Seton, Ernest Thompson

En 1906, Seton publie Two Little Savages; Being the Adventures of Two Boys Who Lived as Indians and What They Learned. Inspirée de ses souvenirs d'enfance, quand il « jouait aux Indiens », en Ontario, cette oeuvre est aujourd'hui considérée comme un classique de la littérature pour enfants.

Ernest Thompson Seton, auteur, naturaliste, artiste
Avec la collaboration de Charles G.D. Roberts, Seton a donné \u00e0 l'histoire naturelle ses lettres de noblesse (avec la permission des Biblioth\u00e8que et Archives Canada/C-9485).

Seton, Ernest Thompson

Ernest Thompson Seton (né Ernest Thompson), auteur, naturaliste et artiste (Shields, Angl., 14 août 1860 -- Seton Village, Santa Fe, N.Mex., 23 oct.1946). On se souvient de Seton pour le rôle qu'il a joué dans la création d'un genre littéraire purement canadien : le récit d'animaux réaliste. Il passe son enfance en Ontario, obtient un diplôme du Collège des beaux-arts de l'Ontario en 1879, puis fait des études à la Royal Academy, en Angleterre. Il étudie les arts à Paris et est très vite recherché pour ses talents d'illustrateur. Sa toile la plus célèbre, The Sleeping Wolf, remporte le premier prix au concours annuel de l'Exposition de Paris. Il s'installe aux États-Unis en 1896, où il publie son premier recueil de récits d'animaux, Wild Animals I Have Known (1898). Ce dernier contient son récit le plus célèbre, Lobo, the King of Currumpaw, et a été traduit en de nombreuses langues depuis. Suivent plus d'une douzaine de recueils semblables qui lui valent une réputation internationale.

En 1906, Seton publie Two Little Savages; Being the Adventures of Two Boys Who Lived as Indians and What They Learned. Inspirée de ses souvenirs d'enfance, quand il « jouait aux Indiens », en Ontario, cette oeuvre est aujourd'hui considérée comme un classique de la littérature pour enfants. Il écrit ensuite de nombreux ouvrages sur la menuiserie d'art, dont l'un sert de base pour le Boy Scouts of America Official Manual (1910). En 1910, Seton se joint à lord Baden-Powell (un Britannique) et à Daniel Beard (un Américain) pour mettre en place les « Boy Scouts d'Amérique ». Étant donné le grand charisme de Seton, l'association a de la difficulté à se débarrasser de lui. Seton accuse l'association de militarisme et, en retour, est accusé de pacifisme. Il est finalement expulsé en 1915 sous prétexte qu'il n'est pas citoyen américain.

Entre-temps, Seton a augmenté ses activités scientifiques. En 1908, il publie un ouvrage en deux volumes intitulé The Life Histories of Northern Animals: An Account of the Mammals of Manitoba. Après un séjour dans le Grand Nord, il publie aussi The Arctic Prairies: A Canoe Journey of 2000 Miles in Search of the Caribou (1911). Entre 1925 et 1927, quatre ouvrages paraissent dans le cadre d'une série intitulée Lives of Game Animals, pour lesquels il remporte les John Burroughs et Elliott Gold Medals.

Seton passe les 16 dernières années de sa vie près de Santa Fe, au Nouveau-Mexique, et obtient sa citoyenneté américaine en 1931. Avec sa deuxième épouse, Julia Buttree, il crée Seton Village, un centre d'études à l'intention des naturalistes, qui existe toujours. Jusqu'à sa mort, son conflit avec les Boy Scouts d'Amérique le remplit d'une telle amertume qu'on le convainc de ne pas en parler dans son autobiographie Trail of an Artist-Naturalist (1940).


Les oeuvres sélectionnées de
Seton, Ernest Thompson

Lecture supplémentaire

  • Magdalene Redekop, Ernest Thompson Seton (1979).

Liens externes