Smith, sir Albert James

Sir Albert James Smith, avocat, homme politique et premier ministre du Nouveau-Brunswick (Shediac, N.-B., 12 mars 1822 -- Dorchester, N.-B., 30 juin 1883). Smith dirige la campagne contre la Confédération au Nouveau-Brunswick et réussit presque à faire échec au projet en 1865.

Smith, sir Albert James

Sir Albert James Smith, avocat, homme politique et premier ministre du Nouveau-Brunswick (Shediac, N.-B., 12 mars 1822 -- Dorchester, N.-B., 30 juin 1883). Smith dirige la campagne contre la Confédération au Nouveau-Brunswick et réussit presque à faire échec au projet en 1865. Il se lance en politique en 1852 en tant que radical, fait partie du gouvernement de réforme qui prend le pouvoir en 1854 et est nommé procureur général en 1861, quand S.L. TILLEY devient premier ministre provincial. En 1862, Tilley et lui divergent d'opinions sur les politiques du gouvernement en matière de transport ferroviaire et se disputent au sujet de la CONFÉDÉRATION, que Smith perçoit comme un plan détourné des hypocrites politiciens canadiens. Aux élections de 1865, les opposants à la Confédération infligent une cuisante défaite à ses partisans. Premier ministre de 1865 à 1866, Smith ne parvient pas à étouffer les partisans de l'union et est finalement destitué par une décision arbitraire du lieutenant-gouverneur. Après la Confédération, il déménage à Ottawa et devient ministre des Pêcheries dans le gouvernement d'Alexander MACKENZIE. En 1877, il se révèle l'âme dirigeante des travaux de la commission des pêcheries qui se réunit à Halifax. La commission accorde 5,5 millions de dollars au Canada, dont c'est la première victoire diplomatique sur les États-Unis. En reconnaissance de ses efforts, Smith devient le premier Néo-Brunswickois de naissance à être fait chevalier, une tournure ironique qui n'échappe pas à ceux qui avaient appuyé la Confédération.