Shepherd, John

John (Charles) Shepherd. Musicologue, sociologue, anthropologue (Surbiton, Surrey, Angleterre, 25 janvier 1947, naturalisé canadien 1972). B.A. (Carleton) 1970, A.R.C.M. flûte 1971, B.Mus. (Carleton) 1972, Ph.D. (York, Angl.) 1977.

Shepherd, John

John (Charles) Shepherd. Musicologue, sociologue, anthropologue (Surbiton, Surrey, Angleterre, 25 janvier 1947, naturalisé canadien 1972). B.A. (Carleton) 1970, A.R.C.M. flûte 1971, B.Mus. (Carleton) 1972, Ph.D. (York, Angl.) 1977. John Shepherd est chercheur à l'École polytechnique de Manchester à titre de boursier (1975-1979) et enseignant à l'Université Trent (1981-1984). À l'Université Carleton où il commence à enseigner la musique et la sociologie en 1984, il y inaugure des cours de musique populaire et devient directeur du Centre for Research on Culture and Society de Carleton (1989). Par la suite, Shepherd est le directeur fondateur de la School for Studies in Art and Culture (1991). De 1994 à 1997, il est président du conseil de gestion du Centre for Art and Technology. Il est doyen du département de sociologie et d'anthropologie de cette université (1999-2000) et, pour la Faculté des arts et des sciences sociales, il est doyen de la recherche et du développement (2001-2003) ainsi que de la planification et du développement (2003 -). En 2007 John Shepherd est nommé doyen de la Faculté des études de troisième cycle et des recherches.

Son enseignement et ses écrits reflètent une méthodologie à tendance sociologique qui remet radicalement en question les attitudes adoptées à la fin du 20e siècle vis-à-vis de la musique. En Occident, selon Shepherd, de nombreux problèmes d'esthétique musicale sont dus au fait que la musicologie traditionnelle est incapable de manipuler les concepts socioculturels relatifs au contexte musical. Shepherd pense que nous avons beaucoup à apprendre des traditions orales : « Il est important de ne pas considérer les différents types de musique dans une optique hiérarchisante - aucun n'est supérieur à un autre. De nombreuses questions théoriques et méthodologiques communes relèvent de la formation et de la qualité des sons. » (Alumni News de l'Université Carleton, automne 1986).

John Shepherd est directeur de la section canadienne de l'Association internationale pour l'étude de la musique populaire (1982-1984), secrétaire général de l'association (1983-1987) puis responsable des publications (1989-1991). Il donne de nombreuses conférences au Canada, aux États-Unis, en Europe et en Amérique du Sud. On l'entend dans des émissions de radio ou de télévision en Allemagne, en Hongrie et en Australie. Il écrit des articles sur la sociologie de la musique dans Arena, le British Journal of Music Education, Catalyst, Contact, Musica Realta et d'autres périodiques. Il collabore également à l'EMC, au New Grove Dictionary of Music et à d'autres encyclopédies. La liste de ses œuvres publiées est considérable et comprend cinq livres qu'il signe, plusieurs volumes en tant qu'éditeur (dont des parutions spéciales de Revue de musique des universités canadiennes (RMUC) en 1990 et 2000) et de nombreux chapitres de publications érudites. En 2000, John Shepherd est élu membre de la Société royale du Canada, qui le considère comme le « principal architecte d'une musicologie essentielle d'après-guerre » qui « joue un rôle important dans un changement fondamental de paradigme en musicologie ». Il est président et rédacteur en chef de la Continuum Encyclopedia of Popular Music of the World.

ÉCRITS (Sélection)

« A sociological approach to the understanding of music », thèse de Ph.D. (Université de York, Angl. 1977).

SHEPHERD et autres, Whose Music? A Sociology of Musical Languages (Londres 1977).

« Towards a sociology of musical styles », RMUC, II (1981).

Tin Pan Alley (New York 1982).

« Definition as mystification : a consideration of labels as a hindrance to understanding significance in music », Popular Music Perspectives 2 : Papers from the Second International Conference on Popular Music Studies, D. Horn dir. (Goteborg, Exeter 1985).

« Prolegomena for the critical study of popular music », Canadian J of Communication, XI (no 1, 1985).

La Musica come sapere sociale, Umberto Fiori trad. (Milano 1988).

« Les Exigences d'une sociologie des oeuvres musicaux : le cas des musiques 'classiques' et 'populaires' », Sociologie de l'art, Raymonde Moulin dir. (Paris 1986).

« Music and male hegemony », Music and Society : The Politics of Composition, Performance and Reception, Richard Leppert et Susan McClary dir. (Cambridge 1987).

SHEPHERD et Jennifer GILES, « The Politics of silence : problematics for the analysis of English Canadian musical culture », Australian/Canadian Studies, VII (no 1-2, 1989).

« Vers une critique sociologiquement fondée de la musique », RMUC, X (1990). Music as Social Text (Cambridge 1991).

« Shepherd on music », Alumni News de l'Université Carleton (aut. 1986).

- et Peter WICKE, Music and Cultural Theory (Cambridge 1997).


Lecture supplémentaire

  • John Shepherd, 'A sociological approach to the understanding of music,' PH D thesis, York (England) U 1977

    - et al. Whose Music? A Sociology of Musical Languages (London 1977)

    'Towards a sociology of musical styles,' CUMR, vol 2, 1981

    Tin Pan Alley (New York 1982)

    'Definition as mystification: a consideration of labels as a hindrance to understanding significance in music,' Popular Music Perspectives 2: Papers from the Second International Conference on Popular Music Studies, ed D. Horn (Goteborg, Exeter, 1985)

    'Prolegomena for the critical study of popular music,' Canadian J of Communication, vol 11, no. 1, 1985

    La Musica come sapere sociale, transl Umberto Fiori (Milano 1988)

    'Les exigences d'une sociologie des oeuvres musicaux: le cas des musiques "classiques" et "populaires",' Sociologie de l'Art, ed Raymonde Moulin (Paris 1986)

    'Music and male hegemony,' Music and Society: the Politics of Composition, Performance and Reception, eds Richard Leppert and Susan McClary (Cambridge 1987)

    - and Giles, Jennifer. 'The politics of silence: problematics for the analysis of English Canadian musical culture,' Australian/Canadian Studies, vol 7, no. 1-2, 1989

    'Vers une critique sociologiquement fondée de la musique,' CUMR, vol 10, no. 2, 1990

    Music as Social Text (Cambridge 1991)

    'Shepherd on music,' Carleton Alumni News, Fall 1986

    - and Wicke, Peter. Music and Cultural Theory (Cambridge 1997)