ainsi que la mise en place de nouveaux projets d'aide aux artistes et organisations indigènes.

Le bureau collabore avec d'autres agences provinciales impliquées dans les arts et la culture en Saskatchewan, telles le ministère de la Culture, du Multiculturalisme et des Loisirs, la Saskatchewan Arts Alliance et le Saskatchewan Council of Cultural Organizations.

Bibliographie

Graham GEORGE, « Music where the wind blows free », CMJ, VI (print. 1962).

W.A. RIDDELL, Cornerstone for Culture : A History of the Saskatchewan Arts Board from 1948 to 1978 (Regina 1979).

Arnold EDINBOROUGH, « Canada's first arts council turns 40 », Financial Post (27 févr. 1988).


Lecture supplémentaire

  • George, Graham. 'Music where the wind blows free,' CMJ, vol 6, Spring 1962

    Riddell, W.A. Cornerstone for Culture: A History of the Saskatchewan Arts Board from 1948 to 1978 (Regina 1979)

    Edinborough, Arnold. 'Canada's first arts council turns 40,' Toronto Financial Post, 27 Feb 1988